Une recherche du CreActE : Vieillissement et émergence d'activité dans les territoires

Publié le par Orgris

 Un programme de recherche  qui s’intéresse aux configurations favorables à l’émergence d’activités et d’emplois dans les espaces ruraux. Dans le cadre du  PSDR (Pour et Sur le Développement Régional), le CreActE se penche plus spécifiquement sur la création d’activités de service en milieu rural en lien avec le vieillissement de la population et l’afflux de « jeunes retraités » dans les campagnes françaises.

Une recherche du CreActE programmée jusqu'en juin 2011.

Le projet CreActE postule que toute création est en fait  une co-création impliquant chacun des pôles du triptyque décliné autour de trois volets de recherche : l’agriruralité, les activités alternatives, et vieillissement et services. Les configurations sont différentes selon le capital social, économique et culturel du créateur, la structure des réseaux d’accompagnement, le contexte territorial, et les liens entre ces trois pôles. En ce qui concerne le vieillisement,  des enquêtes de terrain, appliquées à trois territoires du Massif Central, analysent la place des retraités dans l’économie locale ssous deux aspects :

-         d’une part, considérant le cas du retraité destinataire des services, et s’interrogeant sur leur importance économique dans les territoires ruraux ; les retraités induisent la mise en place et le maintien de services répondant à leurs besoins (aide à domicile, santé, loisirs, etc.). Certains auteurs défendent cette idée d’« économie grise » (traduction litérale de « silver economy ») à travers le fait que les retraités constituent une population solvable pouvant constituer « la principale activité basique génératrice d’emplois, de revenus et de croissance », est sont vecteur d’économie « présentielle » (Davezies, Terrier).

-         d’autre part, certains territoires ont pris le parti de faire des retraités des acteurs clés de leur politique de développement, le « grey power » et certains chercheurs poussent à reconsidérer cet « or gris ». Ainsi, le vieillissement peut être qualifié d’« actif » : il ne s’agit alors pas uniquement de pratiquer une activité physique ou de prolonger sa carrière professionnelle, mais plus largement de « participer de façon continue aux activités sociales, économiques, culturelles, spirituelles, et civiques » (World Health Organization, 2002) du territoire. Les chercheurs envisagent que les retraités puissent être directement (entreprenariat) ou indirectement (salariat au sein d’association de retraités) initiateurs d’emplois. Les retraités sont alors liés à la prestation de services, localement, dont ils peuvent être ou non destinataire.

Pour chacun de ces cas de figure, l’étude se penche sur les processus d’émergence des activités, en réponse (publique et/ou privée) à des besoins identifiés (services pour les retraités), ou en conséquence de changements de conditions consécutifs au passage en retraite (services par les retraités).

Cette réflexion est portée au regard du triptyque de la création d’activités, mis en évidence par les travaux précédents de CreActE, et qui met en jeu trois figures essentielles à la création d’activités : le créateur, le territoire et l’accompagnement. (Grasset, Mamdy, 2009).

 

Au-delà de l’analyse d’un volet de la socio-économie géographique, le travail proposé ouvre des pistes de réflexion au décideur public pour la prise en compte de "la richesse que constitue le vieillissement de la population et l’exode urbain des retraités dans les territoires ruraux."

CréActE implique des acteurs et des chercheurs Rhone-Alpes et Auvergne.

Fin du programme : juin 2011

Dans le cadre de ces réflexions, un blog a été ouvert et vous êtes invités à venir témoigner et apporter vos propres réflexions sur le sujet.

http://www.agroparistech.fr/blog/metafort/?p=4

Extrait d’une proposition de résumé d’article en cours d’écriture pour un numéro de la revue Gérontologie et Société, à paraître fin 2010,

 

Nous attendons avec impatience cet article et les résultats de cette recherche et vous en informerons.

 

Commenter cet article