Etude du Crédoc sur la profonde fragilité des personnes âgées : précarité, isolement et conditions de logement :

Publié le par Orgris

 

Etude des bénéficiaires de l'action sociale de la CNAV

Le CREDOC (centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) a publié à la demande de l'action sociale de la CNAV (Caisse nationale d'assurance vieillesse) une information N°245 en novembre 2011 titrée "Précarité, isolement et condition de logement : la profonde fragilité des personnes âgées".
Il conforte les résultats des derniers débats sur l'importance et la diversité des besoins des personnes âgées en matière d'aide. La question de l'évaluation de la situation globale de la personne est à nouveau soulevée.
La notion de fragilité porte sur les facteurs de fragilité et l'on voit poindre des restrictions sur l'alimentation et la santé, des difficultés de mobilité, le sentiment de solitude..
Les bénéficiaires de l'action sociale de la CNAV ont de faibles revenus et sont contraints à des restrictions importantes. Leurs dépenses se limitent à l'essentiel et laissent peu de place à la vie sociale (Un sur cinq seulement déclare être allé au spectacle au cour des 12 derniers mois). Ces personnes bénéficiaires de l'aide sociale de la CNAV sont majoritairement bien entourées et aidées.
Mais malgré la présence de l'entourage, se dégage un fort sentiment de solitude. "Les premières années de la retraite correspondent à uen rupture brutale en terme de relations sociales".
Le logement devient un refuge à adapter : près d'un sur deux pensent que leur logement sera gênant au grand âge si des handicaps arrivent (marches, escaliers, porte lourde à l'entrée). Le risque de chutes concerne plus d'une personne sur trois. Huit personnes interrogées sur dix se disent prêtes à transformer une baignoire en douche, à enlever les tapis et poser des barres d'appui.
L'obstacle reste financier, les personnes méconnaissent les aides auxquelles elles peuvent prétendre.

 

Vous pouvez commandez la lettre du Credoc :
Consommation et modes de vie
Précarité, isolement et conditions de logement : la profonde fragilité des personnes âgées

Résumé :

Le récent débat national sur la dépendance a mis en lumière l’importance et la diversité des besoins des personnes âgées en matière d’aide. Ce débat a souligné la nécessité d’évaluer la perte d’autonomie sous l’angle habituel de la capacité à accomplir les actes de la vie quotidienne mais aussi de tenir compte de l’environnement des personnes âgées, qui peut avoir une incidence importante sur leur autonomie. La notion de fragilité a pu être ainsi évoquée pour mieux circonscrire le concept mouvant de « dépendance ».
Les enquêtes menées par le CRÉDOC depuis 2007, à la demande de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV), permettent de repérer et de décrire de façon très concrète les difficultés que rencontrent au quotidien les retraités bénéficiaires de l’action sociale de la CNAV. Ces personnes sont encore en situation de relative autonomie (contrairement aux bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie ou « APA »), mais elles ont besoin d’une aide financière ou matérielle pour continuer à vivre à domicile : aides ménagères, garde à domicile, aide au retour à domicile après hospitalisation, travaux d’adaptation de l’habitat…
Ces difficultés touchent à leur situation financière et mettent en relief des facteurs de fragilité qui constituent autant de risques de perte d’autonomie : restrictions sur l’alimentation et la santé, difficultés de mobilité, sentiment de solitude…

4 pages - 4.57 €

 L. Gilles - A. Loones  N° 245 - Novembre 2011

info venant de Agevillage

http://www.agevillagepro.com/actualite-7320-1-societe-etude-credoc-fragilite-personne-agee-precarite-isolement-condition-logement-domicile.html

 

Commenter cet article