Analyse des besoins sociaux pour améliorer la politique vis-à-vis des personnes âgées à Metz –Lorraine-57-

Publié le par Orgris

Analyse des besoins sociaux pour améliorer la politique vis-à-vis des personnes âgées à Metz –Lorraine-57-

En 2012, le CCAS de la ville de Metz a choisi de mener en interne une analyse des besoins sociaux portant sur le sentiment d’isolement des personnes âgées. Les élus en ont tiré une série de constats qui leur permettent d’améliorer la politique municipale vis-à-vis des seniors.

L’analyse annuelle des besoins sociaux est une obligation de tout CCAS. C’est un "portrait social" de la ville, quartier par quartier, qui est souvent réalisé par le biais de cabinet d’étude spécialisé. A Metz, en 2012, le conseil d’administration du CCAS a voulu aller plus loin et compléter cette analyse sur un sujet plus précis. “Nous avions à notre disposition nos propres données, - telles que le nombre de personnes âgées inscrites au plan Canicule, de bénéficiaires du service de déneigement devant chez elles-, ainsi que les chiffres de l’Insee, de l’état-civil, du conseil général , observe Christiane Pallez, adjointe au maire et vice-présidente du CCAS. Mais cela ne nous permettait pas de mesurer le sentiment d’isolement des personnes âgées : c’est une notion subjective que peut ressentir un couple habitant au troisième étage sans ascenseur dont la mobilité se réduit, tandis qu’une personne seule plus âgée va avoir une vie sociale intense parce qu’elle sort tous les jours avec une amie plus jeune qui a une voiture.”

     Sur ce sujet, l’enquête qualitative a été déterminante

Pour dresser un portrait le plus fidèle possible de la vie des Messins, le CCAS a embauché en 2010 une chargée de mission uniquement attachée à cet objectif. L’étude a d’abord montré que la population messine était un peu moins âgée que la moyenne française, mais que l’évolution en cours lui ferait vite rattraper son ‘retard’. Les 22.000 messins de plus de 60 ans en 2012, seront 25.000 en 2030. 
L’enquête qualitative sur l’isolement des seniors, fut riche d’enseignements. La chargée de mission a réalisé un vrai travail de terrain : auprès des clubs du troisième âge, des personnes accompagnées par les services du CCAS, les partenaires et acteurs de terrains ainsi que les personnes ayant répondu à un appel à témoin. Cette enquête minutieuse a permis de repérer finement les situations d’isolement et leurs vraies causes.

     Des mesures pour repérer et signaler rapidement l’isolement

Forte de ce constat, la ville a pris un ensemble de mesures concrètes pour tisser des liens plus étroits avec les acteurs concernés, et favoriser la mise en place de réseaux de solidarité. C’est ainsi que le CCAS signale les personnes âgées les plus isolés aux associations spécialisées, demande aux commerçants de prévenir la mairie de quartier si un client qu’ils voient quotidiennement, n’est pas venu depuis trois jours, etc. La ville de Metz a également mis en place une série de formations auprès des agents des services sociaux et des mairies annexes, ainsi qu’avec la Fédération des commerçants, pour que l’isolement “ressenti” soit repéré efficacement. En outre, l’étude ayant clairement montré que les personnes âgées se sentent plus isolées encore au moment des fêtes de fin d’année, la mairie a décidé de distribuer un colis festif aux habitants de plus de 70 ans non-imposable. Les personnes doivent s’inscrire pour y avoir droit et venir chercher leurs colis. C’est un geste de solidarité, d’amitié et de partage envers nos aînés, notamment pour celles et ceux qui sont seuls pendant les fêtes d’abord, mais surtout un moyen pour repérer les situations quelquefois dramatiques et nouvelles.

     Des mesures pour prévenir l’isolement et inciter à l’activité

En matière de prévention de l’isolement, l’objectif est d’inciter des personnes âgées à rester actifs tant que c’est possible. Dans cet esprit, la ville de Metz a créé le Pass "Avant’âge" pour les habitants de plus de 65 ans, qui leur permet de bénéficier d’une aide de 25 euros pour pratiquer une activité sportive, avoir accès à la culture et aux loisirs ainsi que des offres commerciales en partenariat avec les commerçants. L’aide est doublée pour les non-imposables.
 Le dispositif des colis de Noël et la mise en place du Pass "Avant’âge" est budgétée pour 2013 à hauteur de 150.000 euros. La ville de Metz a obtenu fin octobre 2012 le label “Ville amie des aînés” de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) venant reconnaître la cohérence de l’action municipale développée au service des seniors.

Jean-Luc Varin / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

http://www.mairieconseils.net/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250265467805

CONTACTS

Ville de Metz : 1, place d'Armes BP 21025 
57036 METZ cedex 1
tél. : 03 87 55 50 00
http://www.franceguide.comNombre d'habitants : 124 000

           Pallez Christiane, deuxième adjointe, vice-présidente du CCAS ; tél. : 03 87 75 98 23 ; cpallez@mairie-metz.fr

 

Publié dans Services

Commenter cet article

Indépendance Royale 17/09/2013 12:33

Bonjour,
Il est clair qu'il faut améliorer les conditions de vie des personnes âgées car le nombre des suicides des personnes âgées ne cessent d'augmenter.Garder une personne autonome et indépendante est
une bonne résolution car plus une personne se sent capable de s'occuper de lui même et de profiter de la vie, plus il reprend goût à la vie.