SMS : vingt ans déjà… Mais pas toujours simple pour les seniors

Publié le par Orgris

SMS : vingt ans déjà… Mais pas toujours simple pour les seniors

Il y a quelques jours, le SMS a fêté ses vingt ans, vingt années de bons et loyaux services. En deux décennies, un nouveau moyen de communication est entré dans notre quotidien. Un complément de l’email. Un remplaçant de la carte postal. Le fossoyeur de la lettre... Cependant, tout le monde n’est pas toujours bien à l’aise avec cet outil, notamment les plus âgés. Petit vademecum du bon SMS.

Le tout premier SMS fut envoyé il y a donc vingt ans. Le 3 décembre 1992. Par Neil Papworth. Son auteur, avait tapé sur son clavier d’ordinateur (cela ne passait pas encore par téléphone) « Merry Christmas » (joyeux noël).

Aujourd’hui, deux décennies plus tard, il s’en échange… 220.000 par seconde dans le monde. Les Français en envoient plus de 200 en moyenne tous les mois.

Mais « C pa tjrs facil 2 lire 1 sms* » : non il ne s’agit d’une transcription codée de la DGSE mais d’une simple phrase écrite avec les abréviations employées par les amateurs de textos…

Oui, mais un texto, kezako ? Il s’agit en fait d’un langage -créatif, intuitif, évolutif- très en vogue chez les jeunes qui l’utilisent sur les « chat » (discussion en ligne d’un ordinateur à un autre) ou pour envoyer, par le biais de leur téléphone cellulaire, leurs messages SMS (Short Message System).

En fait, afin de gagner en rapidité et d’économiser quelques centimes d’euro à chaque message envoyé, les utilisateurs ont peu à peu inventé un nouveau langage, formé d’abréviations et d’acronymes, plus adapté à ce nouveau système de télécommunications.

Cependant, pour les néophytes, les adultes et les seniors, ce nouveau langage peut sembler quelque peu abscons voire totalement ésotérique. D’ailleurs, certains grands opérateurs de téléphonie mobile l’ont bien compris et proposent désormais, des cours spécialement dédiés aux seniors.

Aujourd’hui cependant, le SMS est lui-même concurrencé par des nouveaux arrivants… Facebook, Twitter et surtout, les messageries instantanées disponibles sur les Smartphones (de type BBM ou Whatsapp).

 


QUELQUES EXEMPLES POUR ÉPATER LES PETITS ENFANTS :

Je t’aime : GTM

A demain : A2M1

beaucoup = bcp

bien = b1

c'est = C

idée = ID

j'ai = G

nouveau = nouvo

occupé = OQP

ouvert = ouvR

parents = renps

rien = ri1

vous = vs

apéro = APro

balader = balaD

cadeau = Kdo

café = Kfé

cinéma = 6né

danser = danC

désolé = Dzolé

restaurant = resto

train = tr1...


paru dansSenioractu du 7 décembre 2012

http://www.senioractu.com/SMS-vingt-ans-deja-Mais-pas-toujours-simple-pour-les-seniors_a15509.html?preaction=nl&id=16271181&idnl=126136&

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article