Lantenne-Vertière : la reconversion du presbytère revitalise le centre-bourg (25)

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires, dans une société pour tous les âges

Dans ce village du Doubs de 500 habitants le presbytère était inoccupé depuis 25 ans. Il abrite désormais trois logements, une bibliothèque, une micro crèche et une salle socioculturelle. Et beaucoup d’animation.

 

Toutes les équipes municipales qui se sont succédé pendant 25 ans dans ce petit village du Doubs regrettaient que la magnifique bâtisse du presbytère et sa grange attenante, situées en plein centre-bourg et propriété de la mairie, soient inutilisées. En 2008, le nouveau conseil municipal décide d’en faire une priorité.

Accompagnement par le CAUE du Doubs

"Nous ne voulions surtout pas que ces deux bâtiments du patrimoine local soient détruits,explique le maire, Thierry MalesieuxNous souhaitions les restaurer avec des matériaux et des méthodes traditionnelles pour y créer des logements intergénérationnels. Nous souhaitions aussi créer les équipements publics qui nous manquaient, et déménager ceux qui avaient besoin d’espaces plus grands. Pour programmer des travaux aussi importants, nous                                                                                                                                                                                    nous sommes fait accompagner par le CAUE 25. Pendant trois ans, avec quatre conseillers municipaux, nous sommes réunis régulièrement en comité de pilotage pour rédiger le programme et lancer un concours d’architecture. Sur les trois projets reçus, nous avons choisi en mai 2012 celui qui respectait le bâti existant sans rien construire autour."

La grange accueille désormais la bibliothèque

Le chantier se déroule de janvier 2014 à juillet 2015.  Trois logements sont aménagés dans le bâtiment principal, dont deux à l’étage pour des personnes âgées, accessibles par un ascenseur. Les appartements sont conventionnés et mis en location par le CCAS. Dans la grange, aux volumes imposants et à la charpente remarquable, se trouve désormais la bibliothèque – qui était à l’étroit ailleurs dans le village –, une maison d’assistantes maternelles et une salle socioculturelle, qui sert aux associations de la commune ainsi qu’au conseil municipal.

Jardin potager pour les locataires

Le projet de réhabilitation incluait également les espaces extérieurs. À l‘entrée principale du nouvel équipement, l’allée conduisant du porche vers la rue est bordée d’un jardin potager de 60 m2, laissé à l’usage des locataires, le reste (600 m2) étant dédié à un espace vert public.

Réhabilitation d’1 million d’euros

L’ensemble bâti présente une surface totale de 581 m². Le réaménagement a représenté un coût de 1,02 M€ HT, dont 40 % ont été subventionnés par le département et l’État au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR). Le député de la circonscription a apporté 8.000 € de son enveloppe parlementaire. La Fondation du Patrimoine a délivré 15.000 €. Pour le solde, la mairie a contracté un emprunt et a complété sur ses fonds propres. "Et franchement, dit le maire, le coût supplémentaire d’un ascenseur n’est pas insurmontable, la preuve !"

Pour le maire, ce projet a permis de conjuguer préservation du patrimoine, revitalisation de centre bourg, politique sociale intergénérationnelle et développement socioculturel. Tout en un…

Contact(s) : Commune de Lantenne-Vertière, Nombre d'habitants : 550

7 rue de la Mairie, 25170 Lantenne-Vertière, 03 81 58 23 33

Thierry Malesieux, Mairethierry.malesieux@gmail.com

 

Or Gris a demandé à monsieur le maire de préciser les objectifs pour les seniors 

« Comme cela nous avait été demandé, nous voulions permettre à nos anciens de rester le plus longtemps possible dans leur environnement villageois, familial et affectif : tel était l’objectif de la création des logements dans l’ancien presbytère.  

Les anciennes fermes Franc Comtoises sont des bâtiment non adaptés, avec des espaces difficiles pour les personnes âgées : marches, chauffage aux bois, isolation défaillante, nous avons apporté une réponse à ces problématiques en rendant accessible aux personnes à mobilités réduites deux des trois logements.

La volonté de mixité de cette réhabilitation de ce lieu est délibérée, pour ne pas transformer cet ancien presbytère en petite maison de retraite « banale ». (Nous aurions pu faire entre 8 et 9 logements), mais faire de ce lieu un véritable espace de vie, de culture, de partage et d’échange, faire un projet à notre échelle. 

Aux dires de l'ensemble des utilisateurs et des résidents, les objectifs du programme  fonctionnent plutôt  bien depuis près de 4 ans maintenant »

Publié par la banque des territoires le 2 mai 2019

https://www.banquedesterritoires.fr/lantenne-vertiere-la-reconversion-du-presbytere-revitalise-le-centre-bourg-25publié

Bravo, enfin, des élus qui arrêtent de dire que cela coute trop cher de rénover l’ancien et que c’est mieux de construire une maison de retraite toute neuve à la limite du bourg, juste après le cimetière !!!…

Lantenne-Vertière : la reconversion du presbytère revitalise le centre-bourg (25)

Précédé d’une enquête publique, inclus dans le PLU, symbole de mixité intergénérationnelle, le projet composite comprend trois logements, dont deux pour personnes âgées, aménagés dans les étages du presbytère, tandis que la grange, au volume généreux et à la belle charpente, reçoit une microcrèche, une bibliothèque et une salle socioculturelle. Alliant bâti traditionnel à la modernité des espaces internes : En cohérence avec l’identité du village, le volume bâti est préservé et l’aspect extérieur est restauré avec des matériaux et méthodes traditionnels, comprenant maçonnerie en pierre calcaire, enduit à la chaux, et charpente bois. Les volumes intérieurs sont en revanche porteurs d’une architecture plus contemporaine, marquée par de vastes ouvertures et par la mise en œuvre moderne du bois dans des portes coulissantes et des caillebotis. Cette modernité se retrouve également dans l’usage de l’acier Corten qui souligne les nouvelles interventions telles que les habillages, les lucarnes et verrières en toiture, l’encadrement des baies, l’escalier extérieur et les ouvrages de serrurerie. 

(D’après le cabinet d’architectes commandité, Amiot-Lombard architectes…)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article