Une "charte territoriale de solidarité avec les aînés" entre Aire et Meuse

Publié le par Orgris

La Mutualité Sociale Agricole Marne-Ardennes-Meuse et la communauté de communes Entre Aire et Meuse viennent de sceller leur partenariat par le biais d’une « charte territoriale de solidarité avec les aînés ».

       Quand les préoccupations d’une collectivité rencontrent les outils de la MSA…

D’un côté, la MSA développe une politique d’action sociale spécialisée en complément des missions du conseil général et propose un accompagnement méthodologique aux territoires. De l’autre, la communauté de communes Entre Aire et Meuse met en place depuis 2010 des actions en direction des retraités et personnes âgées sur le territoire, dans le cadre du Centre Intercommunal d'Action Sociale. Des repas et services d’aide à domicile à la téléassistance en passant par une veille sociale, la collectivité souhaite participer au maintien d’une vie sociale et relationnelle de qualité pour ceux qui font le choix de vivre en milieu rural et de rester chez eux.  Ces deux démarches répondent toutes deux aux enjeux locaux et la synergie entre elles permettent aujourd’hui et dans les trois ans à venir d’aller plus loin.

     Habitat, santé, bien-être…une charte qui couvre tous les besoins des seniors

La « charte territoriale de solidarité avec les aînés » qui vient d’être signée est un outil proposé par la MSA. Ces objectifs sont de lutter contre l’isolement des personnes âgées, de redynamiser les liens de solidarité et de développer des services adaptés à des besoins non couverts.  Elle traite ainsi de divers domaines, de l’habitat à la santé en passant par le bien-être. Via cette démarche, la MSA établit par ailleurs divers partenariats avec l’Agence Régionale de Santé et des organismes de protection sociale (type CARSAT et RSI).

     Une démarche qui met l’habitant au cœur de la prise de décision

La première étape de la mise en œuvre de la charte est décrite comme telle par ses protagonistes : se réunir pour mettre en commun les connaissances du territoire, les compétences, les envies, les moyens et les énergies. Cela se traduit notamment par la constitution d’un groupe d’enquêteurs, habitants bénévoles missionnés pour aller à la rencontre de 150 à 200 séniors (âgés de plus de 55 ans selon les critères fixés) du territoire, afin d’identifier leur besoins, leurs attentes et leurs envies. Cette parole recueillie sera retransmise aux habitants par la compagnie théâtrale Caravanes via une création originale. Les propositions qui sortiront de l'enquête seront en outre co-construites et validés par les habitants.

     Les perspectives d’amélioration de la qualité de vie des seniors

Basée sur ce diagnostic partagé qui associera, aux côtés de l’expertise de la MSA, les élus et les habitants, et qui intègrera aussi bien l’évaluation des dispositifs existants (aide à domicile, veille sociale, portage de repas…) que la réflexion sur de nouvelles actions à développer, la démarche vise à mettre en place les nouveaux outils et dispositifs qui amélioreront la vie des retraités et futurs retraités. Les réflexions pourront porter sur des thèmes variés tels que l’habitat, les déplacements, l’animation, la participation à la vie locale et le  vieillissement en milieu rural, à suivre…

venant du BISMA , octobre 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article