Les Voisineurs en Pays de Loire : Lutter contre la solitude et l’isolement des personnes âgées grâce au lien social de proximité- 72 Pays de Loire

Publié le par Orgris

“Durant toutes ces années, ce lien m’a apporté autant de satisfaction qu’aux personnes rencontrées”. Une bénévole
Pour répondre à l’isolement et la solitude de nombreuses personnes âgées en milieu rural, l’association de soutien à domicile Familles rurales a souhaité mettre en place un réseau de bénévoles qui rendent des visites régulières et gratuites aux aînés volontaires de leur quartier ou village. Une action qui se caractérise par la souplesse accordé aux bénévoles qui s’engagent pour une durée déterminée mais s’investissent en fonction de leurs disponibilités.
Le vieillissement de la population et la politique de maintien à domicile permettent certes aux personnes âgées de rester plus longtemps chez elles mais ont cependant pour conséquence l’accroissement de l’isolement et de la solitude. En effet, la prise en compte du bien-être des personnes âgées en perte d’autonomie se réduit principalement aux actes essentiels de la vie quotidienne. Au-delà de ces visites, primordiales pour leur maintien à domicile, de nombreux aînés ne voient personne. Un phénomène de société auquel il est essentiel d’apporter des réponses nouvelles.
Cet enjeu, l’association de soutien à domicile Familles Rurales à décidé de le saisir à bras le corps en 2006. De nombreuses personnes âgées bénéficiaires de ses services faisaient alors part aux bénévoles de leur sentiment de solitude. Soulignant que même les visites régulières de la famille ne contribuent pas toujours à effacer cette sensation d’isolement.
L’association a donc souhaité démarrer une réflexion avec ses bénévoles dans le but d’apporter du lien social à ces personnes seules, sans pour autant se substituer à la famille ni aux professionnels du maintien à domicile. Germe alors l’idée de mettre en place une action permettant aux personnes âgées volontaires d’être visitées régulièrement par des bénévoles issus de leur quartier ou leur village. Le but : créer un réseau de proximité. Les bénévoles prendront alors le nom d’origine québécoise de “Voisineurs”.
Pour savoir si ce dispositif correspond bien aux attentes des personnes âgées, Familles rurales ajoute en 2007 la thématique des Voisineurs à son évaluation annuelle. Ce questionnaire qualitatif, envoyé à une partie des bénéficiaires du soutien à domicile sera renvoyé par 840 personnes. Parmi elles, 200 font part de leur souhait de bénéficier du réseau des Voisineurs confirmant ainsi l’existence d’un besoin réel.

      Description détaillée :
Cette action repose sur des pratiques de bénévolat dans le but de favoriser des actions de voisinage : un lien social de proximité pour les personnes âgées en vue de les aider à bien vieillir. Le principe : chaque Voisineur est chargé, au sein d’un territoire déterminé (son quartier, son village...) d’une ou plusieurs personnes afin d’assurer auprès d’elle(s) des activités visant à rompre ou à éviter le sentiment de solitude. Il s’agit principalement de temps de rencontre par une visite au domicile de la personne, mais diverses activités sont aussi possibles telles que l’emmener rendre visite à un proche, l’aider à écrire à ses enfants, lire le journal, gérer le courrier… Il peut également s’agir de mettre en place des activités ponctuelles (visite de musée, journée galette, journée des anniversaires du mois des personnes du quartier…).
Ces visites gratuites au domicile des personnes âgées visent à permettre de garder une certaine convivialité au sein des communes et à maintenir la solidarité entre les habitants d’un même territoire. Ainsi, l’objectif de cette action est tout simplement de créer du lien social.
Par ailleurs, ces temps de rencontre réguliers offrent également l’occasion aux Voisineurs de ressentir si les personnes visitées ont d’autres besoins (aide administrative, aide ménagère...).
La majorité des personnes visitées sont des bénéficiaires des services de soutien à domicile de l’association. En outre, une grande partie d’entre eux est orientée par les travailleurs sociaux du département (Conseil général, CCAS…) ou par des campagnes de communication de Familles rurales.
Les visites sont individuelles ou collectives. En effet, certains bénévoles, parfois confrontés, après de nombreuses visites, à un manque de conversation, rendent visite aux voisinés avec des amis. D’autres organisent des activités réunissant plusieurs personnes âgées voisinées qui se déplacent alors chez l’une d’entre elles.
     Des bénévoles accompagnés
Recrutés au sein des bénévoles de Familles Rurales, à l’extérieur par voie de presse, d’affichage ou lors de réunions d’information, les Voisineurs suivent une formation initiale de neuf heures. Basée sur l’écoute, elle vise à leur apprendre les limites à ne pas franchir et les comportements à adopter. Par ailleurs, les bénévoles se réunissent deux fois par an pour partager leurs pratiques et participer à des formations sur des thèmes tels que les maladies invalidantes, comprendre le vieillissement…
     Un engagement sur mesure
Pour définir dans quel esprit les bénévoles devaient travailler, professionnels et bénévoles de l’association ont réfléchi en 2006 au mode d’engagement avec une formatrice psychologue. De ce travail résulte la mise en place d’une charte du Voisineur formalisant, à son arrivée dans l’association, l’engagement de chaque bénévole : il s’engage alors à rendre visite, une à quatre fois par mois, à une ou plusieurs personne âgée et ce pour une durée déterminée (minimum un an).
Pour le reste, rien n’est imposé : les dates des visites se décident d’un commun accord entre Voisineur et personne visitée puisque le but est de favoriser les actions de voisinage. Ainsi, dés le départ, la volonté de l’association est de permettre à chacun de ses bénévoles d’être libre de ses actions et de s’investir en fonction du temps dont il dispose.

