Papot'âge et part'âge... les jeunes s'ouvrent aux personnes âgées isolées, avec livres et tablettes – Bourgogne- 58 -

Publié le par Orgris

Papot'âge et part'âge... les jeunes s'ouvrent aux personnes âgées isolées, avec livres et tablettes – Bourgogne- 58 -

Depuis fin 2012, dans le territoire des Portes du Morvan, des personnes âgées en grand isolement font "Compagnie, papôt’age et part’âge" avec des jeunes venant les visiter à domicile, leur apporter des livres prêtés par la bibliothèque, les accompagner pour une sortie. S'ajoute depuis plusieurs mois le prêt gratuit de tablettes numériques qui les aident à se relier au monde extérieur. Un pari osé qui semble réussi grâce à un bon accompagnement.

Depuis novembre 2012, neuf tablettes numériques circulent auprès des personnes âgées isolées du canton de Lormes. Cette initiative conjointe de la communauté de communes des Portes du Morvan (10 communes, 4.000 habitants) et du centre social intercommunal se place délibérément dans la lutte contre l'isolement des anciens. Il s'inscrit dans un projet plus large, baptisé "Faire compagnie, papot'âge, part'âge".

Une enquête fait ressortir le sentiment d’isolement des personnes âgées… et des jeunes

Sur ce territoire clairsemé, avec 12 habitants au km2, les plus de 60 ans comptent pour quatre habitants sur dix. Soit presque deux fois plus que la moyenne nationale. C'est une enquête auprès des habitants (avec un taux de réponse de 10%), réalisée par le centre social intercommunal (CSIPM) qui a révélé "que le sentiment d'isolement social, géographique, affectif était vraiment répandu", précise Christophe Tassano, directeur du centre social du canton de Lormes et également de l'association d'aide à domicile (AADCL). D'où l'idée d'organiser des visites de bénévoles auprès de personnes âgées en grand isolement, en faisant notamment appel à des jeunes recrutés en mission de service civique, en partenariat avec la mission locale. L'enquête avait en effet également mis en exergue qu'une frange des 16/25 ans en fragilité sociale, peu mobile, sans emploi ni projet d'insertion souffrait également d'un sentiment d'isolement. Tandis que jeunes et seniors nourrissaient les uns vis-à-vis des autres une image négative. "Nous nous sommes dits qu'une action combinant l'implication des jeunes pour lutter contre l'isolement des plus anciens avait tout son sens", reprend le directeur. C'est ainsi que les visites à domicile ont commencées en 2011 auprès de personnes âgées en grand isolement, et demandeuses. Une soixantaine aujourd'hui en profite.

L’irruption de la tablette numérique

"On ne pensait pas le besoin si grand", observe le directeur. C'est de là qu'a germé le second projet de prêt de tablettes numériques : "Il était difficile de trouver de quoi 'faire compagnie' aussi souvent que la demande donc on a cherché des outils permettant d'aider ces personnes à sortir de leur isolement sans que nous soyons forcément avec elles." Après avoir trouvé un fournisseur nantais prêt à jouer le jeu du partenariat, le CSIPM a dans un premier temps fait un test de 4 mois avec une tablette dont la configuration avait été adaptée pour faciliter son usage. Le centre social a ensuite acheté neuf tablettes. Et vu le succès, il prévoit l'acquisition d'au moins une dizaine d'autres (300 euros l'unité), grâce au soutien de ses partenaires (lire encadré) dont la communauté de communes, qui participent aussi au coût des abonnements internet 3G (nécessaire pour le Wifi), "sans cela, beaucoup ne se le permettraient pas".

Un coût modéré et un poste en emploi d’avenir créé

Les tablettes sont prêtées sur une durée qui varie en moyenne de 3 mois à 6 mois pour les plus "accros". Charge à la coordinatrice de gérer la rotation... et la liste d'attente. Cette jeune femme, d'abord recrutée en service civique, va basculer sur un emploi d'avenir. Un coût supplémentaire à couvrir pour lequel la communauté de communes doit venir en soutien. "Nous faisons la démonstration que nous ne sommes pas dans le gadget", se félicite le vice-président du conseil général de la Nièvre, Fabien Bazin. La critique était récurrente au départ, reconnaît le directeur, "même les aides à domicile n'y croyaient pas. Certains nous prédisaient que dans trois mois, les tablettes seraient au placard. Or, cela fonctionne : grâce au bon ciblage, à l'accompagnement, et au fait que les tablettes ont été adaptées à l’usage des seniors".
Plus globalement, grâce à "Faire compagnie", des personnes ont repris contact avec d'anciens voisins, participent à des activités collectives, etc. Une évaluation plus précise de son impact sur les personnes bénéficiaires est en cours avec la Carsat.

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
Une initiative primée : L'initiative a déjà reçu deux prix de la Fondation AG2R La Mondiale et du concours de l'économie sociale et solidaire de Bourgogne et bénéficie d'aides de la Carsat, de la MSA, et à venir de la région et du conseil général via le fonds de territoire.

Contacts : Communauté de communes des Portes du Morvan, 12 place François Mitterrand, 58140 Lormes, tél. : 03 86 22 54 48 ; ccportesdumorvan@yahoo.fr

Nombre de communes : 10 ; Nombre d'habitants : 4 000 ; dont Lormes (1 385 hab.)

Fabien Bazin, Vice-président , fabien-bazin@orange.fr

publié lundi 07 octobre 2013 dans la lettre de Mairie-conseil

http://www.mairieconseils.net/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250265963206

Publié dans Inter Génération

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article