AIDER : cohabiter en Drôme et en Ardèche- Rhône Alpes

Publié le par Orgris

AIDER, depuis plusieurs années expérimente, adapte et développe le concept du logement intergénérationnel à la campagne comme à la ville, à travers sa mission « cohabitons en Drôme et en Ardèche ».

La cohabitation solidaire est une bonne occasion de créer des liens et de rendre service mais celle-ci ne s’invente pas, elle s’accompagne pour que l’expérience soit plaisante.

AIDER se propose d’accompagner toute structure ou service souhaitant expérimenter ce type d’action. Une contribution financière peut être demandée en fonction de la nature de l’accompagnement souhaité.

La lettre d’information en pièce jointe fait le point sur cette action originale et novatrice, si vous souhaitez plus de renseignements n’hésitez pas à nous contacter.

http://www.dailymotion.com/video/xh7d5u_cohabitons-en-drome_news

«Le logement intergénérationnel, concept espagnol, connait en France depuis quelques années un développement dans les zones urbaines et plus particulièrement dans les villes étudiantes.

L’originalité d’AIDER a été de l’adapter en milieu rural et péri urbain ; et de l’ouvrir à d’autres publics : étudiant-e-s, salarie-e-s, apprenti-es...

Cette innovation drômoise se retrouve à la frontière de deux solidarités : la solidarité publique et la solidarité familiale. L’humain est au coeur de notre dispositif et c’est pour cela que l’accompagnement de nos  publics est aujourd’hui reconnu comme essentiel.

Pour autant, notre actionne prétend pas répondre à elle seule aux problèmes de logement et d’isolement que connait notre territoire, elle n’est qu’une réponse complémentaire à l’existant et vient enrichir et diversifier les solutions.

Même si aujourd’hui tout le monde s’accorde pour reconnaître notre action, notre pratique innovante reste à s’affirmer et se développer pour être reconnue à une échelle territoriale plus large. »

Robert ARNAUD

 


Q U I  A C C U E I L L E  O U  S O U H A I T E  A C C U E I L L I R  E T  T E N T E R ?

En 2010, 45 personnes rencontrées et accompagnées dans leur projet d’accueil.

Comme certain-e-s de ces personnes accueillent ou souhaitent accueillir plusieurs hébergé-e-s, cela représente une offre de 61 hébergements (Chambres meublées et quelques espaces indépendants) temporaire sur l’ensemble du département de la Drôme.

Parmi eux 30 accueillant-e-s ont concrétisé cette année une cohabitation.

L’ensemble des hébergeur-se-s souhaitent avant tout participer à une action solidaire en mettant à disposition un espace meublé inutilisé (autrefois utilisé par un enfant, parent…) de façon temporaire.

Les plus âgé-e-s souhaitent, rester le plus longtemps possible à leur domicile.

Ils sont très attachés à leur lieu de vie et s'identifient souvent à ce domicile , aux expériences et souvenirs s'y rapportant.

Une présence régulière peut favoriser l’envie d’activités : culturelles, sociales, domestiques…

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article