Les 65 ans et plus vont dépasser en nombre les moins de 5 ans

Publié le par Orgris

Au cours des 5 prochaines années, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans dépassera celui des enfants de moins de 5 ans. Pour faire face au défi du vieillissement de la population,l’OMS (organisation mondiale de la santé) a consacré la Journée mondiale de la Santé du 7 avril au thème de la santé et du vieillissement.

Le 7 avril, Journée mondiale de la Santé, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelait à agir d’urgence pour faire pour que les citoyens de la planète arrivent à un âge avancé dans le meilleur état de santé possible. D’ici 2050, 80% de la population âgée de la planète vivra dans des pays à revenu faible ou moyen.

        Cardiopathies, cancer et autres maladies non transmissibles

Les principaux problèmes de santé qui touchent les personnes âgées partout dans le monde sont les maladies non transmissibles telles que les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer, le diabète ou les maladies pulmonaires chroniques.

D’après le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS, «les habitants des pays à revenu faible ou moyen sont actuellement exposés à un risque de décès ou d’invalidité dus aux maladies non transmissibles jusqu’à quatre fois plus élevé que ceux des pays à haut revenu. Or la plupart de ces maladies sont en grande partie évitables ou peu coûteuses à traiter.»

      Adopter des comportements sains

Pour toutes les maladies non transmissibles, le risque peut être sensiblement réduit par l’adoption de comportements sains, à savoir faire de l’exercice, avoir une alimentation équilibrée, éviter l’usage de l’alcool et du tabac. «Adopter un mode de vie sain très tôt est la clé pour vieillir en restant actif et en bonne santé», a déclaré le Dr John Beard, Directeur du Département OMS Vieillissement et qualité de vie.

      Quatre mesures clés à mettre en œuvre

L’OMS a retenu quatre mesures clés pour promouvoir un vieillissement actif et en bonne santé :

- promouvoir la santé et les comportements sains à tout âge pour prévenir ou retarder l’apparition des maladies chroniques;

- réduire les conséquences des maladies chroniques grâce au dépistage et à des soins (primaires, au long cours et palliatifs) de qualité;

- créer des cadres de vie et des cadres sociaux favorables à la santé et à la participation des personnes âgées à la société;

«Réinventer le vieillissement» - en modifiant les attitudes sociales de façon à bâtir une société dans laquelle les personnes âgées sont respectées et appréciées.

     Lutter contre les préjugés

Les problèmes de santé ne sont pas la seule préoccupation des personnes vieillissantes. Ce sont souvent la stigmatisation et les préjugés qui empêchent les personnes âgées de participer pleinement à la vie sociale. Les personnes âgées jouent un rôle important dans la famille, en tant que bénévoles ou que membres de la population active et sont une ressource sociale et économique non négligeable.

«Lorsqu’un centenaire termine un marathon, comme on a pu le voir l’année dernière, nous ne pouvons que remettre en cause les définitions classiques de la vieillesse», déclare le Dr Chan. «Les stéréotypes en vigueur depuis des siècles sont totalement dépassés.»

Journé d'action le 19 avril : Promouvoir le vieillissement actif et en bonne santé : quel système d’information peut aider à atteindre les objectifs européens ?
Le 19 avril 2012 de 13h30 - 17h30 aura lieu la première réunion publique de l’Action conjointe européenne sur les espérances de vie en santé JA EHLEIS – à  l'ASIEM, 6 rue Albert de Lapparent 75007 Paris.
L’objectif principal de la réunion est de rendre publiques les nouvelles valeurs pour 2010 de l’espérance de vie et de l’espérance de vie sans incapacité (HLY) dans les 27 pays de la Communauté - les écarts et les tendances depuis 2005 - ainsi que d’examiner les effets de diverses stratégies permettant d’atteindre l’objectif européen d’augmenter l’espérance de vie sans incapacité (HLY) de deux années d’ici à 2020.
La réunion comprendra deux tables rondes :
“Améliorer la qualité des données actuellement disponibles”
et “De quelle information avons-nous besoin pour aider les responsables des politiques publiques ?”
La réunion est organisée à l’intention des producteurs de données et des chercheurs actifs dans le champ de l’information de santé publique en Europe, ainsi que des responsables de politiques publiques.

YM, mis à jour le 10/04/2012

publié par Agevillage

Commenter cet article