Bouquet Final

Publié le par Orgris

Ce soir,mardi 21 juin, je regarde sur France 3 à 20h35 

le téléfilm : "BOUQUET FINAL"

 

L'histoire repose sur unphénoméne de société réel. Celui des personnes agées, qui, pouréviter de se retrouver en maison de retraite, choisissent de vivre en colocation. Sur le ton de la comédie, ce n'est pas moins qu'une réflexion assez profonde sur le temps qui passe, la vieillesse et la mort.

Véronique Cauhapé, le Monde télévision du 20 juin 2011

"Tous âgés de plus de 70 ans, Marie, Jean-Pierre et Jules sont des amis de longue date et habitent ensemble dans une grande bâtisse. Malheureusement, ils sont menacés d'expulsion. Pour éviter de finir leurs vieux jours dans une maison de retraite, ils ont l'idée de louer leurs services de grands-parents à domicile. Ils passent une annonce sur un site Internet qui propose de les mettre en relation avec des enfants privés de grands-parents et attendent que se présentent les candidats. L'arrivée de ces étranges clients dans leur vie va apporter de tels bouleversements que les fantômes du passé se réveillent, pour le pire et peut-être aussi pour le meilleur...

Ils sont décrépits, chenus, désargentés. Jules, Marie et Jean-Pierre forment un indéfectible trio d'amis, colocataires impécunieux bientôt expulsés. Aussi, quand Jean-Pierre entrevoit, lors d'une rencontre, la possibilité de devenir un grand-père de substitution rémunéré, Marie se résout à louer leurs services d'aînés sur Internet ! Effacés, les loyers impayés : en un tournemain, les retraités se métamorphosent en grands-parents tarifés.

Extravagante et décousue, cette tendre comédie mélancolique réserve des instants de cocasse drôlerie. Jean-Pierre Marielle fait décamper la propriétaire (Noémie Lvovsky, ulcérée comme jamais) à coups de balles de golf et envoie à la figure de Jeanne Moreau : « Je ne vais pas aller crever dans un chenil pour Alzheimer parce que Madame fait des manières ! » Les répliques assassines de Nicolas Bedos ne manquent ni d'allant ni de saveur, et le rythme enlevé des quiproquos distrait. Peut-être manque-t-il à cette élégante digression sur la vieillesse et la solitude un semblant de densité ?"

critique de Hélène Rochette, Télérama du 18/06/2011

 

Réalisateur : Josée Dayan ...
Acteur :
Jeanne Moreau (Marie), Jean-Pierre Marielle (Jean-Pierre), Claude Rich (Jules), Jean-Luc Bideau


Publié dans Culture

Commenter cet article