Le béguinage de la ferme Rouzé - 59 Nord

Publié le par Orgris

Au cœur de la ville, le béguinage de la ferme Rouzé

Afin de permettre aux personnes âgées dépendantes de rester au village tout en bénéficiant d’une prise en charge de qualité, la municipalité de Willems, en partenariat avec l’association d’Aide à Domicile en Activités Regroupées (ADAR-Roubaix) et une société HLM, a créé en plein centre ville une structure originale. Le béguinage de la ferme de Rouzé, ancien bâtiment agricole totalement réaménagé donnant sur la place de l’église, accueille une quinzaine de personnes âgées, mais également des jeunes couples en primo-installation. Avec la présence d’une maîtresse de maison et d’agents d'accompagnement, cette petite unité de vie au statut de Domicile Collectif pour Personnes Agées Dépendantes favorise la mobilité, l’accessibilité, et l’intégration de ces personnes à la vie de la cité.


Le béguinage vient de la communauté religieuse des béguines, implantée en Europe du nord, et désigne un ensemble de bâtiments intégrés, généralement construits autour d'une cour.  Il comprend des installations domestiques et monastiques, mais aussi des ateliers ainsi qu’une infirmerie. Le béguinage de Willems est à l’origine une ancienne ferme dont la configuration rappelle ces anciens bâtiments religieux. Rachetée par la Municipalité, la ferme est réaménagée puis cédée,  à la société HLM Roubaix Habitat (Lille Métropole Habitat) par bail emphytéotique de 30 ans qui reprend la gestion du Bâti. L’ADAR de Roubaix-Tourcoing assure quant à elle le fonctionnement de la structure.

 


On entre dans le béguinage par le portail en bois rouge de l'ancienne ferme Rouzé abritant les boîtes aux lettres des résidants. La cour de ferme carrée est cernée par les bâtiments rénovés et transformés en logements adaptés aux personnes âgées handicapées. Ceux-ci sont agencés autour de lieux de vie communs. Une galerie couverte et transparente dessert les huit premiers studios au rez de chaussée. A l’étage, sous les toits, des jeunes couples sont logés, afin de favoriser la mixité.

Le béguinage de la ferme de Rouzé met à disposition des logements adaptés pour une quinzaine de résidents. Un numerus clausus de personnes qui permet de préserver la convivialité. Loin de constituer un groupe homogène, la population hébergée est plus ou moins dépendante. Accueillis sur un critère de proximité de résidence, les résidents ne quittent pas leur milieu de vie et ne sont pas séparés de leur entourage. La famille s’engage à venir faire une visite par semaine.

Le béguinage est conçu de manière à ce que les gens se sentent en « sécurité ».  A l’intérieur du logement, l’accent est mis sur la sécurité physique de la personne et sur la prévention des accidents (caractère fonctionnel, adapté et sécurisant des studios, dispositif d’appel de secours, sonnette). A l’extérieur, le lieu est organisé de manière à assurer la sécurité des personnes en manque de repères, qui doivent solliciter l’ouverture de la grille avant d’aller se promener dans le village.

Impact

Un lieu de vie qui favorise la vivre ensemble et la mixité et le bien être des personnes dont une fin de vie paisible est assurée grâce à la chaleur des locaux et le professionnalisme de la structure d’accueil ;

Il est prévu pour le 1er juillet 2010 que l’unité de vie soit habilitée à l’aide sociale.

Porteur de l’action : ADAR de Roubaix, Tourcoing et environs.

Contact : Sylvianne Hechelski , Directrice du Béguinage, 8, place du 8 mai 1945, 59780 Willems

 

tel : 03 20 84 48 24

info venant de Apriles, Agence des pratiques et des initiatives locales

http://www.apriles.net/index.php?option=com_sobi2&sobi2Task=sobi2Details&catid=3&sobi2Id=1393&Itemid=95

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Marie GERNOT 09/02/2010 16:33


Au regard de ce que paient les résidents de maison de retraite, ce n'est pas si cher que cela..mais pas à la portée de toutes les bourses tout de même, comme la plupart des hébergements pour
personnes âgées.

Je pense que c'est une idée à suivre et à développer, avec l'avenir des retraites, nous ne pourrons pas faire autrement que d'inventer de nouvelles manières de vivre ensemble.
Quoi de plus naturel qu'une mamy qui garde un petit, tandis qu'une jeune maman fait ses courses et ramène celles de la mamy ? Pas de frais de garde, pas de service à domicile…
C'est juste la vie sociale...que nous avons gravement abimée depuis trop longtemps…


Corinne 02/02/2010 08:46


ouai ça y est ... vous remarquerez qu'il ne m'a ma fallu bien longtemps ;))) quel vivacité d'esprit !!!!
1) purée mais c'est chère
2) j'vois pas très bien les liens entre les jeunes couples et les vieux mis à part que comme les vieux peuvent pas monter ils ont mis des jeunes :)
3)A ce prix là y'a pas plus de soin ?
bises
corinne


Corinne 02/02/2010 08:43


Intérréssant comme idée, mais je sais pas y'a quand même un truc qui me gêne mais ch'sais pas encore quoi je refléchie .... et je reviens faire on commentaire.