Maison d'accueil familial pour personnes âgées : solution à multiples avantages Aquitaine- 24 -

Publié le par Orgris

Maison d'accueil familial pour personnes âgées : solution à multiples avantages  Aquitaine- 24 -

Un projet de rénovation d’une ancienne maison en centre-bourg a donné l’idée à une communauté de communes de tester la solution de l’hébergement de personnes âgées en famille d’accueil. Une famille dont c’est devenu le métier s’y est installée depuis 2010. Cette expérience réussie est depuis relayée par le Pays Périgord vert.

Le territoire de la communauté de communes du Pays de Saint-Aulaye (10 communes, 7.000 habitants) est doté d’un Ephad, de deux maisons de retraite et de deux hôpitaux locaux. Lorsqu’en 2003, la commune de Parcoul (400 habitants) a acheté une vieille maison du centre-bourg, avec un petit jardin, la communauté a accepté de s’associer à un projet expérimental : il s’agissait tout à la fois d’offrir un mode d’hébergement nouveau pour des personnes âgées, d’installer une nouvelle famille et de rénover une habitation vacante. Le montant de l’investissement - acquisition et rénovation - s’élève à 200.000 euros. Parce qu’il était porté par une intercommunalité, le dossier a pu bénéficier d’un taux de subvention majoré de l’Etat (40.000 euros), du soutien du département (40.000 euros) et de la région (60.000 euros). Un emprunt complète le financement de la rénovation. La commune est nue-propriétaire, et une convention de mise à disposition est signée avec la communauté de communes.

     Trois chambres accessibles et un grand logement

Après deux années de réflexion sur le projet architectural, deux autres années pour élaborer le montage financier, puis 18 mois de chantier, les travaux se terminent en 2010. La maison compte en rez- de chaussée accessible aux personnes à mobilité réduite une grande pièce à vivre, ainsi que trois chambres, avec chacune une salle de bains attenante. L’étage est aménagé en un logement de 200 m2 comprenant cinq chambres pour accueillir une famille d’accueil. La commune a passé une annonce dans le magazine télévisé réalisé par la chaine Demain TV spécialisée dans la bourse aux emplois. Le montage financier permet de proposer un loyer relativement bas pour la famille d’accueil (770 euros/mois), qui couvre l’emprunt de la communauté de communes sur 20 ans. Un couple de Lyon été retenu, qui a fait immédiatement sa demande d’un premier agrément auprès du conseil général.

     Trouver les bonnes personnes pour la fonction de famille d’accueil

La famille accueille aujourd’hui trois personnes âgées de 90 à 105 ans. Chacun de ces pensionnaires est l’employeur de son hébergeur, et à ce titre cotise à l’Urssaf et peut bénéficier d’aides au logement. La famille d’accueil perçoit entre 1.500 à 1.700 euros par résident, selon des barèmes validés par le conseil général. Le contrat passé avec les pensionnaires prévoit un système de remplacement afin que la famille d’accueil puisse s’absenter. "Trois ans après le démarrage, nous constatons que cela fonctionne bien, affirme Jean-Jacques Gendreau, maire de Parcoul et vice-président de la communauté de communes. L’une des clés de la réussite est de trouver les bonnes personnes pour la fonction de famille d’accueil. C’est un métier difficile, mais c’est une activité d’avenir qui convient à un couple ayant la volonté de rester au village. Ce nouveau service ne génère pas de coût supplémentaire pour la commune et la communauté de communes. Ce sont par contre cinq personnes qui vivent ici et participent à la vie locale. Les retombées fiscales et sociales sont évidentes. Nous souhaitons dupliquer cette initiative", souligne l’édile. C’est pourquoi il saisit toutes les occasions pour témoigner. Déjà l’initiative fait école : tout près, dans le Pays Périgord vert (voir encadré).

Claire Lelièvre / Village – L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
  

Avec le conseil général de Dordogne, le Pays Périgord vert promeut le métier de familles d’accueil pour installer de nouveaux habitants

Depuis février 2012, le Pays Périgord vert a lancé son réseau local d’accueil pour accompagner l’arrivée de nouvelles familles et faire connaître les possibilités d’installation. Il s’agit pour le pays de susciter des vocations localement, avec le soutien de l’association départementale des familles d’accueil et de mobiliser les élus sur la création d’autres maisons d’accueil familial. C’est aussi une façon de proposer une activité nouvelle pour des familles souhaitant s’installer en Dordogne. Pour ce faire, le pays multiplie les contacts à l’extérieur du territoire.

Le pays s’est donc appuyé sur l’expérience de Parcoul pour organiser, avec le conseil général de Dordogne, trois réunions d’information ouvertes aux élus et aux familles sur trois bassins de vie durant l’automne 2012. Des accueillants familiaux y sont venus témoigner de leur activité.

"Le dispositif de la famille d’accueil répond d’abord aux besoins des familles qui cherchent des solutions d’hébergement pour les personnes âgées ou des adultes handicapés, il permet également aux élus de valoriser des logements vacants et d’y créer une activité. Enfin, il offre une possibilité d’installation pour une nouvelle famille", résume Cécile Menu, animatrice du réseau local d’accueil du Pays Périgord vert. 

CONTACTS

Communauté de communes du Pays de Saint-Aulaye

9 rue du Docteur Hyppolyte Lacroix
24410 Saint-Aulaye
tél. : 05 53 91 86 37

Nombre de communes : 10Nombre d'habitants : 7 000
Nom de la commune la plus peuplée : Saint-Aulaye (1 360 hab.)

            Jean-Jacques Gendreau ;  Vice-président chargé du développement économique et de l'aménagement du territoire

Pays du Périgord Vert ; Boulevard Charlemagne, BP27
24310 Brantôme
tél. : 05 53 06 01 00

            Cécile Menu ; Animatrice du réseau local d'accuil ; cecile.menu@perigord-vert.com

publié le Lundi 16 Décembre 2013 par Mairie Conseil

http://www.mairieconseils.net/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250266323393

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article