Beaucaire recrute des seniors pour surveiller la sortie des classes

Publié le par Orgris

Beaucaire recrute des seniors pour surveiller la sortie des classes

La ville de Beaucaire s'apprête à embaucher des seniors pour assurer la sécurité aux abords d'écoles primaires à l'heure de l'entrée et de la sortie des classes. Le dispositif prendra effet à partir du 11 mars.

Mercredi matin dans son bureau de maire, Jacques Bourbousson a présenté aux médias le dispositif “papi et mamie écoles”. "Ne l’appelez pas “papi et mamie trafic” (tel qu’il était écrit sur l’invitation à ce point presse, NDLR) ! Il ne s’agit pas de confier la circulation à d’autres que les policiers...", précisa le premier magistrat. Avant de confier la présentation du dispositif, qui sera mis en place "à partir du 11 mars, après les vacances scolaires", à Gérard Sarrailh, adjoint délégué à la sécurité, et Véronique Navarro, adjointe aux affaires scolaires.

     "Encadrer et de canaliser l’énergie des gamins"
Véronique Navarro, adjointe aux affaires scolaires

"Ces volontaires ne seront pas là pour réguler le trafic", confirma le premier par ailleurs responsable de la police municipale. "Il s’agira d’encadrer et de canaliser l’énergie des gamins à la sortie des écoles et de leur apprendre à traverser les rues en toute sécurité. Une fois recrutés, ils seront formés en ce sens par les policiers municipaux qui, à partir du 11 mars et jusqu’aux vacances d’été, encadreront ce “papi et mamie écoles”."

       Répondre aux demandes des directeurs et associations des parents d'élèves

Le constat de départ des élus "est que la patrouille de deux à trois policiers en poste quatre fois par jour (entrées et sorties des élèves matin et après-midi, NDLR) au rond-point Goya proche de l’école de la Condamine, et aussi du collège Eugène-Vigne, est bloquée à peu près une heure et demie par journée", expliqua Gérard Sarrailh. "Mettre en place le dispositif “papi et mamie écoles” permettra aux policiers de patrouiller sur toutes les autres écoles de la ville et pas seulement la Condamine", enchaîna Valérie Navarro. "Nous répondons ainsi aux demandes qui nous ont été présentées par les directeurs et associations de parents d’élèves d’autres établissements."

       "Créer un lien intergénérationnel"
Véronique Navarro

Plus largement, l’adjointe aux affaires scolaires a voulu vivement souligner que "ce dispositif qui est déjà en vigueur dans des villes comme Nice, Hyères, Cassis, Orange ou Perpignan", permet, selon elle, "de créer un véritable lien intergénérationnel en favorisant le dialogue et le respect entre des tranches d’âges opposées."

À tous ceux qui pourraient s’étonner que "la sécurité des petits Beaucairois aux abords des écoles" soit bientôt assurée par des retraités volontaires engagés par la mairie comme vacataires, Jacques Bourbousson a répondu : "Ça permet de récupérer des policiers qui régleront d’autres incivilités ailleurs dans la ville !"

       POUR LES RETRAITÉS DE BEAUCAIRE À PETITS REVENUS...

Présenté, et voté, le 13 décembre en conseil municipal, le dispositif “papi et mamie écoles” avait été critiqué avec virulence à gauche par Claude Dubois remonté "par cette façon de profiter de la misère humaine" et soulignant que "cela revenait à payer des gens à 2,50 € de l’heure". À droite, le dispositif avait été considéré "plutôt une bonne idée" par Christophe André (UMP) qui avait voté pour alors que Valérie Arese s’est abstenue.

      Apporter une solution à des personnes en difficulté 

"Quand on me parle de misère humaine, je préfère laisser dire et agir", a rétorqué, mercredi matin, Jacques Bourbousson. "À ma permanence, je reçois de nombreuses personnes qui me disent qu’avec 600 à 800 € de retraite, une fois le loyer payé, ils ne peuvent plus faire face aux autres frais. Ce dispositif “papi et mamie écoles” apporte au moins une solution à ces personnes en difficulté..."

     Les dossiers de candidature à déposer à la police municipale

Dans les faits, onze “papis et mamies” seront recrutés et engagés par la mairie de Beaucaire en tant que vacataires pour deux heures de travail par jour d’ouverture des écoles et une indemnité mensuelle de 200 € net. 
Pour poser candidature, d’ici au 1er mars, il faut être Beaucairois, âgé de 55 à 75 ans, retraité et reconnu apte par la médecine du travail et retirer un dossier dans les locaux de la police municipale (04 66 59 22 22), rue Nationale, où il faudra ensuite le déposer, à l’accueil de la mairie ou de la mairie annexe. Le formulaire est téléchargeable sur www.beaucaire.fr.

 

Article de LAURENT GUTTING publié dans Le Midi Libre du 07/02/2013,

 

http://www.midilibre.fr/2013/02/07/les-sorties-de-classes-confiees-au-papi-et-mamie-ecoles,640342.php

http://www.lagazettedescommunes.com/153617/beaucaire-gard-recrute-des-seniors-pour-surveiller-la-sortie-des-classes/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article