La pauvreté par âge en Europe

Publié le par Orgris

En général, le risque de pauvreté par pays membres de l’Union européenne est plus élevé pour les populations âgées de moins de 18 ans et celles qui ont 65 ans ou plus.

Le taux de pauvreté* des plus jeunes (20 %) et des plus âgés (19 %) est plus élevé que celui de l’ensemble de la population dans la plupart des pays membres de l’Union européenne. Mais les situations sont comme toujours disparates entre les Etats membres pour les deux tranches d’âge.

Pour les moins de 18 ans, les pays de l’Est que sont la Roumanie et la Bulgarie, avec des taux respectifs de 33 et 26 %, accompagnés de l’Italie avec 25 %, font notamment partie des membres connaissant le plus fort taux de pauvreté. Les pays du Nord de l’Europe affichent les taux les plus faibles : les efforts consacré à l’insertion des jeunes dans le monde du travail y est beaucoup plus important. Le Danemark, la Finlande et la Suède, avec des proportions estimées à 9, 12 et 13 %, enregistrent des chiffres inférieurs ou équivalents à ceux présentés pour l’ensemble de leur population. En France, l’entrée dans le monde du travail est particulièrement délicate : la proportion des moins de 18 ans à vivre sous le seuil de pauvreté est estimée à 17 % contre 13 % pour la population totale.

La Bulgarie fait également partie des pays présentant un taux de pauvreté les plus élevés pour les 65 ans et plus avec un taux estimé à 34 %. De même, 30 % des habitants du Royaume-Uni de la même classe d’âge partagent cette caractéristique. L’Espagne, la Roumanie ou encore la Finlande présentent eux-aussi des taux bien plus élevés que celui concernant l’ensemble de la population. En France, la proportion des 65 ans ou plus vivant sous le seuil de pauvreté est en revanche inférieure à la proportion globale avec 11 % pour la première contre 13 % pour la dernière.

*Proportion de personnes qui vivent avec moins de 60 % du revenu médian, celui qui sépare la population en deux, la moitié recevant moins que ce revenu, l’autre plus.

Observatoire desinégalités :

http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=1191

Publié dans Europe - international

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Marie GERNOT 16/03/2010 16:11


Et ça ne va pas aller en s'arrangeant...Pour les plus de 65 ans, les retraites devraient rester sensiblement les mêmes dans leur tranche la plus basse mais pour les jeunes, les parents et grands
parents n'ont pas fini de faire preuve de solidarité...tant qu'ils peuvent....C'est un peu comme la retraite à prendre d'avance, ils consomment leur héritage avant l'heure.

Et pourtant, ce n'est pas le travail qui manque, juste le système de formation qui ne produit pas les professionnels dont la société a besoin.

Qui sont ces jeunes de moins de 18 ans ? Des mineurs à peine sortis du système de scolarité obligatoire. Mais s’ils sont mineurs, ils sont à la charge de leurs parents, au moins en France. Ils sont
donc en principe nourris et logés par eux.

Ce qui voudrait dire que ce sont des familles entières qui sont sous le seuil de pauvreté. Je pense que ces chiffres demanderaient à être regardés à la loupe car la réalité qu’ils cachent est
peut-être pire que ce qu’ils semblent dire.