Anticipation 2030

Publié le par Orgris

Un billet de Notre Temps, qui nous a bien réjoui…

A 57 ans, en 2030, Jeannette Bougrab, qui avait été nommée présidente de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE) en 2010, est devenue ministre de l'Economie et des Retraites du gouvernement Baroin. Le benjamin des ministres des années 2000, vit à nouveau avec Marie Drucker, devenue animatrice des émissions du dimanche qui enregistrent une forte audience féminine mature sur l'unique chaîne de télévision publique. L'un et l'autre sont désormais sexagénaires. François, après avoir été longtemps ministre des Finances, est depuis quatre ans le Premier ministre du président Benoît Hamon.

Jean-Vincent Placé, 55 ans, ex-numéro deux des verts, est ministre du Développement durable. Celui-ci regroupe désormais la Santé, le Travail, les Affaires sociales. L'éco-responsabilité des entreprises s'étend donc à leur aptitude à valoriser le savoir et le savoir-faire de leurs travailleurs âgés. Leur bilan "développement durable" comporte aussi bien leur indice social que leur "indice carbone", mais aussi "l'indice de consommation des aînés au travail".

En effet, ce dernier est un signe de bonne santé de l'entreprise et de la valeur de sa contribution sociale.

La longue expérience politique de François Baroin, son talent œcuménique de négociateur, lui ont valu de réussir à organiser un système de retraite par points, commun au public et au privé. C'est ce système qui, en 2027, a enfin apporté une paix sociale durable après l'échec des rafistolages successifs de la répartition "par annuités" tentés par la génération politique précédente. Cette génération des Fillon, Fabius, Aubry, Sarkozy..., aujourd'hui septuagénaire ou octogénaire, avait été paralysée par les clivages idéologiques et de clientèle où elle s'était empêtrée : la fonction publique pour une grande partie des syndicats, les entreprises pour les gouvernements de droite.

Fils politique adoptif de Jacques Chirac, ancien président de la République mort en 2017, Baroin bénéficie donc d'un savoir-faire appréciable pour établir un lien entre les générations d'électeurs de 75 ans et plus - ils sont 11 millions contre 4 millions en 2000 - et leurs cadets.

65 ans est désormais l'âge moyen de la cessation d'activité. Mais nombre de salariés construisent leur carrière sur une gestion du temps et des périodes travail/loisirs/formation à la carte sur toute sa durée. On peut très bien choisir de longues vacances pour marcher autour du monde quand on a trente ans et s'adonner davantage au travail par la suite avant d'alterner les périodes labeur/retraite après la cinquantaine. Ce travail à temps partagé fait des 65-75 ans les principaux clients des croisières et séjours en centres de vacances ou hôtels de bord de mer. Mais globalement, en 2030, on travaille encore un peu moins que dans les années 2000.

La diminution de la population active, qui en résulte, pourrait conduire à reculer la retraite à 70 ans. Le gouvernement aurait pu être tenté de jouer les générations l'une contre l'autre car les pensions des aînés, très nombreux, pèsent sur l'économie et sur les salaires. Et les jeunes, excités par Marine Le Pen, qui dirige désormais, avec succès, le MDNP, le mouvement de la droite néo-poujadiste, avec son troisième mari, râlent.

Cependant, la bonne intégration des seniors à l'économie nationale a été soulignée dans la mesure où les 75+ maintiennent leur consommation de voyages, désormais adaptés aux personnes à mobilité réduite, de loisirs et de produits de bien-être de plus en plus longtemps.

Mais, les 11 millions de plus de 75 ans, qui constituent désormais la catégorie d'âge la plus importante, demeurent revendicatifs. Ils ont dû abandonner les rênes du pays. Ségolène Royale est fixée à Majorque depuis 2027 avec un jeune compagnon, tandis que Nicolas Sarkozy a choisi de s'installer à Salonique, où il a ancré son yacht, avec une ancienne cantatrice, afin de retrouver le soleil qui avait vu s'épanouir la dynastie de ses ancêtres.

François Fillon et Martine Aubry, qui s'étaient affrontés à l'élection présidentielle de 2012, ont choisi respectivement l'un le nord, l'autre l'ouest, pour leur retraite. François Fillon vit en hobereau dans son manoir de la Sarthe où il cultive des orchidées, pratique l'archéologie médiévale et le chant choral à l'abbaye de Solesmes. Martine Aubry adore les promenades sur la plage de Malo-Les-Bains en compagnie de son labrador noir qui lui rappelle François Mitterrand. Elle a créé, sur la digue, face à la mer du Nord, maintenant débarrassée des tankers, un institut de droit social. Une bonne partie des nouvelles élites syndicales en est issue.

Les baby-boomers, comme on continue de les appeler en raison de leur naissance en grand nombre dans l'immédiat après seconde guerre mondiale, au XX° siècle, revendiquent toujours un droit au contrôle de leur destin.

A 88 ans, Dany Cohn-Bendit est un retraité remuant. Il a réussi à imposer la codirection des maisons de retraite, avec les résidents. Certaines sont désormais autogérées. La sexualité des octogénaires est devenu le grand sujet des magazines féminins qui y recrutent une large part de leur clientèle. La crise de la cinquantaine existe toujours. Pères et fils d'âge mûr s'affrontent aujourd'hui sur le terrain des retours d'affection comme l'avait pronostiqué la comédie "Les invités de mon père" d'Anne Le Ny (31 mars 2010) où le mariage de Michel Aumont, médecin retraité octogénaire, avec une jeune Moldave réfugiée, provoque un affrontement avec son fils quinqua incarné par Fabrice Lucchini.

