Les habitats alternatifs des seniors, présentés à Lagord – Poitou-Charentes- 17

Publié le par Orgris

Les habitats alternatifs des seniors, présentés à Lagord – Poitou-Charentes- 17 -

Dans les campagnes municipales, certains candidats s’intéressent aux questions posées par les seniors; pour exemple cette info trouvée sur le blog d’un candidat de Charente Maritime : 

Nombreux sont les jeunes retraités qui s’interrogent sur leur choix d’habitat pour les années à venir. Dans ces générations, on compte davantage de familles monoparentales et recomposées qu’auparavant et surtout une solvabilité plus faible.

Aussi, par peur des lendemains solitaires et tristes et  baisse de leurs revenus, ils pensent à de nouvelles formes d’habitat participatif.

Concilier envies et nécessité dans le choix de son chez soi pour la retraite, tel est le dilemme de cette génération-pivot qui assume à la fois des parents vieillissants et des enfants parfois encore à charge.

   Quelques exemples existants :

   Cocons : colocation seniors.    voir cet article du monde

   Bihome : permet à une personne âgée d’accueillir un jeune étudiant sous son toit, tout en conservant sa totale indépendance. On peut imaginer la cohabitation d’un jeune couple avec une personne âgée ou encore d’autres configurations. Le bihome est totalement évolutif et peut s’adapter à toutes sortes de situations qui peuvent se rencontrer au cours d’une existence.
voir cet article du Nouvel Observateur

    Maison de babayagas : maison de retraite autogérée, solidaire et citoyenne.   

Première expérience à Montreuil avec l’Office des HLM : Le petit immeuble de trois étages se compose de 20 studios de 25 à 35m2 avec cuisine et salle de bains et d’espaces collectifs (terrasse pour jardinage, bibliothèque, ateliers pour les artistes, salles de conférences et de réunion).   voir ce site

   Semi-communauté : solution intermédiaire : un ensemble de petits logements individuels de 50 m2 construits autour d'un lieu de vie commun comprenant une grande cuisine, un salon, une buanderie, un atelier et des chambres pour recevoir la famille.

   Coopérative d’habitants : Plusieurs personnes se choisissent par cooptation, chaque membre apporte une part sociale mais la coopérative est propriétaire. En cas de départ ou de décès, la part est rachetée ou reversée aux héritiers. C'est beaucoup plus simple qu'une copropriété.     

Ce que l’on peut reprocher à certaines solutions, c’est le manque de mélange de générations.

Notre préférence ira vers la facilitation et l’accompagnement des différentes solutions choisies par les personnes âgées qui souhaitent rester indépendantes et autonomes le plus longtemps possible et ne désirent pas entrer trop tôt en « maison de retraite ».

Dans le blog de Antoine Grau candidat 2014 divers gauche à Lagord, Charente Maritime.

Nous l’invitons, ainsi que toute son équipe à s’abonner à la News Or Gris

http://www.lagord2014.com/les-habitats-alternatifs-seniors

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article