Rapport d'évaluation de l'année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle 2012 (EY2012) -

Publié le par Orgris

Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle 2012 (EY2012) - Rapport d'évaluation

Le 15 septembre 2014, la Commission européenne a adopté un rapport sur la mise en œuvre, les résultats et l'évaluation globale de l'Année du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle 2012.

Selon ce rapport, l'EY2012 a contribué à transmettre une image plus positive du vieillissement de la population en soulignant le potentiel des personnes âgées et en promouvant leur participation active dans la société et l'économie. Elle est parvenue à mobiliser de nombreux acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux, et bon nombre d'États membres et d'organisations de la société civile ont utilisé l'Année européenne pour lancer de nouvelles initiatives ou approfondir des initiatives existantes.

Toutefois, les activités inspirées par l'EY2012 doivent être considérées uniquement comme un premier pas dans la bonne direction. Il est important de maintenir la dynamique qui s'est établie. À cette fin, plusieurs outils ont été ou sont en cours d'élaboration, notamment:

les lignes directrices relatives au vieillissement actif,

l'indice du vieillissement actif,

la Convention sur le changement démographique.

Les dirigeants des États membres sont invités à tirer le meilleur parti de ces outils. L'Union européenne continuera de les soutenir au moyen d'une orientation politique, notamment dans le contexte du semestre européen, au cours duquel des recommandations sur des carrières plus longues ont été transmises à la plupart des États membres.

http://ec.europa.eu/social/main.jsp?langId=fr&catId=89&newsId=2129&furtherNews=yes

Publié dans Europe - international

Commenter cet article

Albert 01/12/2014 07:12

Le film "la ruée vers l'or gris" de Magali Cotard a été inspiré d'un livre qui porte le même titre "L'or gris" sorti en 2011 et écrit par le journaliste François Nénin, avec une aide soignante,
Sophie Lapart et un gendarme qui enquête sur la maltraitance, Christophe Fernandez