Son père après lui avoir "pourri son enfance" lui "vole sa crise de la cinquantaine" ! Toujours verts les boomers, "solidaires" et entreprenants en dépit de l'avancée en âge...

Toutefois la presse, et en particulier les médias senior, appellent à la coopération des générations. L'édition publie de nombreux essais destinés à expliquer aux quadras et quinquas de 2030, qui gèrent les entreprises et le pays, le fonctionnement économique et culturel des boomers, leurs aspirations, leur histoire...

L'esprit boomer paraît souvent étrange aux nouvelles générations. Il est en effet marqué de manière paradoxale par des grandes idées, des idéologies, devenues aussi exotiques que le marxisme et la psychanalyse, mais aussi par un certain égotisme et une forte attention à sa cellule familiale, souvent décomposée-recomposée jusqu'à un âge avancé.

Les nouveaux quinquagénaires, qui gouvernent la France, peinent à admettre que leurs parents gardent leurs références au rock, voient leur pension comme un dû et restent fidèles à des clivages idéologiques désormais périmés.

Les syndicats, qui ont moins de mal à encarter des militants par voie électronique, avec leurs offres d'assurance juridique et de services à la personne, ont cependant fusionné. Pour l'essentiel, ils offrent une réponse pragmatique aux situations de travail.

Aucun des ministres actuels, ni des marketeurs, ne se réfèrent plus à mai 1968. Et les manuels d'histoire passent rapidement sur la question.

Les ministres affichent des parcours qui intègrent à la fois une forte ambition venue d'une revanche sociale à prendre et un haut degré de conscience de la personne : Jeannette Bougrab est une fille de harki, Jean-Vincent Placé, un orphelin adopté.

Leurs approches différentes de la politique, leur lutte commune contre la discrimination, illustrent une gouvernance nouvelle. L'expérience individuelle, le parcours accompli, comptent plus que l'inféodation à des partis dont les responsables, encore au début du XXI° siècle, se rengorgeaient lorsqu'ils prononçaient un discours.

Les deux ministres ont une forte attention à toutes les atteintes à la personne. Elle est partagée par nombre d'autres membres du cabinet.

Les grands classements politiques, à droite ou à gauche, de leurs aînés leur apparaissent comme des antiquités. Ils entretiennent un rapport totalement décomplexé avec cet héritage, affichent, sans fard, leur envie de se réaliser personnellement dans leur mission. En revanche, ils préfèrent leur harmonie personnelle à la conquête effrénée du pouvoir financier.

L'ambition, qui les a propulsés, ne se masque plus derrière un faux-semblant altruiste, de grandes phrases cachant le projet personnel. Les uns et les autres alternent la politique avec d'autres occupations. On a vu un ministre masculin abandonner ses fonctions pour se consacrer au foyer alors que sa compagne, d'origine japonaise, avait accepté pour cinq ans la direction une entreprise de taille internationale à Tokyo. Il y est devenu professeur de cuisine et de civilisation française.

Les ministres-hommes sont désormais en minorité. Les femmes affirment une efficacité, une ténacité, un sens du jeu collectif, un degré de pragmatisme supérieur et surtout une moindre préoccupation de la représentation de leur ego.

"Les pintades ne sont pas des coqs", selon le titre du livre de l'une d'entre elles qui fut journaliste au Figaro Magazine et à Cosmopolitan.

Plusieurs essais ont, à date récente, été publiés à la fois en versions électronique et papier afin d'expliquer aux boomers - beaucoup répugnent encore à lire sur écran - comment comprendre les mentalités de leurs cadets et mieux négocier leurs droits et leur standard de vie avec eux. Le désir des boomers de mener, encore à un âge très élevé, une vie sentimentale riche, est l'un des principaux sujets de conflits avec les quinquas. Un récent et vif échange public entre Jane Birkin et ses filles a été visionné plus de huit millions de fois sur You Tube©.

La population n'augmente presque plus. En revanche, la consommation se maintient de pair avec l'amélioration de l'espérance de vie en bonne santé. Toutefois, le gouvernement recule devant les arbitrages à prendre entre maintien des pensions, poursuite des financements publics de la santé, et prise en charge collective de la dépendance, par crainte de mécontenter les diverses fractions de l'électorat.

Un ethnologue, spécialiste des tribus d'âge, explique : "un politique reste un politique, c'est à dire un enfant. Comprenne qui voudra", ajoute-t-il, énigmatique !

Jean-Yves Ruaux, le 30/03/2010 sur seniorscopie.com, lettre d’informations professionnelles de Notre Temps

http://www.seniorscopie.com/articles/anticipation-2030.html

transmis à Or Gris par la recherche !!

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ledru 19/04/2010 13:13


Bonjour,

Je suis étudiant en master Sport Management & Stratégie d'Entreprise à l'ESSEC.

Dan ce cadre, je réalise une thèse sur la pratique et la consommation Sport des plus de 50 ans.

Afin d'étayer cette thèse, j'ai mis en ligne un questionnaire adressé au personne de plus de 50 ans.

Je vous serai reconnaissant, si vous avez plus de 50 ans, de m'accorder quelques minutes (10 maximum) pour répondre à ce questionnaire.

Le lien internet est :
http://sharing-data.satisfactory.fr/fr/client/yledru/ameliorons_l_offre_sport_des_plus_de_50_ans.html

Il vous suffit de le copier et de l'intégrer dans votre barre de navigateur.

Merci d'avance. Votre aide me sera très précieuse

Yann LEDRU