La fonction publique territoriale part à la retraite

Publié le par Orgris

Près de la moitié des agents atteindra l'âge de la retraite d'ici à 2020

Comme le reste de la population active, la fonction publique territoriale vieillit.

En 2006, l'âge moyen des agents territoriaux était de 42 ans et 6 mois, révèle la vaste enquête sur la démographie des personnels territoriaux dévoilée par le Centre national de la fonction publique territoriale, le 18 novembre, lors du Congrès des maires de France.

De plus en plus de territoriaux vont, de fait, quitter la vie active. Un tiers des agents va atteindre l'âge moyen de départ à la retraite de son cadre d'emplois en 2016… et près de 48% en 2020. Le rythme des départs va s'accélérer. Entre 2006 et 2010, quelque 31.000 départs devraient être enregistrés, en moyenne, chaque année. Sur la période 2011-2015, la barre des 36.000 départs annuels devrait être franchie. Le pic se situera entre 2016 et 2020, avec 41.000 départs, en moyenne, chaque année.

Chez les agents de catégorie A, plus âgés que l'ensemble des agents territoriaux, les départs à la retraite vont être encore plus nombreux. Un tiers d'entre eux va atteindre l'âge de la retraite en 2014, la moitié en 2018 et près de 57% en 2020. Ce sont les ingénieurs en chef qui ont la moyenne d'âge la plus élevée. Les collectivités vont pouvoir faire face à ces départs massifs, car elles ont anticipé le phénomène par "de nombreux recrutements ces dernières années", indique l'étude.

Globalement, le vieillissement touche davantage six cadres d'emplois, où l'âge moyen se situe au-dessus de 50 ans. Ce sont les puéricultrices cadres de santé, les ingénieurs en chef, les secrétaires de mairie, les conseillers socio-éducatifs, les conservateurs de bibliothèques et les infirmiers cadres de santé.

Les filières les plus âgées sont les filières sociale et médico-sociale. A l'opposé, les agents les plus jeunes se trouvent dans les filières animation et incendie et secours.

Parmi les différents échelons de collectivités, les conseils régionaux sont ceux qui devraient enregistrer le moins de départs à la retraite, puisque leurs agents sont plus jeunes. A l'inverse, des départs potentiels importants sont à prévoir dans les communes rurales, les très grandes communes et les offices publics d’HLM.

  Thomas Beurey / Projets publics, publié le 24 novembre 2009 par Localtis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/artVeille/artVeille&c=artVeille&cid=1250259147520

Questions qui passent par la tête :

- Mais qu'est ce qu'ils vont faire durant ces 25 ans qu'ils ont à vivre en bonne santé ? Se reposer ? Consommer ? Déprimer ? Comment veulent ils vivre ?

- Au niveau des embauches, ça donnera quoi ? pour les jeunes, les demandeurs d'emploi, les territoires ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article