Se former avant la retraite, pour se lancer dans une nouvelle activité

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires

Se former avant de partir en retraite, pour mieux se lancer dans une nouvelle activité

Jean, avant son départ en retraite, a participé à une formation « par la pratique », chez un formateur ébéniste du réseau Savoir-Faire & Découverte :

 

« J'allais me retrouver seul avec ma femme (j'aime beaucoup ma femme mais on est que 2), alors j’avais comme objectif de garder des contacts.  Je me suis dit : Je vais faire valoir mes droits à la formation (DIF)[1] à travers une formation bois, ça me permettra d'utiliser mes connaissances en bois dans le cadre d’une association avec laquelle j’avais pris contact. On s'intègre mieux quand on a des choses à faire ».

Aussitôt rentré, il a fait une petite table pour s’entraîner. Puis il s'est lancé dans la construction à titre personnel d'un futreau, barque traditionnelle de la Loire, chez lui, dans sa grange. Il a expliqué à la scierie ce qu'il voulait. On lui a trouvé du douglas local adapté à sa construction

Il a créé un blog pour montrer ce qu’il faisait, et avoir des contacts avec un public intéressé, avec sa famille aussi, qui suit ce qu'il fait.

Le stage l'a beaucoup aidé pour réussir les assemblages, grâce à la bonne pratique des gestes, des techniques : « le travail du bois est un travail fin, un travail au millimètre, qui demande de la précision, de l’exigence, de la finesse ».

Jean participe maintenant à la construction d'une gabarre, au sein de l’association  Les Chalandoux du 5ème vent, basée à à Chalonnes-sur-Loire.

voir le site de l'association : http://www.loire-chalandoux.com/notre-projet-gabarot_3645644.html

Il raconte : « Je suis beaucoup plus en contact maintenant avec ma famille, mes nièces, grâce au blog car elles sont intéressées par ce que je fais, alors qu'avant elles n'avaient pas de raison de me contacter ».

Aujourd’hui, le CPF (Compte Personnel de Formation), qui remplace le DIF, ne permet plus aux salariés futurs retraités de se former pour se préparer à une nouvelle activité. La loi sur la formation professionnelle de 2015 réserve les financements à des formations en lien direct avec le métier exercé en tant que salarié ! Dommage, il s’agissait là d’un bon moyen d’entrainer les retraités dans des activités de qualité, à forte valeur ajoutée sociale, environnementale. Et pour certains, cela leur permettait d’espérer un complément de revenu indispensable.

Jean, au moment de son départ en retraite, a trouvé dans le travail du bois une nouvelle passion qu’il peut pratiquer dans le cadre d’une activité associative


[1] DIF Droit Individuel de Formation

Eh oui Jean, le Gabarot commence à prendre sérieusement forme...grâce à toi aussi !

Eh oui Jean, le Gabarot commence à prendre sérieusement forme...grâce à toi aussi !

Savoir-Faire et Découverte, créée en 1999, a pour objectif de faciliter l'accès aux savoir-faire artisanaux, artistiques et agricoles écologiquement responsables. Plus de 150 artisans, agriculteurs et artistes proposent de découvrir et de partager leur passion, dans le cadre de stages-découverte, de tests métiers et de formations-actions. Ce sont ainsi plus de 40 métiers qui sont proposés (boulanger au feu de bois, fabricant de cosmétique artisanal, création de vêtements à base de recul…). Chaque participant peut ensuite mieux faire lui-même, faire évoluer ses pratiques professionnelles ou/et personnelles, mieux préparer une reconversion professionnelle.
 
Pour en savoir plus, allez voir leur site : http://www.lesavoirfaire.fr
tel : 09 70 80 52 62
Se former avant la retraite, pour se lancer dans une nouvelle activité

Publié dans Portraits

Commenter cet article