Solidarité Transports : une association de chauffeurs bénévoles facilite les déplacements des plus âgés – Pays de Loire – 85 -

Publié le par Orgris

Solidarité Transports : une association de chauffeurs bénévoles facilite les déplacements des plus âgés – Pays de Loire – 85-

Le besoin en transport est vécu comme crucial par les personnes âgées, notamment dans les communes rurales. Une association y répond dans douze communes vendéennes grâce à des chauffeurs bénévoles et au soutien des collectivités.

Créée en 2010, l’association Solidarité Transports est le fruit d’une réflexion entre les acteurs du centre local d'information et de coordination (Clic) et la population. Portée par les élus de la communauté de communes du Pays des Essarts (Vendée, 7 communes, 12.500 habitants), cette association de chauffeurs bénévoles au service des plus âgées a très vite vu son périmètre d’intervention augmenter.

     Transport à la demande géré par une association solidaire

"C’est une étude sur les besoins des personnes de plus de 75 ans, lancée en 2006 par le Clic, qui a été l’élément déclencheur, en révélant les très fortes attentes en matière de déplacement", indique la présidente de Solidarité Transports, Edith Roger, également conseillère municipale et vice-présidente du Clic.

Dans la foulée, un groupe de travail - composé d’habitants, d’élus et de représentants de sociétés de transport - pilote la réflexion, lance un état des lieux des services de transport existants et présente les solutions envisagées lors d’une réunion publique en février 2008.

Une stagiaire en master 1 de sociologie creuse la piste d’un transport à la demande gérée dans le cadre d’une association de bénévoles, tandis que les élus recherchent ceux qui parmi les habitants seraient disponibles pour jouer le rôle de chauffeurs bénévoles.

Au vu de la trentaine de volontaires recensés, l’association Solidarité Transports est créée et le service est lancé via le Clic à partir d’avril 2010.

      Plus qu’un simple transport, un accompagnement

Toute personne âgée de plus de 60 ans ayant des difficultés à se déplacer peut bénéficier des services de Solidarité Transports, à condition toutefois qu’elle ne bénéficie pas, par ailleurs, d’un droit à une prise en charge. Pour en bénéficier, il faut payer une adhésion annuelle de 3 euros, puis indemniser le chauffeur bénévole à raison de 40 centimes par kilomètre. La demande se fait directement auprès du chauffeur bénévole au moins 24 heures à l’avance, du lundi au samedi. Si le bénévole est d’accord, il est possible d’effectuer un déplacement un dimanche ou un jour férié.

"L’objectif n’est pas uniquement de transporter les personnes, mais aussi de les accompagner : par exemple en vérifiant avec la personne qu’elle a bien fermé sa maison à clé, ou en l’accompagnant jusqu’au bureau de la secrétaire du médecin, et même parfois jusque dans le cabinet du médecin si la personne le demande", détaille la présidente de l’association.

     Très forte implication des communes

Depuis le départ, les élus soutiennent le fonctionnement de l’association qui remplit une mission de service public. Ainsi la mise en relation entre les chauffeurs bénévoles et les bénéficiaires se fait par l’intermédiaire d’un référent par commune, qui est souvent un élu ou un employé de la mairie. De même, les élus "recrutent" les chauffeurs bénévoles lorsque c’est nécessaire.

Sur le plan financier, l’équilibre budgétaire de l’association est assuré grâce à des subventions communales. La communauté de communes du Pays des Essarts se charge en outre des tâches administratives, elle a aussi remanié la plaquette d’information de l’association en 2013.

     Septembre 2014 : 65 chauffeurs bénévoles, 1.240 missions de déplacements

Le service enregistre de plus en plus de demandes en raison notamment de diminution des prises en charge de transports médicaux. En outre, le territoire couvert par Solidarité Transports n’a cessé de s’agrandir en intégrant 5 des 8 communes voisines de la communauté de communes de Saint-Fulgent.

Quant au nombre d’adhérents, il a augmenté de 82 en 2010 à 512 en 2014, faisant passer le nombre de missions pour 65 chauffeurs bénévoles de 265 en 2012 à 1.240 en 2014.

Les statistiques de l’association montrent que 51% des déplacements ont un motif médical ou paramédical, 30% consistent à faire des courses, mais il s’agit également de visiter un proche, d’aller chez le coiffeur ou de se rendre au cimetière.

     Faire durer le bénévolat dans le temps

Après cinq ans de fonctionnement, le bilan est satisfaisant, tandis que de nouvelles questions surgissent : "Recruter de nouveaux bénévoles sera notre prochain défi dans un temps plus ou moins proche pour assurer le renouvellement de ceux qui souhaitent arrêter." Cela demandera la mobilisation de tous les acteurs, tient à souligner la présidente qui est convaincue du rôle grandissant que sont amenées à jouer les associations.

"Aujourd’hui, notre démarche intéresse beaucoup d’élus, constate la présidente de l’association. Notre souhait serait que toute la Vendée soit couverte, parce que le besoin va au-delà des communes rurales. Qui plus est, la solidarité qui fonde ce nouveau mode de transport permet aussi de lutter contre l’isolement des personnes âgées". A suivre…

Cécile Perrin, Publié le 22 décembre 2014, dans la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

http://www.mairieconseils.net/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250268093022

 

CONTACTS :

Communauté de communes du Pays des Essarts

8 Place de la Mairie, 85140 Les Essarts

Nombre de communes : 7 ; Nombre d'habitants : 12 500

Nom de la commune la plus peuplée : Les Essarts (5 203 hab.)

Jean-Pierre Mallard ; Vice-président gérontologie

Associations Solidarité Transports

Espace Charles Madras, 85140 Les Essarts, clic.part-age@wanadoo.fr

Edith Roger, Présidente, edith.david-roger@orange.fr

 

Commenter cet article

edith ROGER 26/01/2015 01:53

Présidente de l'association, je vous adresse nos chiffres de missions fin 2014 : 2200. Cela prouve que le besoin est énorme et que cette solidarité doit continuer dans le temps à exister.