LE COEUR N’A PAS DE RIDES

Publié le par Orgris

le coeur n'a pas de rides

Une trentenaire part à la rencontre de celles et ceux qui, après 70 ans, rencontrent l'amour.

Un livre sensible et émouvant qui prouve qu'il n'y a pas d'âge pour (re)tomber amoureux.

 

 

 

 

 

Un livre de Marina ROZENMAN

Inspirée par la dernière histoire d'amour de sa grand-mère qui, à 71 ans, a vécu une relation passionnée avec son nouveau voisin de 81 ans, une jeune journaliste part à la rencontre de celles et ceux qui vivent de grandes histoires d'amour passé l'âge de 70 ans.

On croise ainsi Pierre et Odile, les amants terribles du Perche : ils ont eu un coup de foudre lors d'un bal, ont vécu un an et demi entre Paris et Nogent-le-Rotrou puis ont « cassé».

Il y a Jorge et Perla : lui est veuf, elle est divorcée, ils se sont rencontrés en voyage à Cuba et se sont mariés.

Il y a Jeannette et Julius : lui est allemand, elle est française, ils se sont aimés au Havre pendant la guerre, se sont interdits de se revoir après, mais continuent de s'aimer, soixante ans plus tard, au téléphone...

Il y a Françoise et Charles, qui s'étaient connus adolescents en Algérie, manqués à l'âge adulte, et qui s'aiment enfin, soixante-dix ans plus tard, à Montpellier.

Il y a aussi Georges et Odette, un couple qui co-habite avec panache, dans une résidence des bords de Loire, ou Armand, le serial dragueur de 80 ans, qui essaie de noyer son chagrin amoureux sur Meetic...

En dix portraits de couples et solitaires en quête d'amour, ce livre nous plonge dans des histoires extraordinairement romanesques et émouvantes, destins individuels dans la France des années 40 à nos jours. Poids des conventions sociales, gênes des enfants et petits-enfants, pudeur sur la question de la sexualité : le phénomène des amours tardifs est aussi important que tabou. Pour la première fois, parce que Marina Rozenman a su prendre le temps de les écouter durant deux ans, ces amoureux acceptent de parler à coeur ouvert.

Plus qu'un reportage sur l'amour après 70 ans, Le coeur n'a pas de rides est un livre sur l'amour tout court. Un hymne à la vie.

http://www.nil-editions.fr/site/le_coeur_n_a_pas_de_rides_&100&9782841115358.html


Marina Rozenman, 33 ans, est journaliste à Elle, après avoir collaboré aux magazines Le Monde 2, Jalouse et pour le quotidien américain The Wall Street Journal Europe. Elle a consacré un livre à la championne de poker Isabelle Mercier, Profession : bluffeuse, paru chez Flammarion, et réalisé plusieurs documentaires radiophoniques pour France Culture. "Quand on aime, on a toujours 20 ans", étape de ce livre, sera rediffusé sur cette station, le 12 Avril 2012, dans « L'atelier de la création », produit par Irène Omélianenko.

 


 

Marina et sa "Granny" sont passées au Grand Journal lundi 30 avril. DSC 1542

Le lendemain 1° mai, je les ai croisées à La Bastille,reconnues et arrêtées pour échanger sur cette viellesse si vivante… c'était un fort bon moment…  immortalisé dans la photo ci jointe.

(de gauche à droite, Odile Plan -Or Gris-, Georgina-mére de Marina et fille de Granny", Marina Rozenman et sa Granny)

Marina me transmet : Nous avons eu une semaine incroyable. Après que vous nous ayez arrêtées dans la rue ça n'a pas cessé... "Vive l'amour !" "Merci Mesdames !" "Enfin un peu d'humanité !" "Vous nous donnez envie de vieillir !" Partout, des mots gentils. En quelques heures, ma grand-mère est devenue l'Ambassadrice du "Oui, j'en veux... encore... (de la vie, de l'amour)" Et samedi, lorsque je l'ai raccompagnée vers son Eurostar, dans la gare du Nord et dans le train, les gens la reconnaissaient encore. Ce n'est pas d'être reconnue(s) qui compte mais que le "message" soit si bien passé. Et qu'il ait tenu toute la semaine...

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article