Les jeunes, premiers bénéficiaires de l’aide des proches

Publié le par Orgris

Les jeunes, premiers bénéficiaires de l’aide des proches

Une étude de l’INSEE souligne la large confiance que les Français ont dans leurs proches pour recevoir aide matérielle, soutien financier ou moral s’ils sont dans le besoin - cela concerne huit personnes sur dix.

Premier constat : la possibilité d’être aidé dépend de l’importance du réseau social dont on dispose et celui-ci se restreint pour les gens qui ont des problèmes de santé.

40 % des personnes de 16 ans ou plus disent avoir effectivement reçu un soutien financier, matériel ou moral, au cours des douze derniers mois de 2011. Cette aide prend le plus souvent la forme d’un soutien moral (35 % des cas), contre 10% pour l’aide financière et 11 % pour l‘aide matérielle, trois formes d’aide qui peuvent évidemment s’associer.

Situations

Tous types d’aide

Aide financière

Aide matérielle

Soutien moral

Niveau de vie le plus modesteI [1]

48

18

17

41

Actifs occupés

41

10

11

35

Etudiants y c. apprentis

52

25

18

43

Chômeurs

51

22

16

44

Les moins de 30 ans

54

22

19

45

Dans l’ordre ce sont les moins de trente ans, les étudiants, les chômeurs et les niveaux de vie les plus modestes qui ont bénéficié des plus importantes aides financière et matérielle. D’après l’Insee, les personnes qui vivent dans une famille monoparentale reçoivent plus d’aide que les autres ménages : 19 % d’aide financière, que ce soit une aide venue de la famille ou d’une pension alimentaire [2]. Les personnes de plus de 75 ans ne mobilisent que 4 % d’aide financière et 10 % d’aide matérielle, compte tenu de l’importance du placement en maison de retraite [3].

On souhaiterait qu’une prochaine enquête donne une idée des montants des aides financières et matérielles.

À noter que, depuis 2006, les contacts à distance ont progressé avec la famille (+ 2%) et les amis (+ 8%) au travers de l’usage d’internet, y compris chez les plus âgés. Cependant, la sociabilité des jeunes est plus tournée vers les amis que vers la famille.

http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1498/ip1498.pdf

Notes :

[1] l s’agit du premier décile des niveaux de vie.

[2] L’Insee intègre la pension alimentaire, qui est pourtant une contrepartie normale d’un des parents (père le plus souvent) de financement de la vie des enfants.

[3] On peut faire remarquer que les enfants peuvent aussi contribuer au financement du coût de la maison de retraite, ce que ne semble pas prendre en compte l’enquête qui s’attache aux aides directes.

paru dans clés du social du 26 juillet 2014

http://www.clesdusocial.com/les-jeunes-premiers-beneficiaires-de-l-aide-des-proches?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=Stress_et_incivilités

 

Publié dans Inter Génération

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article