Vivement la retraite !

Publié le par Orgris

Les salariés âgés ont hâte de quitter le monde du travail, mais ils sont dans l'ensemble mal informés sur les modalités de la retraite.

Les trois quarts des nouveaux retraités prennent leur retraite dès qu'ils le peuvent: c'est ce que montre une enquête menée au début 2010 auprès de 3 000 personnes parties en retraite entre juillet 2008 et juin 2009. L'âge moyen de liquidation des droits à la retraite est proche de 61 ans. Toutefois, pour les personnes interrogées, l'âge "idéal" de départ serait plutôt de 60 ans. 63% des nouveaux retraités considèrent qu'ils sont partis à l'âge souhaité, 13% estiment qu'ils sont partis plus tard et 22% plus tôt qu'ils le désiraient.

    Lassitude

Parmi les personnes qui étaient encore en emploi au moment du départ à la retraite, les motifs de départ les plus souvent cités sont le fait d'avoir atteint le taux plein (*) (71% des nouveaux retraités citent ce motif), le désir de profiter de sa retraite le plus longtemps possible (68%), et le fait d'avoir atteint l'âge de 60 ans (51%). Mais des raisons liées au travail apparaissent également: 40% de ces nouveaux retraités disent ainsi avoir été poussés par un sentiment de lassitude vis-à-vis du travail. Et 46% indiquent des motivations liées au dernier poste occupé: l'absence de perspectives d'évolution, les conditions de travail, une mise à la retraite d'office, etc.

     Autre élément frappant de cette enquête: près de la moitié des nouveaux retraités interrogés

Et parmi eux, 34% avaient cessé de travailler depuis plus de dix ans. Lorsqu'on interroge ces personnes sur les raisons qui les ont amenées à sortir de l'emploi, 71% indiquent qu'elles y ont été contraintes. 43% citent "des problèmes de santé qui rendaient le travail difficile" et 43% déclarent qu'elles ont été licenciées. Des motifs liés au dernier poste occupé sont également cités: des pressions poussant au départ (22%), l'absence de proposition d'adaptation du poste (22%), l'absence de perspectives de formation ou d'évolution (18%), etc.

Globalement, montre encore l'enquête, les personnes interrogées sont mal informées des dispositifs et des notions liés à la retraite. 61% savent ce qu'est le taux plein, mais 56% n'ont jamais entendu parler de surcote (*) et 44% ne connaissent pas la notion de décote (*) . D'ailleurs, seuls 17% des nouveaux retraités indiquent avoir prolongé leur activité dans le but de profiter d'une surcote.

     Deux conclusions essentielles peuvent être tirées de ces résultats.

D'une part, les pouvoirs publics gagneraient à communiquer plus et mieux sur les dispositifs liés à la retraite, s'ils veulent atteindre leurs objectifs. D'autre part, une grande partie des nouveaux retraités ont quitté le marché du travail pour des raisons liées à la manière dont ils étaient traités dans l'entreprise. Autrement dit, si l'on veut encourager les gens à travailler plus longtemps, la première des mesures à prendre n'est pas de les y inciter financièrement, mais de faire en sorte d'améliorer les conditions de travail et d'emploi des salariés âgés. La négociation sur l'emploi des seniors vient encore d'être repoussée par le patronat à la fin 2011. A l'évidence, elle est pourtant plus que jamais indispensable.

* Taux plein : taux maximum appliqué pour le calcul du montant de la pension de retraite. Il s'applique à partir de 60 ans (62 ans avec la réforme 2010) dès lors que la personne a cotisé assez longtemps, ou à 65 ans (67 ans avec la réforme) si la durée d'assurance n'est pas suffisante.

* Surcote : majoration de la pension accordée aux retraités ayant travaillé au-delà de la durée d'assurance nécessaire pour obtenir le taux plein.

* Décote : minoration de la pension pour les assurés partant avant 65 ans (67 ans après la réforme) sans avoir la durée d'assurance nécessaire pour obtenir le taux plein.
Camille Dorival, Alternatives Economiques n° 299 - février 2011

http://www.alternatives-economiques.fr/vivement-la-retraite-_fr_art_1073_53096.htmllogo alternatives économiques

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article