Penser plus tôt à plus tard : dialogue intergénérationnel autour du ‘second projet de vie’

Publié le par Orgris

Penser plus tôt à plus tard : dialogue intergénérationnel autour du ‘second projet de vie’

La fondation du roi Baudouin lance une campagne pour les organisations et les citoyens sur la planification d'un second projet de vie

      De quoi s'agit-il?

Aujourd’hui, l’évolution démographique montre que les individus disposent d’un ‘bonus’ de 25 à 30 années de vie, en relativement bonne santé, pour une partie importante d’entre eux.

Ce constat appelle de nouvelles perspectives en termes de préparation de cette ‘seconde’ partie de vie. Car, les études montrent que si on prépare sa ‘vieillesse’, on augmente ses chances de la vivre de manière heureuse et satisfaisante. 

Pour mettre toutes les chances de son côté, il apparaît plus que jamais utile de préparer son ‘second projet de vie’, même si l’on se trouve parfois dans des situations plus difficiles (origine étrangère, handicap, pauvreté).

Par ce projet, la Fondation Roi Baudouin vise à mobiliser ses partenaires et les individus en vue de stimuler le dialogue et donner du contenu à cette ‘préparation positive’ de ce deuxième projet de vie.

L’autonomie, l’empowerment et le respect pour la diversité sont évidemment des concepts centraux dans ce projet. 

    Sondage : Positionnement et attentes de la population générale belge Dans le cadre de cette campagne, la Fondation a souhaité interroger la population belge sur la façon dont elle envisage cette période de vie et comment elle s’y prépare. Ipsos, bureau d’étude indépendant, a été réalisé ce sondage. Les principaux résultats sont compilés et disponibles dans un policy brief (cfr. document ci-dessous). 

    Publication : Représentations sociales et communication autour du veillissement 
La Fondation a commandité à l’Instituut voor Mediastudies de la KULeuven une recherche sur la manière dont la vieillesse est perçue en Belgique en vue de contribuer à une communication plus nuancée sur les personnes âgées (cfr. publications liées : La vieillesse, antichambre de l’ennui ou âge d’or?).
 

       Pour qui?

Organisations et associations thématiques, communes et CPAS, acteurs de première ligne en terme de soins et de prévention, secteur de l’interculturalité, secteur du handicap, secteur de la pauvreté, notaires, conseillers financiers, assureurs, secteur du logement, …

Vous pourrez charger les documents relatifs à cet appel d’offre en allant sur le site de la fondation

http://www.kbs-frb.be/index.aspx?langtype=2060

information publiée par Courants d’Ages, dans la News letter intergénérations.be

http://www.intergeneration.be

Les belges ont de bien bonnes idées, ce serait bien de s’en inspirer chez nous…

Publié dans Inter Génération

Commenter cet article