Retraite Active pour les médecins libéraux

Publié le par Orgris

Le Syndicat des médecins libéraux crée un pôle Retraite Active
pour répondre à trois objectifs :

ASSISTANCE : Aider les médecins, à partir de 55 ans, à préparer leur retraite sur les plans administratifs, comptables, financiers, pratiques,
SUIVI : Aider les médecins nouvellement retraités à organiser leur nouvelle vie.
COMBAT : Obtenir un statut aux médecins retraités actifs, ceux qui veulent continuer à avoir une activité ou qui veulent en reprendre une afin de renforcer l’offre médicale alors que l’on entre dans une période de démographie médicale faible. Ces médecins sont confrontés à des difficultés : couverture sociale et assurance en responsabilité civile professionnelle, etc.
Le pôle RETRAITE ACTIVE est un service aux médecins et une action syndicale.
SERVICE AUX MEDECINS
Pour aider les médecins en début de retraite et ceux qui préparent leur retraite, le SML met à leur disposition une adresse email : retraiteactive@lesml.org sur laquelle ils peuvent envoyer toute question administrative, pratique, fiscale, sociale, liée à la retraite. Des médecins, spécialistes de la retraite leur répondront dans les meilleurs délais.
ACTION SYNDICALE
A- Médecin en retraite active rémunéré à l’acte
L’objectif de cette action est d’obtenir un véritable statut du Médecin Retraité Actif payé à l’acte fondé sur certaines conditions  : cotisation ordinale minorée,  adaptée ou réduite, accélérer la mise en place du processus du « Micro Social »,  cotisation de retraite, assurance professionnelle, formation Ppofessionnelle …
sont à suivre les impacts de la loi HPST et le nouveau dispositif de développement professionnel… etc
B - Médecin Retraité Actif « vacataire » au forfait ou salarié
L’objectif est de créer un nouveau statut pour ces M.R.A qui exerceront dans les futures maisons médicales pluridisciplinaires ou dans les nombreuses maisons dites de retraites ou E.H.P.A.D, qui se développent dans nos zones rurales où les confrères locaux deviennent rares.
Ces médecins restent libéraux sur le plan ordinal et administratif. Il n’y a que leur rémunération qui change. Ils ne perçoivent plus des honoraires, mais des forfaits de vacations, dont une grande partie pourrait bénéficier d’une défiscalisation.
Le développement de ce statut accompagnera les nouveaux modes d’exercice
Note de presse relevée le 29 avril 2009 sur le site de SNORL, Syndicat National des Spécialistes en ORL et Chirurgie cervico-faciale
http://www.snorl.org/spip.php?article511

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article