Apprentissage de la conduite solidaire dans le Saumurois – 49 – Pays de Loire -

Publié le par Orgris

Apprentissage de la conduite solidaire dans le Saumurois – 49 – Pays de Loire -

Afin d'aider les jeunes en difficulté qui ont besoin de passer le permis de conduire pour trouver du travail, la mission locale du Saumurois a mis en œuvre la "conduite accompagnée solidaire". Ce dispositif d'apprentissage permet également à ces jeunes de transporter d'autres personnes ne disposant pas de moyen de locomotion et désireuses de se déplacer pour des démarches administratives ou professionnelles.

Les jeunes susceptibles de bénéficier de la conduite solidaire sont tout d’abord repérés par un conseiller de la mission locale en fonction de critères précis : ressources, difficultés d’apprentissage, accompagnement de plus de six mois par la mission locale... Dès qu’un groupe de huit à dix jeunes est constitué il est dans un premier temps formé au code par le moniteur auto-école, de façon intensive sur plusieurs jours d’affilée. Puis vient le temps de l’apprentissage de la conduite (50 heures, voire plus si besoin) par l’auto-école sociale, implantée à Angers. Cette dernière a signé une convention avec la mission locale qui l’engage à être disponible tous les jours de la semaine et à travailler selon un planning adapté à chaque jeune.

     Conduite supervisée et accompagnement solidaire

Quand le moniteur estime que les jeunes sont suffisamment formés, ils effectuent des heures de pratique sous forme de conduite supervisée (lire encadré) : 1.000 km sur 6 mois, davantage si besoin. Ces kilomètres sont parcourus, d’une part, avec l’accompagnatrice de la maison de l’emploi en charge de la démarche "Conduite Accompagnée Solidaire", et d'autre part, avec l’un des trois parrains retraités bénévoles de la maison de l’emploi. C’est avec ces derniers que les jeunes emmènent d’autres personnes qui ne disposent pas de moyens de transport pour des démarches administratives ou autres. Les bénéficiaires de cet accompagnement solidaire sont envoyés par les partenaires sociaux (Pôle emploi, CCAS, maison des solidarités...). Une participation aux frais des trajets est demandée aux personnes accompagnées 1,20 euro pour un aller et retour sur Saumur et 4 euros pour un parcours (A/R) sur le reste du département. "Durant toute la démarche, je propose aux jeunes des ateliers et des interventions sur des thèmes liés à la sécurité routière, l’alcool, la responsabilité au volant, par exemple", explique Christine Leroy, l’animatrice de la maison de l’emploi. "Nous organisons également des petits déjeuners pour réunir les jeunes d’un même groupe, y compris ceux qui ont déjà leur permis, afin qu’ils s’encouragent et se conseillent mutuellement."

      De nombreux partenaires pour financer la démarche

La conduite supervisée s’effectue avec deux voitures données par le conseil général à la mission locale et dont l’entretien est réalisé par le garage solidaire AGIS de Saumur. En 2011, le budget moyen par jeune pour une démarche complète jusqu’à l’obtention du permis, était de 2.600 euros (37 euros l’heure de conduite par l’auto-école). Les jeunes participent à hauteur de 200 euros (300 euros en 2012), le reste est financé par des fondations (de France par exemple), le conseil général, le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ), le contrat urbain de cohésion sociale (Cucs), Saumur Agglomération, ERDF, la Caisse d’Epargne, la sécurité routière... la liste n’est pas exhaustive. Chaque année, il faut renouveler et anticiper les partenariats financiers.

     En plus des jeunes, des adultes en formation et une plateforme de mobilité solidaire

Cette action a déjà concerné 26 jeunes répartis en trois groupes successifs. Seuls quatre d’entre eux ont abandonné avant l’obtention de leur permis. Vingt et un jeunes l’ont eu lors d’un premier ou d’un second passage à l’examen de conduite. Le dernier est en cours. Pour tous, le permis est vécu comme une valorisation qui leur redonne confiance. En moyenne, ils ont effectué entre 50 et 90 heures d’apprentissage avec l’auto-école et autant en conduite supervisée. La durée moyenne d’obtention du code est de quatre mois et de douze mois pour le permis. 
Un 4e groupe vient d’être lancé, et une session s’est ouverte au public adulte. 
Cette action a été complétée en juin 2012 par la création d’une plateforme de mobilité gérée par la maison de l’emploi de Saumur qui pilote désormais le dispositif de la conduite solidaire.


La conduite supervisée a été créée dans le cadre de la réforme nationale du permis de conduire lancée en 2009 dans le but de le rendre plus court, plus accessible, moins cher et plus sûr. C’est une alternative plus souple à l'apprentissage anticipé de la conduite (AAC), ou conduite accompagnée, que proposait auparavant la mission locale.


Lucile Vilboux/Acteur Rural pour les sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

CONTACTS

Maison de l'Emploi Saumur Loire Vallées d'Anjou

Place de l'Arche Dorée, BP 80157
49414 Saumur cedex
tél. : 02 41 67 41 40- 
Nombre de communes : 112Nombre d'habitants : 135 966
 -Nom de la commune la plus peuplée : Saumur , 28 070 hab.

                Robin Stéphane, Président,  s.robin@ville-saumur.fr

                Maussion Béatrice, Directrice, beatricemaussion.mdemls@orange.fr

Publié le 12 Novembre 2012 par Mairie Conseils.

http://www.localtis.fr/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250264361760

Publié dans Inter Génération

Commenter cet article