De la culture au partage

Publié le par Orgris

 Le jardinage, de la culture au partage: activité de prédilection des séniors, qui ont du temps et détiennent souvent un savoir faire issu du monde rural, le jardinage est aussi un loisir demandé et partagé par tous. La question posée ici est: quelles alternatives au jardin communautaire pour pratiquer un jardinage “socialisant”? En effet, la dimension associative du jardinage de quartier peut repousser un certain public dont les séniors, à la recherche d’activités non contraignantes. On se propose ici d’imaginer des scénarios favorisant la rencontre, le lien inter-générationnel et l’échange (de matériel, de compétences, de produits…) en exploitant les jardins privatifs.

info venant de http://seniorlabfing.wordpress.com/2009/06/09/191/

Des idées à mettre en pratique :

Piste 1 : Et si demain, une famille venait vous donner un coup de main ?

Le public visé est d’un côté des personnes âgées disposant d’un espace à jardiner (milieu rural ou péri-urbain), de l’autre des citadins souhaitant profiter d’un loisir constructif, en contact avec la nature. Peut-on imaginer de mettre en relation des personnes âgées désireuses d’entretenir leur terrain, et des citadins à la recherche d’un “espace à jardiner”?

On imagine par exemple une famille de parisiens, visitant régulièrement une personne âgée habitant en banlieue rurale. Comment les mettre en contact ? Comment faire en sorte que le partage porte effectivement ses fruits? La présence d’un expert ou conseiller cultivateur est peut être nécessaire, de même qu’un modérateur / administrateur qui puisse faire coïncider les agendas des uns et des autres ? Comment passer également d’une activité “hébergée” à une activité “partagée”, riche en échanges et en enseignements ?

Piste 2 : Jardiner: de la culture au partage

Activité quotidienne, loisir, habitude de longue date, art de vivre: le jardinage croise des modalités de temps, d’espace et de connaissances. Dans l’Atelier “Réseaux Sociaux” animé par Jean Yves Ruaux, nous constatons également que c’est une pratique basée sur l’entretien (d’un espace, d’un savoir-faire…) et sur la transmission. Il s’agit donc de savoir en quoi le jardinage peut être à la fois une activité individuellement épanouissante, et socialisante.

Au premier semestre 2009, après une phase de veille et de mise en commun des connaissances, le programme d’action Plus Longue La Vie a développé une démarche d’innovation et de production de projets. Depuis début 2009, des démarches créatives ont été enclenchées dans les groupes de travail à différentes échelles (ateliers, workshops inter-écoles, barcamps) pour problématiser la recherche et soulever des axes de travail innovants: il s’agit maintenant de faire converger les idées.


Plus Longue La Vie.net a ouvert un espace d’incubation de pistes créatives:  «SeniorLAB», dont l’objectif est de développer les idées germées dans les ateliers dans des scénarios concrets. L’attention sera portée à la recherche de systèmes relationnels, et de services, plus qu’à des solutions «prêtes à l’emploi».

SeniorLAB  été une base de travail ouverte ayant pour vocation de soutenir des travaux s dans les ateliers, et d’accélérer la production d’idées. Le blog a rendu compte de l’évolution du travail en continu, les étapes clés ont été restituées sur le site du programme Plus Longue La Vie.

Voyez aussi : " jardins intergénérationnels dans la vallée de la Dronne", dans la catégorie Intergénérationnele de OR GRIS

Publié dans Inter Génération

Commenter cet article