OLD’UP, pour vieillir debout - 75 Ile de France

Publié le par Orgris

OLD’UP, pour vieillir debout

 

Association loi de 1901, fondée en 2008, OLD’UP s’attache à mettre en lumière l’âge de « l’entre deux » du temps de la retraite, et à stimuler et accompagner dans son dynamisme l’implication civique et sociale de cette génération.

 

Qui sont les « OLD’UP » ?

Il s’agit de celles et de ceux, qui tout en ayant avancé en âge, continuent d’être toujours « des actifs ». Ils forment une nouvelle population dont l’apparition et la rapide croissance sont le résultat de la progression depuis les années 50 de l’amélioration des conditions de vie et de travail et des avancées de la médecine, lesquelles ont largement contribué à prolonger la durée de la vie. C’est un des plus grands progrès qu’ait jamais connus l’humanité.

Cette association est essentiellement constituée de personnes retraitées appartenant elles-mêmes à cette génération émergeante qui n’avait encore jamais existé auparavant. C’est là une spécificité qu’on s’entendra à lui reconnaître. Tous ses membres s’emploient à aménager au mieux les années supplémentaires dont ils bénéficient et à relayer autour d’eux cette idée. La solidarité nationale existe mais, on le sait, connaît de plus en plus de difficultés. Aussi, une des questions fondamentales que chacun doit se poser aujourd’hui est celle de sa propre contribution à l’amélioration du fonctionnement social et des relations entre les générations..

 

Nous les OLD’UP, avons le devoir d’œuvrer sur le terrain pour :

1 – Saisir toutes tendances confondues les décideurs politiques, publics et privés   des problèmes concernant par la progression de la durée de vie.

2 –Inciter chacun personnellement  à favoriser et créer des liens de plus en plus forts entre les générations. C’est en étant plus solidaire, plus fraternel et plus uni que nous arriverons ensemble à créer ainsi une société plus humaine.

Pour la qualité de la vie de nos société, il est impératif d’associer ceux qui composent cette nouvelle génération dynamique et expérimentée, afin qu’ils soient reconnus comme des acteurs contribuant à la vie sociale de leur pays.

 

Les ressources humaines et les connaissances des OLD’UP sont considérables.

Elles sont constituées de tous ceux et celles qui, ayant conservé une bonne santé mentale et une vie sociale, après avoir pris leur retraite, veulent continuer à s’investir pour anticiper les problèmes qui ne manquent pas déjà de surgir et trouver ainsi leur juste place aussi bien dans la famille, que dans la vie locale et dans la société française et européenne.

Leur potentiel est loin d’être négligeable, car les compétences et l’expérience des OLD’UP sont le fruit de toute une vie, ce qui constitue pour notre société une richesse inestimable dont elle ne saurait se passer.

Joignez vous à nous, nous avons besoin de vous pour créer une réseau informel mais actif, consultez notre site, échangez avec nous www.old-up.eu vous y découvrirez nos actions, nos contacts, etc

http://www.old-up.eu/quisommesnous.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Marie GERNOT 18/02/2010 13:07


Deux exemples de + de 70 ans en pleine santé, ayant une vie sociale très active :

Toutes 2 ont eu une vie difficile, de souffrance, de chagrins. Toutes les 2 se sont donné les moyens de vivre debout.

La première est âgée de 76 ans. A 60 ans elle est venue habiter dans un bourg du sud de la France et s’est passionnée pour l’histoire locale. Aujourd’hui, elle est Présidente de l’Office du
Tourisme. Elle est devenue « la » spécialiste de l’histoire locale : recherches et documentation, chronique dans un journal, émissions de radio, elle anime les visites pour des groupes de touristes
de plus de 50 personnes 2 ou 3 fois par semaine…elle est en pleine santé car elle se dit « portée » par ses activités.

La seconde a 85 ans. Elle a passé sa vie à seconder son mari dans ses activités professionnelles. Elle était très soumise et vivait opressée. A 78 ans, elle s’inscrit sur un site pour les séniors
et fait de nombreuses rencontres. Parmi elles, un homme d’une quarantaine d’année la touche particulièrement : il s’occupe d’orphelins togolais. Lorsqu’elle se retrouve veuve, 2 ans plus tard,
décide d’aider cet homme et crée une association pour récupérer des fonds et payer les frais de scolarité des enfants. Elle va dans les écoles et récolte des fournitures scolaires.

Après un premier voyage en Afrique (15 jours), elle y retourne 1 mois l’année suivante et entreprend de créer une bibliothèque. Récupère des livres dans les bibliothèques et les écoles et le 24
décembre dernier elle a aménagé et inauguré cette bibliothèque…elle est restée 2 mois en Afrique et l’an prochain, elle crée une case de santé et reste 3 mois….

Elle est en pleine santé et reconnait ne jamais s’être sentie autant en forme…. « c’est ma motivation pour aller au bout de mes objectifs qui me soutient » nous dit elle.

Il est clair qu’avoir un projet de vie utile à la société donne l’énergie de vivre et de vieillir en bonne santé.