Dans le Val de Dronne, un jardin où jeunes et anciens se rencontrent - 24 Aquitaine

Publié le par Orgris

Dans le Val de Dronne, un jardin où jeunes et anciens se rencontrent

"Lo Barradis Perduz", créé en 2007 sur le territoire de la communauté de communes du Val de Dronne (Dordogne), est un jardin dédié à la rencontre intergénérationnelle, à la transmission des savoirs, à l'échange culturel... et au simple plaisir de jardiner.
"L'idée d'un jardin intergénérationnel est née grâce à un élu très sensibilisé à la culture occitane", raconte Julia Mortier, responsable du service enfance et jeunesse de la communauté de communes du Val de Dronne (Dordogne, dix communes, 5.500 habitants). "Les anciens sont porteurs de cette culture orale qui concerne la nature, les plantes endémiques, le jardinage. Pour qu'elle se transmette, il était important de créer des occasions d'échanges intergénérationnels."
Le jardin intergénérationnel, baptisé "Lo Barradis Perduz" (le jardin de Perduz, nom du lieu-dit) fonctionne depuis 2007. Il est situé sur un îlot naturel entre les communes de Tocane-Saint-Apre et de Montagnier où se trouve le moulin de la Dronne. Le jardin est composé de huit carrés (de 2 mètres sur 2) surélevés grâce à des poutres en chêne (la zone est inondable et inondée une fois dans l'hiver) et d'un puits muni d'une pompe manuelle. L'ensemble est clôturé de palissades en bois et l'entrée est marquée par un totem que les adolescents ont fabriqué avec l'aide d'un sculpteur. A côté du jardin, une grande table de pique-nique et un verger créé par le conservatoire régional d'espèces fruitières anciennes.
La création du jardin a nécessité un investissement de 14.900 euros, financé à 50% par des fonds européens (Leader, programme ciblant les adolescents) et à 50% par la communauté. Le coût de fonctionnement, correspondant pour l'essentiel aux salaires des animateurs, a été de 18.800 euros la première année, financé à hauteur de 13.160 euros par Leader.

Le jardin est aussi un lieu culturel
Le suivi global du jardin est assuré par Fabrice Clugnac, animateur "nature" du service enfance jeunesse de la communauté. Il est également entretenu par une trentaine d'anciens qui, grâce à une carte de "parrain", ont accès au jardin pour désherber, arroser... Entre 25 et 40 enfants s'y rendent régulièrement avec le centre de loisirs, dans le cadre de l'accueil périscolaire ou pendant les vacances pour semer, récolter et voir à l'oeuvre les cycles de la nature. Ils peuvent y croiser des membres de la résidence pour personnes âgées qui les initient volontiers à l'art de la bouture. "C'est un lieu d'expérimentation et de sensibilisation à une culture raisonnée, à la flore, à la faune, les rendements nous importent peu, souligne Julia Mortier. Les quelques légumes que nous récoltons sont apportés à la cantine pour être mangés par les enfants.". Le jardin est aussi un lieu culturel : les spectacles produits par les jeunes dans les ateliers théâtre ou danse y sont donnés, sur une scène amovible en bois installée l'été. S'y installent aussi des expositions de photos ou dessins réalisés par les enfants au centre de loisirs. Enfin, chaque année au mois de juin, une fête du jardin réunit les enfants, les anciens et tous ceux qui souhaitent apporter leur petite graine pour alimenter la végétation du jardin.

Maryline Trassard, pour les sites Mairie-conseils et Localtis, mardi 24 mars 2009


Contact : Communauté de communes du Val de Dronne
Service Enfance et jeunesse- 22, rue Arnaud Daniel
24350 Tocane Saint-Apre
Clugnac Fabrice, animateur nature
Mortier Julia, Responsable du service,
Tel : 05 53 91 13 81, poleenfance@orange.fr

Publié dans Inter Génération

Commenter cet article