Forum Seniors 2012 et Or Gris

Publié le par Orgris

Forum Seniors 2012 * : Au delà du consensus sur le vieillissement de la population et les travaux sur les conséquences à moyen terme, que pouvait on glaner pour Or Gris, un chantier sur les « seniors acteurs des territoires ruraux » ?

*organisé les 19 et 20 novembre par l'Institut SilverLife en partenariat avec le CESE 

On pouvait craindre, une fois de plus, d’être submergé par les actions sanitaires et sociales mises en place pour tous ces vieux qui, dès qu’ils arrivent à la retraite, sont considérés comme inutiles, poids pour la société.

Contrairement à ces craintes, les interventions de la première matinée ont amené de l’eau au moulin de nos seniors ruraux actifs.

- En premier lieu Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes (les sciences économiques, c’est pas facile, mais là, il a donné envie d’aller y voir de plus près), mettant le doigt sur les liens de cause à effet entre « transition démographique et transfert économique ». Elémentaire, mon cher Watson, encore fallait il l’expliquer clairement. Cela amène les économistes à travailler pour modifier les stéréotypes économiques,  pour améliorer la productivité (qualité), sortir d’une formation professionnelle ciblée sur le court terme pour aller vers une F.P. d’anticipation de la reconversion-la formation tout au long de la vie disent les danois-, re-calibrer les retraites (plus de 300 systèmes de retraite)… ; Enfin cet économiste incontournable fait savoir que le maintient dans le travail des seniors n’a jamais été obstacle à l’emploi des jeunes !! "On admet que le travail des vieux n’est pas prédateur" !!!

Et de conclure sur la nécessité de considérer le vieillissement et le rajeunissement de la société française et propose de modifier le titre des journées « Seniors et juniors, une chance pour la France »

- La seconde intervention, celle de Ralf Jacob(Chef d’unité DG Emploi de la Commission Européenne, en charge de l’année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle) pointe les objectifs de cette année européenne : Il semblait que cela se réduisait aux actions de maintient dans l’emploi pour le Ministère du travail, et de  prise en charge de la dépendance pour le ministère des affaires sociales… Eh bien pour l’Europe, cela vat plus loin : Ces changements étaient prévisibles depuis longtemps, nous n’avons pas anticipé. Aujourd’hui, il nous faut investir pour « vivre ensemble » : les seniors doivent utiliser leurs capacités pour contribuer davantage à l’économique et au social, renforcer la solidarité entre les générations, casser l’image négative des seniors,  arriver à une meilleure qualité de vie pour tous… Un champ large du « vivre ensemble », qui est déjà bien illustré par le soutient à a vie familiale, l’engagement dans le volontariat (on dit aussi bénévolat, mais ce mot reste, pour moi, marqué par l’image de la dame patronnesse de Jacques Brel). L’Europe repère les innovations, les bonnes pratiques et nous incites aux partenariats européens…cette fois encore l’Europe nous montre le chemin.

- Les autres interventions, les tables rondes ont apporté d’autres matériaux  pour avancer, on attends les actes…

Dommage de ne pas avoir eu de « point café » moment ou lieu pour rencontrer, échanger avec les autres participants … Cela aurait été une fameuse occasion de « faire du réseau »… Mais le CESE a des modalités  onéreuses et réglementées.


Forum Seniors 2012

Le Forum citoyen sur le vieillissement organisé les 19 et 20 novembre par l'Institut SilverLife en partenariat avec le CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) et sous le Haut Patronage du Président de la République.

Un sujet qui fait consensus : le vieillissement massif de la population et ses conséquences à moyen et long terme.

Plus de 850 inscrits

600 participants sur les deux jours lors des débats au Palais d'Iéna à Paris et autant via internet (1)

8 tables rondes sur les différentes thématiques (contribution des seniors à l'économie et plus largement à la société, le marché de l'emploi, la protection sociale, la retraite, le logement, l'aménagement des quartiers et des villes, les services sanitaires et sociaux...)

Le regard des Européens, l'exemple de la stratégie vieillissement mise en place en Finlande

13 heures de débats, des idées, des suggestions, des propositions d'actions pour alimenter une future loi d'orientation sur le vieillissement

Toutes les parties prenantes étaient représentées : Commission Européenne, Parlement Européen, Ambassades de Finlande et des Pays-Bas à Paris, les parlementaires francais (Assemblée Nationale), les élus locaux (régions, départements, communes), représentants syndicaux (patronat, salariés...), les organismes de protection sociale, les entreprises et fédérations professionnelles, associations et fondations, le mouvement associatif, des journalistes, des citoyens de tous âges venus à titre individuel.

Une seule absence -remarquée- celle du Gouvernement français ou un de ses représentants. Au-delà des questions d'agenda, sans doute une occasion manquée de prendre appui sur la société civile pour conforter l'émergence de nouvelles politiques de l'âge.

Consultez dès à présent le Rapport d'étonnement puis, le 20 décembre, les actes complets du Forum. Rendez-vous est pris en novembre 2014 pour la 2ème édition du Forum.

 (1) Sur le site de l'Institut www.silverlife-institute.com et celui du partenaire Acteurs Publics www.acteurspublics.com



 

Commenter cet article