Visiteurs de convivialité : des emplois aidés pour le maintien à domicile des personnes âgées- Picardie - 60 -

Publié le par Orgris

Visiteurs de convivialité : des emplois aidés pour le maintien à domicile des personnes âgées- Picardie - 60 -

En Picardie, le conseil général de l’Oise a lancé depuis octobre 2011 un service de convivialité afin de préserver le lien social et de respecter le choix des personnes âgées de demeurer à domicile. Le conseil général en profite pour embaucher en contrats aidés des personnes en insertion professionnelle. D’une pierre, deux coups !

Proche de Paris le département de l’Oise bénéficie d’une population plus jeune que la moyenne nationale, mais n’en demeure pas moins confronté à l’enjeu du maintien à domicile des personnes âgées. "Depuis longtemps, nous savons que le modèle général du maintien à domicile est réduit à des fonctions certes indispensables mais pas suffisantes que sont les actes essentiels de la vie, les soins infirmiers et le confort autour du ménage, constate Martial Dardelin, directeur général adjoint en charge du pôle Solidarité. Favoriser le bien-vivre vise à faire durer la vie et le lien social, et pas seulement la respiration." C’est ainsi qu’en complément aux services existants, depuis fin 2011, une trentaine de visiteurs de convivialité se rendent régulièrement chez plus de 300 personnes âgées du territoire.

      Projet personnalisé avec les personnes âgées

Ces visites gratuites durent au moins 1h30. Il s’agit par exemple de visites de compagnie à domicile, pour la conversation ou la lecture, d’ateliers manuels de peinture, de cuisine ou de jardinage, de jeux de stimulation de la mémoire ou physique, mais aussi d’accompagnement dans les promenades chez des proches ou encore au théâtre. Le service de convivialité est accessible suivant les mêmes conditions que l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Il s’adresse prioritairement aux personnes âgées dont les capacités motrices, cognitives et/ou intellectuelles sont intactes, correspondant à une perte d'autonomie évaluée en GIR 3 ou 4 selon la grille nationale Aggir (autonomie gérontologie groupes iso-ressources). Pour les demandes émanant de personnes âgées dont le degré de dépendance est plus important, une autorisation préalable est nécessaire. Avant d’envoyer un visiteur de convivialité, le servie du pôle Solidarité réalise un diagnostic et rédige avec la personne âgée un projet personnalisé de prise en charge. Les aînés précisent leur demande, en particulier s’ils souhaitent rester à domicile ou faire des sorties.

      En régie directe, avec trente emplois aidés en partenariat avec les associations

Le conseil général décide de mener cette action en régie directe en s’appuyant sur les associations qui travaillent dans le maintien à domicile afin d’accélérer l’identification des besoins. A cet effet, il a passé des conventions de partenariat avec douze associations du territoire. Or, cet accompagnement au bien-être des personnes âgées mobilise des ressources humaines. "Nous avons saisi l’opportunité de concilier les politiques d’insertion et le besoin d’apporter quelque chose de plus au maintien à domicile", explique le DGA. Dans le cadre de l’opération "Coup de pouce pour l’emploi" lancée en décembre 2010, le conseil général s’est en effet engagé à financer 500 emplois à 35 heures par semaine. Sur l’ensemble, 30 emplois sont ainsi réservés au recrutement de visiteurs de convivialité. La sélection des candidats est effectuée en binôme par les services du conseil général en charge de l’insertion et ces associations employeuses. Entre octobre 2011 et la fin 2012, 43 bénéficiaires du RSA ont exercé ce nouveau métier.

       A nouveau métier, nouvelle formation

Pour les visiteurs de convivialité, le contrat aidé entre dans la logique d’insertion pour en faire un vrai métier ou une opportunité de rebondir dans un parcours professionnel. Le département a initié une formation de 13 jours avec le CNFPT. Entièrement financée par le conseil général, la formation est dispensée à chaque visiteur avant de commencer sa mission.

      Perspectives : l’insertion au service de la prévention

L’objectif du service est de rompre l’isolement social en l’absence d’entourage familial et amical, mais aussi d’accorder des temps de répit aux aidants. Ces visites régulières et conviviales jouent un rôle préventif en limitant le confinement domiciliaire et la perte d’autonomie. Les visiteurs de convivialité peuvent en outre déclencher l’alerte en cas de situation dangereuse. Pour aller plus loin, le conseil général lance fin 2012 un appel à projets baptisé "Ehpad hors les murs" et espère pérenniser ce type de prestations.
"En effet, une équipe de visiteurs représente 1% des dépenses de maintien à domicile, mais ramené au coût global en matière de prévention, le coût serait négatif, estime le DGA. Nous avons osé passer de la parole aux actes et mettre en œuvre une idée qui nous tenait à cœur depuis longtemps."

Cécile Perrin pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contacts : Conseil général de l'Oise

1, rue Cambry, 60024 Beauvais Cedex, tél. : 03 44 06 60 60
Dardelin Martial, Directeur général adjoint en charge du pôle Solidarité

tél. :03.44.06.62.45 ; martial.dardelin@cg60.fr

Publié le lundi 11 mars 2013 par Mairie Conseil

 

Publié dans Services

Commenter cet article