Les vieux prennent la parole et s’organisent en associations, en collectifs, par Âgevillage

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires, dans une société pour tous les âges

Comment défendre ses droits, faire connaître ses revendications si on ne pèse pas dans le débat public ? Malgré la révolution de la longévité, la transition démographique, les plus âgés sont encore bien invisibles. Face aux manques actuels, ils sont de plus nombreux à se structurer. Contrairement à la puissante association des retraités américains (AARP), force est de constater que la France n'a pas de lobby gris. À côté des syndicats de retraités (Unions confédérales CGTCFDTFO), voici un tour d'horizon d'associations et collectifs de vieilles personnes qui montent le ton. Âge village en a surement oublié : n'hésitez pas à leur écrire > redaction@agevillage.com

Les associations nationales de retraités et personnes âgées
La CFR (Confédération Française des retraités) fédère six fédérations à l’unisson pour une protection sociale solidaire et durable (retraites, santé, autonomie, pouvoir d’achat). Elle est indépendante de toutes organisations politiques ou syndicales et a pour objectif de mieux faire entendre la voix des retraités, ici représentés par 1,5 million d’adhérents.
Ces unions et fédérations d’associations de retraités se donnent pour mission d’informer leurs adhérents sur les actualités qui les concernent et de faire entendre leur voix dans les instances nationales (instances ministérielles, hauts conseils, CNSA : caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) et locales (
CDCA : comités départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie).
Tous cherchent à proposer des services à tarifs préférentiels à leurs adhérents (mutuelles…).

On trouve : 

Le Cnav (collectif auto-proclamé de la vieillesse, en écho à l’acronyme de la caisse nationale d’Assurance vieillesse), fête sa première année. Fondé par Francis Carrier, Eric Favereau, Nicolas Foureur et Véronique Fournier, rejoint par d’anciens ministres et des artistes, il milite pour un Conseil national consultatif des personnes vieilles (CNCPV), pendant du CNCPH pour les personnes en situation de handicap. Leur objectif est que la parole des vieux soit entendue dans TOUTES les politiques publiques. Ils veulent monter un contre-salon des vieilles et vieux. Leur slogan : #rienpourlesvieuxsanslesvieux.

Parmi les adhérents du Cnav, on trouve l’association parisienne Old’Up, dont les membres octogénaires, nonagénaires, fourmillent d’idées pour se retrouver, s’entraider, mener des recherches comme des immersions en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

 
Les structures qui défendent les droits des plus âgés en situation de vulnérabilité, en Ehpad notamment

La plus ancienne est la Fnapaef (Fédération nationale des associations de personnes âgées et leurs familles) qui milite pour un vrai 5eme risque de protection sociale, au titre du handicap, sur le principe de solidarité nationale. 
Elle lance une série de 
8 webinaires pour informer les habitants des établissements et leurs familles.

Constatant les manques de soutien, d’information, de formation des membres des conseils de la vie sociale (CVS) qui sont des instances obligatoires des habitants des ESMS, l’Inter-CVS 91, s’est crée en 2015
Cet Inter-CVS se déploie en Île-de-France et dans d’autres départements.

Touche pas à mes vieux est la dernière fédération qui regroupe 17 associations locales comme le Collectif familles Ehpad 42 ou le véhément Cercle des proches aidants en Ehpad (CPAE). Son objectif est de rendre obligatoires ces CVS assortis de contrôles.

Peut-être ces associations iront-elles rejoindre les 2000 adhérents de lOgra : Observatoire du grand âge, qui milite pour la création d’un observatoire public, national des établissements pour personnes âgées. 

Les associations locales, …par exemple : 

L’association Alertes 38 fête ses 20 ans le 27 octobre prochain avec une présentation de la démarche Humanitude vers son label.

Dans le Nord, l’association Debout les aînés est née en 2021. Elle compte 70 adhérents qui vont mener l’enquête sur ce que souhaitent les plus âgés pour leurs vieux jours. L’association veut travailler à maintenir le pouvoir d’agir de ces citoyens.

Et plein d’autres au niveau local, à proximité… Elles sont multiples…

Publié le 17 octobre 2022 par Âgevillage

https://www.agevillage.com/actualites/les-vieux-prennent-la-parole-et-sorganisent-en-associations-en-collectifs?utm_source=sendinblue&utm_campaign=LA%20LETTRE%20DU%20GRAND%20AGE%20du%20lundi%2017%20octobre%202022%20n1093&utm_medium=email

Les vieux prennent la parole et s’organisent en associations, en collectifs, par ÂgevillageLes vieux prennent la parole et s’organisent en associations, en collectifs, par Âgevillage
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article