Ce que font les vieux et les vieilles …

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires, dans une société pour tous les âges

Or Gris vous soumet un rapide inventaire de ce font que les retraités, les vieux et les vieilles, dans tous les domaines de la vie sociale, économique et culturelle.

Au dela des débats nécessaires sur les seniors à "prendre en charge" de par la crise sanitaire, mettons en avant le pouvoir d'agir des seniors

  • Les aîné-e-s sont administrateurs de notre vie locale : 62% de nos 34 500 communes sont administrées par un maire de plus de 60 ans dont 42% de retraités. 
  • Les aîné-e-s sont des soutiens familiaux essentiels : 15 millions de grands-parents avec prise en charge des petits enfants pour les journées sans école, les vacances scolaires, soutien financier des enfants au chômage, aidants pour leurs parents, mais aussi, voisins aidants vigilants : Ils accompagnent un voisin à l’hôpital, un proche handicapé dans un centre spécialisé, font les courses pour leurs voisins plus âgés ou les emmènent au supermarché…
  • Les retraité-é-s sont les principaux acteurs de l’économie résidentielle dans les territoires ruraux. Ils sont à la clé du développement de nombreux services à la personne, souvent initiés par eux même. (voir l’article de Magali Tallandier dans le POUR 233)
  • Les aîné-e-s accompagnent les chômeurs, les porteurs de projets , les jeunes dans leurs démarches vers la formation et l’emploi. Ils parrainent, transmettent, conseillent, gèrent, consolent, accompagnent… les associations de bénévoles professionnels sont actifs dans l’aide à la créations d’activité et d’emploi (voir les bénévoles professionnels chez ECTI, Égée, AGIRabcd, mais aussi tous les parrains, mentors, de ML, d’Initiatives France, de France active…)

Ils sont partout, nous ne pouvons rien faire sans eux

  • Les aîné-e-s sont majoritaires parmi les volontaires et bénévoles de l’aide aux populations marginalisées : migrants, visiteurs de prison, jeunes sans papiers : toutes les populations en difficultés questions alimentaires, pauvreté, etc. (ex : Restos du Cœurs, Secours Catholique, CCFD, etc…)
  • Les aîné-e-s sont des appuis éducatifs pour enfants avec le soutien scolaire, l’apprentissage (ex : Lire et faire lire, l’Outil en main …), et aussi les cours pour migrants… Les aîné-e-s sont engagés dans les clubs et associations sportives
  • Les aîné-e-s sont préoccupés par la question de l’habitat et participent aux initiatives d’habitat intergénérationnel, coopératif, inclusif, maisons partagées, etc…Ils entretiennent la résidence familiale pour accueillir les proches durant les vacances.…
  • Les aîné-e-s sont acteurs dans de nombreuses initiatives relatives aux questions alimentaires. Ils animent des épiceries solidaires, des jardins partagés, des potagers intergénérationnels, participent activement aux nouvelles façons de produire, de consommer et de distribuer …
  • Les retraité-e-s participent à la vie artistique et culturelle : ils écrivent leurs mémoires, réfléchissent et transmettent leur expérience ; ils se mettent à la création artistique, ils écrivent des romans, de la musique, en jouent, chantent, dansent et transmettent des formes artistiques et culturelles populaires ou savantes qui, sans eux, risquent de disparaître. 
  • Les retraité-e-s s’engagent dans les luttes écologiques, pour les générations montantes : Nous ne pouvons pas leur laisser un monde comme celui-là (Grands Parents Européens…)
  • La liste n’est pas close…Voyez autours de vous, ils sont partout…
  • Leur utilité sociale n'est pas à démontrer, elle est évidente

Or Gris, Odile Plan 29 juin 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article