La silver economy, opportunité pour les entreprises, levier de développement territorial

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires, dans une société pour tous les âges

Aujourd’hui, 15 millions de personnes sont âgées de 60 ans ou plus en France. En 2030, elles seront 20 millions ! Pour faire face à cette importante transition démographique, une nouvelle filière s’est développée depuis peu en France : la « silver économie ». D’après le Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes : « cette nouvelle filière représente une promesse de croissance et d’emplois pour les années à venir », l’emploi, priorité actuelle du Gouvernement français. Les aînés d’hier ont souvent été négligés.

Mais aujourd’hui, les seniors vivent de plus en plus longtemps et en meilleure santé pour la plupart, et cette évolution a un impact majeur sur notre économie et notre société.

    Le vieillissement démographique est porteur d’innovations

La France va connaître un bouleversement démographique sans précédent qui s’explique par deux facteurs : le premier concerne l’arrivée des « baby-boomers » dans la catégorie des seniors, et le second fait état de l’accroissement de l’espérance de vie (qui ne concerne pas seulement la France). Aujourd’hui, les seniors de plus de 60 ans représentent 15 millions de personnes en France. Il faut imaginer qu’en 2030, cette population en comptera 20 millions. La France ayant déjà pris du retard par rapport à ses voisins européens et aux pays asiatiques notamment, il est urgent de prendre conscience de ce phénomène et d’anticiper au plus vite l’organisation et les orientations de cette filière, afin que celle-ci puisse profiter au territoire national.

Certains élus ont encore une certaine représentation de la personne âgée, perçue comme un coût. Ce vieillissement de la population est un phénomène à la fois source de risques et de coûts élevés, notamment liés à la prise en charge de la dépendance et pose d’immenses défis en termes de financement des systèmes de santé et des retraites. Mais ce phénomène démographique est aussi porteur d’innovations et d’effets positifs sur la croissance d’un pays.

    Personnes âgées : le nouvel or gris

En 2009, le Centre National de Référence Santé à Domicile et Autonomie a été créé (rebaptisé « France Silver Eco » en décembre 2014) avec pour ambition de valoriser les technologies, les compétences, le savoir-faire et les différentes activités pour répondre aux enjeux humains, sociétaux et économiques du vieillissement démographique. En 2010, Autonom’Lab voit le jour, un pôle d’innovation en santé et autonomie des personnes. En 2013, la Silver Valley est ouverte à Ivry-sur-Seine afin d’accélérer le développement d’activités économiques innovantes répondant aux besoins et aux usages des seniors, pour générer de l’emploi et de la croissance en île-de-France.

Ce marché émergeant ouvre ainsi de nombreux marchés de biens et services pour répondre aux demandes spécifiques des seniors (actifs, en perte d’autonomie ou dépendants). En effet, les secteurs de la robotique, la domotique et des innovations en matière de téléassistance, télésurveillance et télémédecine seront moteurs pour le développement de la filière. La silver économie apparaît alors comme un outil de compétitivité pour les entreprises.

La silver économie, c’est aussi un outil d’attractivité territoriale. À Granville, on dénombre un nombre de personnes âgées supérieur à la moyenne nationale. La ville l’a bien compris avec sa nouvelle campagne de communication « Seniors et alors ? ». La municipalité s’investit et aborde ce phénomène comme une opportunité pour son territoire. Le 25 mai 2016, elle a décidé d’ouvrir un pôle « seniors » destiné à accueillir, informer, conseiller, orienter les publics âgés de 55 ans et plus.

    Ces retraités qui partent à l’étranger…

Si certains seniors quittent la France pour commencer leur nouvelle vie de retraités dans un autre pays, ce n’est pas seulement parce qu’ils recherchent le soleil ! Ils souhaitent passer « leurs vieux jours » dans un pays où la vie coûte moins cher, sans pour autant renoncer à leur confort. Dans le même temps, beaucoup d’entre eux gardent un pied-à-terre ou une adresse en France afin de continuer de bénéficier de certains avantages, comme le système de santé et de sécurité sociale français qui n’existe nulle part ailleurs.

La Thaïlande, le Maroc et le Portugal (« la Floride de l’Europe ») sont les destinations favorites des personnes âgées. Ce dernier offre de nombreux avantages aux seniors en quête d’un climat agréable, de sécurité, de qualité de vie, et de coût de la vie. L’immobilier peut y être dix fois moins cher qu’en France, et les avantages fiscaux sont aujourd’hui non négligeables. En janvier 2013, Le Portugal offre une exonération d’impôt pendant dix ans sur les revenus en provenance de l’étranger. C’est ainsi qu’en trois ans, plus de 25 000 Français sont partis s’y installer.

Pour être attractif, un territoire doit désormais saisir les critères de décision de ses clients existants et potentiels et identifier les avantages promus par ses concurrents, afin de proposer une offre attractive fondée sur de forts éléments de différenciation ou sur une compétitivité-prix. Ces pays qui surfent sur la vague de la silver économie l’ont bien compris.

Ce marché émergent dédié aux seniors rassemble déjà de nombreux acteurs économiques et pèse aujourd’hui 132 milliards d’euros en France. Pour les territoires, c’est un moyen de créer de nouveaux emplois, pour les entreprises un moyen de se spécialiser dans les nouvelles technologies et de devenir plus compétitives dans un contexte économique très concurrentiel. Il y a donc un intérêt stratégique pour la France a gardé sur son territoire et en bonne santé ses seniors.

Sebastien Bourdin

Enseignant-Chercheur à l’Institut du Développement Territorial (IDéT), Laboratoire Métis, École de Management de Normandie – UGEI

Publié le 15 novembre 2016 dans The Conversation

http://theconversation.com/la-silver-economy-opportunite-pour-les-entreprises-levier-de-developpement-territorial-68710

Commenter cet article