Lancement du dispositif Monalisa de lutte contre l'isolement

Publié le par Orgris

Lancement du dispositif Monalisa de lutte contre l'isolement

Le 27 janvier, à l'occasion d'un déplacement à Metz, Michèle Delaunay et Brigitte Ayrault - la marraine de l'opération - ont procédé au lancement national du dispositif Monalisa (Mobilisation nationale contre l'isolement des âgés). Le même jour a été mis en ligne le site monalisa-asso.fr, plutôt réussi même s'il manque encore un peu de contenus.
Ce lancement est l'aboutissement d'une démarche engagée en 2012 par la secrétaire d'Etat chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie. Il repose sur un constat : 1,2 million de personnes âgées sont aujourd'hui concernées par l'isolement relationnel et près d'un quart de la population concernée par cette forme d'isolement est âgée de plus de 75 ans. Selon les promoteurs de l'opération, "si rien ne change, c'est près de 4 millions de plus de 75 ans qui souffriront de cet isolement social dans 25 ans".

    Partenaires institutionnels et initiatives privées

De façon plus lointaine, Monalisa se veut une réponse au problème du suicide des personnes âgées (environ un tiers des suicides recensés chaque année), mais aussi à la canicule de 2003, qui avait vu le décès de près de 15.000 personnes âgées, le plus souvent faute d'une présence pour leur apporter l'aide et les conseils nécessaires. 
Sur le plan juridique, Monalisa repose sur une association du même nom regroupant plusieurs membres fondateurs : l'Association des maires de France (AMF), l'Uniopss, les Petits frères des pauvres, la Société de Saint-Vincent-de-Paul, les Restos du cœur, l'AP-HP et la Croix-Rouge. Le dispositif est piloté par le ministère et bénéficie du soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). Des entreprises privées participent également au financement. 
L'originalité de Monalisa est de combiner la mobilisation de grandes institutions - d'autres partenaires doivent rejoindre la charte nationale : caisses de retraite (obligatoire et complémentaire), Agence nationale du service civique... - et celle d'"équipes citoyennes", qui font l'objet d'une charte spécifique .

     Des "équipes citoyennes"

Il s'agit en l'occurrence "de citoyens bénévoles qui s'associent pour agir ensemble contre la solitude et l'isolement social des personnes âgées dans leur quartier, ville ou village". Chaque équipe doit avoir "une taille humaine", adopter "une forme élective de partage des responsabilités" et être portée par une personne morale sans but lucratif (association, établissement public ou collectivité territoriale). En fonction du contexte et des besoins locaux, elle met en œuvre son propre projet, qui doit néanmoins s'inscrire dans le cadre des grands axes et des principes éthiques définis par la charte nationale. 
Le choix de Metz pour le lancement officiel de Monalisa s'explique par le fait que la Moselle est l'un des huit départements qui vont expérimenter ce dispositif innovant, avant sa généralisation à l'ensemble de territoire. Les sept autres départements sont la Creuse, le Gard, la Gironde, le Lot, la Nièvre, le Nord et le Val-de-Marne.

Jean-Noël Escudié / PCA, publié le mardi 28 janvier 2014 par localtis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250266539030&cid=1250266536515

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article