Seniors : l’avènement des « Silver Surfers »

Publié le par Orgris

Seniors : l’avènement des « Silver Surfers »

De plus en plus d’entreprises comprennent l’importance qu’il y a à adapter les nouvelles technologies aux seniors et non l’inverse. Doro, leader européen des télécoms simplifiées, montre l’exemple.

En France, un senior naît toutes les 37 secondes. « Aujourd’hui, les plus de 60 ans représentent 23 % de la population, ils seront plus d’un tiers en 2060 » . Ces consommateurs à part entière jouent un rôle de plus en plus important dans l’économie française et européenne. Alors que bons nombres de firmes misent, à tort, sur la surenchère technologique, la PME internationale Doro a pris le temps d’écouter ses utilisateurs pour mieux les satisfaire. La force de cette PME internationale ? Avoir su replacer la simplicité au cœur du quotidien de ses utilisateurs.

    Quand les « Silver Consumers » deviennent des « Silver Surfers »

Dans son rapport de juin 2013 sur « les seniors connectés », le CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de Vie) a mis en avant la corrélation entre internaute et consommateur. Il y est très clairement stipulé que les seniors surfant sur Internet consomment plus et entretiennent plus de relations sociales que les autres. Pascale Hébel, Directrice du Département Consommation du CREDOC précise : « l’utilisation d’Internet apparaît comme un facteur déterminant de la consommation des seniors. Les ménages de 50 ans et plus disposant d’Internet chez eux dépensent nettement plus que les autres. Les nouvelles techniques de communication occupent une place de plus en plus importante chez les nouvelles générations de seniors et contribueront à lever les freins à la consommation inhérents à l’avancée vers des âges élevés»

Ces consommateurs ont des besoins spécifiques et il faut leur proposer des produits adaptés. Si les « papys boomers » sont généralement de jeunes retraités, certains d’entre eux n’ont pas eu à intégrer les nouvelles technologies dans leur quotidien. Cependant, beaucoup d’entre eux ont vieilli en parallèle de l’arrivée fracassante du tout high-tech dans la société et découvre aujourd’hui un monde qui leur paraît obscur. Pour Claudio Vandi, Responsable du laboratoire Silicon Xperience, au sein de Silicon Sentier, il faut être attentif aux attentes des seniors : « on croit que les technologies sont intuitives et simples d’usage mais elles ne le sont pas vraiment. Ce qui nous semble simple est en fait le résultat d’une adaptation à la technologie. Travailler avec des seniors est pour nous une manière de se concentrer sur les vrais besoins des usagers qui croient qu’une technologie est intéressante uniquement si elle apporte des solutions simples à des problèmes réels. »

Doro, en collaborant avec Claudio Vandi pour le lancement de ses nouveaux produits, a ainsi pu aller plus loin dans la compréhension des utilisateurs et a élaboré une gamme de produits innovants à même de deviner et de combler leurs besoins.

     Les nouvelles technologies, enfin, à la portée de tous !

Suite à une enquête réalisée avec IPSOS, Doro a pu mettre en avant les attentes des seniors français vis-à-vis de leur mobile. Actuellement, seulement 16% des + de 65 ans ont un smartphone. Pour ceux en possession d’un simple mobile, ils sont 27% à souhaiter acheter un nouvel appareil dans les 12 prochains mois. Parmi eux, 40% aimeraient remplacer leur mobile par un smartphone, et ils sont 30% à préciser qu’ils souhaiteraient un smartphone simple à utiliser.

Face à ce constat Doro lance le Doro Liberto® 810 : un smartphone simplifié alliant design et efficacité. Une interface simple et intuitive, des boutons physiques, un son clair et puissant, une prise en main optimisée… font de ce mobile le fer de lance d’une nouvelle génération de téléphone intelligent.

Pour Caroline Noublanche, Directrice Business Unit Consumer « Le Liberto 810 est idéal pour débuter, c’est le premier smartphone simple et pratique qui permet de se familiariser avec l’email et Internet, à un prix vraiment accessible. L’occasion de rejoindre la communauté des gens qui « slident » sur leur téléphone ! » Dans une logique d’accompagnement total, Doro a également décidé de lancer le premier PC portable simplifié : le Doro EasyPC. Un ordinateur complet avec une interface simple, pour permettre aux non-technophiles de s’évader sur Internet en toute sécurité et de rester en contact avec leurs proches.

Pensé pour faciliter le quotidien de ses utilisateurs, Doro EasyPC dispose d’un écran tactile, d’un clavier simplifié avec des raccourcis pratiques et d’un vrai manuel d’explication ! Pour Emmanuel Freund, Directeur Doro Experience : « Nous avons pris conscience de l’excessive complexité de l’informatique pour la plupart des usagers. Faire des choses simples et importantes, comme communiquer, se divertir, aller sur Internet, devrait pouvoir se faire simplement. » L’ambition de l’entreprise est avant tout d’aider les personnes réfractaires aux nouvelles technologies à passer le cap du digital en toute sérénité. Lassés par une sophistication à outrance ou dépassés par les avancées technologiques, de nombreux utilisateurs trouvent chez Doro des produits high-tech simples et non-stigmatisants. « Nous souhaitons aider les personnes qui ont une relation distante avec la technologie actuelle en leur facilitant l’accès à des services connectés sans avoir à y penser » précise Jérôme Arnaud. Cette dynamique insufflée par Doro, s’inscrit parfaitement dans les projets gouvernementaux du développement de la filière d’une Silver Economie en France. « Sur le marché français, Doro est fier de participer au développement de la Silver Economie. Notre partenariat avec la société française Withings par exemple, qui réalisent des produits et applications intelligents conçus pour le bien être, reflète notre volonté de développer un écosystème et de proposer des produits innovants utilisables au quotidien en toute simplicité » conclut Jérôme Arnaud.

Article paru dans Place Publique d’octobre 2013

http://place-publique.fr/Seniors-l-avenement-des-Silver

Commenter cet article