UNIversité du SAvoir des VIEux (4° partie)

Publié le par Orgris

U N I S A V I E

  « Ô Dieu, faites que je sois vivant quand je mourrai. » Winnicott   

Les Babayagas (Montreuil 93) mettent en place une UNIVERSITÉ DU SAVOIR DES VIEUX (UNISAVIE) - qui se veut un des lieux de réflexion et d’élaboration d’une vie citoyenne à part entière pour les femmes et les hommes qui pensent que « vieillir c’est vivre ».

Cerner tout ce qui peut aider à échapper au déterminisme : vieillesse = naufrage.

Savoirs des vieux, savoirs sur les vieux, une exigence pour vivre et vieillir en citoyenneté. 

Voici le quatrième et dernier article présentant les bases du programme UNISAVIE diffusépar Or Gris 


- LA PEDAGOGIE d’UNISAVIE

La première « Unisavie» devrait voir le jour à Montreuil dans le 93.

Elle adoptera une pédagogie active, basée sur l'échange, sur les possibles réflexions plurielles des savoirs dans des approches comme celles des groupes Balint.

Des experts et des spécialistes, seront certes sollicités, mais l'originalité de ce défi anthropologique demande une recherche pluridisciplinaire, dont les Vieux seront les principaux protagonistes.

ions commencer par des cafés «gérontologiques» une fois par mois dans plusieurs villes du département. Trouver des salles ne pose pas de problème, mais les animatrices ou animateurs un peu plus. Nous pourrions établir un cycle de 3 ans en gérontologie qui serait diplômant, mais aussi créer des corps «d'aidants». Tout ceci n'est qu'une ébauche.

Pour établir sérieusement une véritable unité de recherche au niveau de notre département, un groupe de recherche et de propositions est absolument nécessaire.

Conclusion

Les vieux, et plus encore les vieilles, pèsent de plus en plus dans l’équilibre démographique en France, en Europe, et dans tous les pays riches.

Jusqu’à présent, on a débattu sur les problèmes du vieillissement, celui des autres … . De plus en plus, on voit poindre la réflexion sur sa propre vieillesse. Les senioreries pour retraités bien nantis répondent – peut-être – aux interrogations des intéressés. Mais il apparaît que poser ces questions à l’aune de la seule visée individuelle ne permet pas de cerner le réel mouvement sociétal qui se dessine, dans la perspective des 17 millions de personnes de plus de 65 ans que comptera notre pays en 2020.

Au-delà du problème des caisses de retraite, des jeunes vieux d’aujourd’hui, et même des vieux déjà confirmés, plus dynamiques, plus porteurs de promesses, aspirent à mener une vie responsable d’eux-mêmes et inscrite dans un réseau de lien social fort.

Un beau programme pour nous tous !

 


retrouvez UNISAVIE (1°partie ) dans OR GRIS du 4 octobre,

UNISAVIE (2°partie ) dans OR GRIS du 12 octobre,

UNISAVIE (2°partie ) dans OR GRIS du 18 octobre

et le projet global sur le site de la maison des babayagas  www.lamaisondesbabayagas.fr

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article