      Porteur(s) de l'action : Familles Rurales de la Sarthe

Impact(s) :
-Les Voisineurs luttent contre la solitude et l’isolement des personnes âgées en leur permettant d’avoir une vie sociale plus active.
-Le réseau Sarthois compte autour de 90 bénévoles : majoritairement de jeunes retraités âgées d’à peu prés 60 ans, mais aussi quelques jeunes mamans.
-Les bénévoles rendent visite à prés de 150 personnes âgées de plus de 70 ans.
-Les visites et activités sont très appréciées par ceux qui les reçoivent. Elles contribuent à ce que les aînés ne se replient pas sur eux-mêmes en restant en lien avec l’extérieur, contribuant ainsi au ralentissement de leur perte d’autonomie.
-Les visites stimulent les personnes âgées. Les discussions, la lecture ou le jeu favorisent les efforts intellectuels tandis que les promenades encouragent les efforts physiques.
-Cette solidarité de proximité vise à permettre de garder une certaine convivialité au sein des communes et à maintenir la solidarité entre les habitants d’un même territoire.
-Dans certains cas, ces visites permettent d’apporter un peu de répit aux aidants.
-Ces rencontres régulières offrent l’occasion aux Voisineurs de ressentir si les personnes visitées ont d’autres besoins (aide administrative, aide ménagère...) et donc de les mettre en relation avec les services concernés si nécessaire.
-Cette action a été reprise dans d’autres départements à travers le réseau national Familles Rurales. Les départements sensibilisés par le principe ont pu s’approprier la démarche et adapter les missions des Voisineurs en fonction de leur territoire et du maillage des associations locales sur le département.

Partenaire(s) : Conseil général de la Sarthe et CCAS : leurs travailleurs sociaux orientent certains des personnes âgées qu’ils suivent vers le réseau Voisineurs dans le cadre de leur plan d’aide.
Publié le
29-11-2011 par APRILES

Contact action : >> DE CHASSEY Matthias : consulter sa fiche sur le site de Apriles

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

HAMEL Annick 12/06/2012 06:52

Bonjour , je viens d' entendre sur Europe 1 , dans l' Emission les Experts , un tas de choses interssantes concernant l' habitat groupé , en particulier s' adressant , aux SENIORS , dont nous
faisons partie ( 78 et 82 ans ) Nous sommes complètement autonomes , mais ....
Nous habitons un petit village ( 900 Habitants env) . Comment procéder , Ou s' adresser afin de savoir s' il existe un début de quelque chose qui ressemble a un projet d' habitat groupé SENIORS .
Notre village se situe a 10 kms de COUTANCES 10000 habitants env .
IL n'est pas facile de faire évoluer les mentalités (seniors en particulier ) , mais , cela n' interdit pas d' essayer . Merci de m' avoir lue et , merci pour les petites infos . A. Hamel

Moranci 07/02/2012 20:35

SOLITUDE DE LA PERSONNE AGEE
La solitude de la personne âgée ,l isolement peuvent provoquer des problèmes de santé importantes ;C’est une préoccupation actuelle car de plus en plus de personnes sont seules a leurs domicile
ignorées, n ayant pas ou peu de contacts avec l extérieurs ou les voisins et qu’ une télévision comme compagnonCertes, cela peut être un choix personnel de vouloir être seul bien que ce ne soit pas
souvent le cas ! Mais des risques apparaissent, la santé se détériore, les chutes arriventPour éviter cette solitude, il faut encourager à participer à des activités régulièresIl est prouvé qu’ une
personne qui vieillit en continuant des activités diverses vieillit mieux qu une personne renfermée chez elle.Brigitte,auteur du guide gratuit"quel avenir pour vos aînés?"
Informations pratiques sur:http://personnesagees.membractif.com