Personnes âgées : manger mieux pour vivre vieux

Publié le par Orgris

Personnes âgées : manger mieux pour vivre vieux

Fin 2008, la communauté de communes du Pays de Vendôme (Loir-et-Cher) a réalisé une campagne d'information destinée aux anciens : "Manger mieux pour vivre mieux". Au fil de huit conférences, les personnes âgées ont reçu des conseils et des documents pour les aider à adopter un régime nutritionnel équilibré, retrouver l'appétit et le plaisir de manger. Ce programme d'information tient compte des maladies développées avec l’âge à cause de l'alimentation

La communauté de communes du Pays de Vendôme (onze communes, 27.500 habitants) a lancé une campagne d'information "Manger mieux pour vivre mieux". Dans le cadre de ses compétences, le centre intercommunal d'action sociale (CIAS) favorise le maintien à domicile et l'amélioration du confort de vie des seniors. "En plus des travaux ménagers et des soins d'hygiène, nous assurons un service de portage de repas à domicile. En 2009, 220 habitants ont bénéficié de ce service quotidien", souligne Patrick Callu, vice-président chargé des politiques sociales et de l'insertion économique à la communauté de communes du Pays de Vendôme et conseiller municipal de la ville de Vendôme. Les intervenants à domicile vérifient les dates de péremption des produits, la consommation effective du repas, la manière de cuisiner… En effet, la solitude a un impact sur la qualité de l'alimentation : elle peut entraver la capacité à faire ses courses, l'envie de manger ou de préparer ses repas. S’y s'ajoutent les maladies de la vieillesse qui déclenchent souvent une dégradation de l'hygiène de vie. "Nous ne sommes pas véritablement confrontés à des problèmes de malnutrition, mais plutôt à des questions d'équilibre alimentaire : choix des produits, appréciation erronée de l’apport nutritionnel de certains aliments, usage excessif de graisses et de sucre… Autant d'habitudes et de réflexes à corriger", indique Patrick Callu. Face à ce constat, le CIAS a proposé au conseil communautaire du Pays de Vendôme un programme de promotion d’une alimentation saine pour redonner aux personnes âgées le goût de bien manger. Ainsi, de novembre 2008 à juin 2009, le CIAS a organisé huit conférences dans chaque commune (trois séances regroupées). Si le CIAS a assuré l’intendance, les séances ont été animées par des professionnels : une diététicienne libérale (1.500 euros) et une animatrice de l'association départementale Education pour la santé (1.338 euros)..

L'alimentation, facteur clé d’une vieillesse réussie

La formation dure un après-midi. Pendant une heure et demie, les deux intervenantes évoquent les problèmes de nourriture, répondent aux questions et présentent les ateliers auxquels pourront participer ultérieurement les personnes âgées. Après un goûter équilibré, les participants complètent une enquête de satisfaction sur la conférence et les services du CIAS. Ils repartent avec quelques documents conçus par le service communication de la communauté du Pays de Vendôme (10.000 euros) : une pyramide pour évaluer les besoins nutritionnels quotidiens et un tableau à aimanter sur le frigo pour cocher les aliments consommés au cours de la journée. A l'issue de la conférence, les participants laissent leurs coordonnées pour être contactés par l'un des agents du CIAS qui apprécie l’impact de la communication. "Souvent averti, le public venait vérifier l'équilibre des menus habituels ou des informations qu'il a dans les médias. Les conférences étaient très interactives. Axé sur le bien-être et la santé, le discours voulait rassurer les personnes âgées et leur redonner ainsi l'envie de s'alimenter, surtout les personnes isolées", indique Patrick Callu. Ces conférences ont rassemblé plus de 700 participants. "Outre la campagne de presse, la communication a été très ciblée sur les personnes âgées qui ont été invitées par un courrier personnalisé joint d'un coupon-réponse. Le tout a été préparé par le CIAS et envoyé par chaque commune". En outre, deux autres actions ont été organisées en faveur du personnel du CIAS et des familles fréquentant l'épicerie sociale. La communauté de communes du Pays de Vendôme pourrait dorénavant étendre ce dispositif à d'autres populations, les jeunes en particulier.

Laura Henimann / PCA, publié mardi 24 novembre 2009, pour Mairie-conseils http://www.localtis.fr/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250259135885

Contacts : Communauté du Pays de Vendôme

Mairie de Vendôme- B.P. 20 107, 41106 Vendôme cedex, tél : 02 54 89 42 00

* Callu Patrick, Vice-président chargé des politiques sociales et de l'insertion économique et conseiller municipal de la ville de Vendôme, tél :02 54 77 15 57* patrick.callu@vendome.eu

Publié dans Services

Commenter cet article