Restons solidaires de nos proches âgées

Publié le par Orgris

Témoignage d’une accompagnatrice aux

« Rencontres du maintien à domicile »

Lors des rencontres européennes du maintien à domicile, le 23 mars dernier, Scarlett Wilson Courvoisier, témoigne de son expérience d’accompagnatrice. « Je déteste le mot d’aidante » dit-elle. Elle insiste sur le rôle majeur de la famille dans l’accompagenement des vieilles personnes en perte d’autonomie dont elle décrit ce que celles-ci vivent notamment lorsque le corps lâche alors que l’esprit tient encore. Mais elle s’insurge violemment contre le « Vous coûtez trop cher » trop souvent entendu à leur égard.
"Devoir ? Morale, Philosophie, religion ?" la famille joue un rôle majeur dans l’accompagnement de ses personnes âgées. Cet accompagnement doit se faire bien sûr dans le respect des choix des uns et des autres. Acompagner représente des difficultés d'ordre humain, financier, organisationnel et moraux.

Vous coûtez trop cher, entend-on ? Mais a-t-on fait des additions pour calculer le coût des erreurs des gouvernements ou des grandes entreprises ? Prenant le cas de sa mère, ancienne chef d'entreprise innovante, lance-t-elle "Elle a participé a la richesse nationale, que la société contribue à sa perte d'autonomie est le juste retour de ses contributions et de son épargne"
S.W Courvoisier, s'insurge aussi face "au regard vide" porté face à une certaine catégorie de la population (les gens âgés, les personnes handicapés, certains jeunes, les enfants. "On ne s'intéresse qu'à des gens entre 30 et 45 ans, des +mecs+ de préférences, blancs, cadres dynamiques.
Elle insiste sur ce que vit la personne accompagnée : la diminution de l'espace géographique, la perte du sentiment d'exister aux yeux des autres, le sentiment d'être livrée à des mains étrangères (aussi bienveillantes soit-elles), en conclusion d'être dépossédé de son pouvoir, de son esprit et de son propre corps". 

http://www.agevillagepro.com/actualite-4674-1-maintien-a-domicile-role-famille-personne-agee-temoignage-accompagnatrice-remad.html

et sur Agevillage, vous pourrez voir la vidéo.

Commenter cet article