Comment se sent-on quand on vieillit ? - (1)

Publié le par Orgris

Comment se sent-on quand on vieillit ? - (1)

A l’occasion du lancement de l’Institut du Bien Vieillir Korian, Ipsos a réalisé une enquête auprès des personnes âgées de 65 ans et plus, afin de comprendre quelle était la relation au plaisir des séniors. Comment se sent-on quand on vieillit ? Se fait-on encore plaisir ? De quelle manière ? Y a-t-il une certaine auto-censure des séniors sur le sujet ? Ou au contraire, profitent-ils de la vie sans complexe et sans limite ?

Par ailleurs, afin de comprendre si le reste de la population identifiait et comprenait le rapport que les seniors entretiennent avec le plaisir, Ipsos a également interrogé un échantillon de personnes âgées de 15 à 64 ans : ont-ils le sentiment que ces derniers peuvent encore se faire plaisir à leur âge ? A leur avis, comment se divertissent-ils aujourd’hui ?

Les résultats révèlent de réelles différences entre ce que les Français perçoivent et ce que les séniors vivent réellement. Alors que dans l’imaginaire collectif, il devient difficile de se faire plaisir à partir d’un certain âge et que c’est essentiellement via leurs petits-enfants que les séniors vivent encore des moments de bonheur, ces derniers dressent un état des lieux de leur situation très différent et surtout bien plus positif. Bien dans leur tête et dans leur corps pour la majorité d’entre eux, ils continuent au maximum de profiter de la vie. Ils ont d’ailleurs plus le sentiment que les autres d’arriver à contrôler leur vie et leurs sources de plaisir sont très variées. Si la famille revêt une importance significative à leurs yeux, ils indiquent toutefois ne pas profiter autant qu’ils le souhaiteraient de leurs enfants et petits-enfants.

Des séniors majoritairement bien dans leur tête et dans leur corps

Les séniors vivent bien leur âge…

Vieillir n’est plus une fatalité pour de nombreux séniors. La quasi-totalité d’entre eux (91%) déclare bien vivre son âge, dont 24% qui indiquent même le vivre très bien. Les femmes comme les hommes, les plus de 80 ans comme les plus jeunes, tous acceptent plutôt facilement d’avoir l’âge qu’ils ont.

Il faut dire que les séniors ont le sentiment de paraître plus jeunes qu’ils ne le sont réellement (77%). Seuls 19% pensent qu’ils « font leur âge » et 4% « plus que leur âge ». L’impression de faire « moins que son âge » se renforce même avec les ans : si 68% des 65-69 ans ont ce sentiment, ils sont 86% chez les personnes de plus de 80 ans ! Loin d’en avoir honte, la plupart des séniors assument donc parfaitement leur âge.

Cette attitude décomplexée face au temps qui passe s’explique probablement en partie par le fait qu’ils s’estiment pour la plupart d’entre eux en bonne santé, physique (87%) et psychologique (97%), même si les résultats sont logiquement un peu moins positifs après 80 ans. Surtout, les interviewés entretiennent avec leur corps une relation apaisée qui les aide probablement à accepter les désagréments qu’il peut leur occasionner. Ainsi, la très grande majorité a le sentiment ou de parfaitement connaître son corps (40%), ou de ne pas forcément le connaître mais de lui faire confiance (49%). Seuls 9% déplorent ses réactions imprévisibles.

… et ont le sentiment d’avoir le contrôle de leur vie

C’est l’un des principaux enseignements du sondage : les séniors subissent beaucoup moins leur vie que les Français dans leur ensemble. La majeure partie d’entre eux (59%) indique ainsi avoir le contrôle de la manière dont celle-ci se déroule, quand seuls 40% des Français disent la même chose. Certes, ils sont 37% à considérer qu’ils n’ont que peu de pouvoir réel sur ce qui leur arrive et 4% à penser qu’ils n’ont pas la moindre prise sur leur destin, mais à l’échelle nationale, ce sont six Français sur dix qui ont le sentiment d’être dépossédés du cours de leur vie.

Il faut dire qu’en plus d’avoir du temps et une relative bonne santé, les séniors ont également un pouvoir d’achat un peu plus important que la moyenne. Ainsi, 47% déclarent pouvoir mettre de l’argent de côté (contre 43% des Français dans leur ensemble) et la proportion de personnes contraintes de vivre sur leurs économies ou d’être à découvert est moins importante chez les séniors (11%) que chez les Français (19%).

Cette situation masque toutefois de réelles disparités selon le profil des interviewés : les femmes ont dans l’ensemble beaucoup plus de mal à mettre de l’argent de côté que les hommes et les écarts se creusent nettement à partir de 76 ans : seules 40% des femmes de cet âge parviennent à épargner, contre 58% des hommes du même âge.

Notons enfin que la plupart des séniors s’estiment plutôt bien entourés : ils ont des contacts réguliers avec leur famille (77%), leurs amis (69%) et même leurs voisins (60%) et 90% d’entre eux déclarent ne pas souffrir de grande solitude. Ce bien-être général ne doit toutefois pas occulter les 10% de séniors qui déclarent se sentir très seuls tous les jours ou au moins un jour sur deux (14% chez les personnes de 80 ans et plus).

http://www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs/actualites/2013-12-12-comment-se-sent-quand-vieillit#.UsHosrLQOfM.scoopit

Commenter cet article

CLEVY 23/03/2014 10:39

Aux vieillards ne dis pas:'' Vous avez bien le droit de vous reposer'', mais dis :''il y a encore bien des services que vous pouvez rendre''.
(Citation de Jean GUITTON 1901-1999, dans Le Figaro 19/04/1992 )

viager immobilier 10/01/2014 11:50

Bonjour,
Merci pour cet article.
Pour ma part, je dirai que le vieillissement n'est pas une chose dont on doit avoir peur. Il faut seulement bien le préparer dès son jeune âge.