Retraités agricoles. Une population rurale en moins bonne santé ?

Publié le par Orgris

Retraités agricoles :

Une population rurale en moins bonne santé ?

Le Groupe de protection sociale Agrica vient de présenter la deuxième vague de résultats du programme de recherche AMI. Lancée en 2007 auprès de 1 000 retraités agricoles, l'étude épidémiologique AMI (Agrica, MSA, IFR99) est le premier et unique programme de recherche mené sur le vieillissement en milieu rural et agricole. Cette étude propose une analyse sur 5 ans et met l'accent sur le vieillissement cérébral (maladie d'Alzheimer) et fonctionnel (dépendance). Son objectif est d'identifier les spécificités et les inégalités de santé entre le milieu rural et le milieu urbain. La dépendance est un phénomène davantage présent en milieu rural et les pathologies neurodégénératives nettement plus fréquentes. Bien que les retraités soient suivis régulièrement par un médecin généraliste (41% déclarent en consulter un au moins une fois par mois), ils font état de conditions physiques plutôt moins bonnes que les populations urbaines. Malgré ces problèmes de santé plus fréquents, près de 70 % des personnes interrogées se déclarent satisfaites de leur vie actuelle.

« Les nouvelles données confirment notre impression initiale. La vie en milieu rural et agricole semble caractérisée par des réponses psychosociales efficaces face à de multiples problèmes de santé et de dépendance liés au vieillissement » commente le Professeur Dartigues, directeur de l'étude

http://www.senioractu.com/Le-vieillissement-en-milieu-rural-et-agricole-etude_a11831.html?preaction=nl&id=1453470&idnl=60417&

Le vieillissement en milieu rural et agricole

(éléments de l'étude)

AMI : étude lancée en 2007 auprès de 1.000 retraités agricoles*. Ces nouvelles données semblent démontrer que les retraités agricoles sont plus fréquemment touchés par les maladies neurodégénératives mais qu’ils sont par ailleurs plus épanouis que les citadins… Détails.

- La dépendance, un phénomène davantage présent en milieu rural

- Les pathologies neurodégénératives nettement plus fréquentes

 

…et pourtant, 29% de ces personnes vivent seules à leur domicile…

- Une population rurale, en moins bonne santé ?

°Des déficits sensoriels très fréquents et notamment visuels…

° Une surcharge pondérale…

° Une sensation d'essoufflement dans la vie quotidienne …

° De basses performances cognitives dues notamment à un faible niveau d'études :…

- Mais majoritairement épanouie et active

Concernant les activités de loisirs, 43% des participants marchent quotidiennement, 40% jardinent et 28% continuent à effectuer des tâches agricoles…

- La retraite, vécue à la fois comme un événement positif et une obligation

Pour les retraités du monde agricole, la cession d'activité a souvent été vécue comme une obligation (41% regrettent de ne plus pouvoir pratiquer leur activité professionnelle), et ce sentiment est étroitement lié à un fort attachement au métier agricole (pour 92% des répondants).

Cette étude  propose une analyse sur cinq ans et met l'accent sur le vieillissement cérébral (maladie d'Alzheimer) et fonctionnel (dépendance). Son objectif est d'identifier les spécificités et les inégalités de santé entre le milieu rural et le milieu urbain


Commenter cet article