Retraite et travail des seniors: Que proposent les candidats à la présidentielle?

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires, dans une société pour tous les âges

Avenir des retraites, travail des seniors, voici à la mi-mars les points clés des programmes des principaux candidats à l’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai 2017.

• François Fillon:

Report de l’âge légal de la retraite à 65 ans d’ici à 2022. L’âge maximal pour le taux plein restera fixé à 67 ans. Départ à 63 ans pour les carrières longues.

Basculement des régimes spéciaux vers le régime général. Calcul de la retraite des fonctionnaires sur les traitements des 25 meilleures années (et non plus des 6 derniers mois) en intégrant les primes dans le calcul de la pension.

Mise en place d'un "étage supplémentaire" de la retraite, par capitalisation.

Suppression du compte prévention pénibilité, remplacé par l’examen médical individuel des personnes en carrière longue ayant effectué des travaux pénibles.

Création d’une plateforme numérique de compétences, réservée aux plus de 50 ans, en liaison avec les chambres professionnelles et relèvement du plafond du chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs jusqu’à 50 000€ pour les prestations de services. Le retour au plein emploi, via la baisse des charges, bénéficiera aussi aux seniors.

• Benoît Hamon :

Pas de nouvelle réforme des retraites.

Le droit à partir à 60 ans pour les carrières longues est maintenu, ainsi que le compte pénibilité.

Engagement de la lutte contre la discrimination par l’âge dans les entreprises. Une brigade anti-discrimination sera chargée des contrôles.

L’engagement associatif doit ouvrir des droits à la retraite.

Prise en compte de la pénibilité du travail dans le calcul des cotisations à la retraite.

Possibilité de transfert de trimestres validés entre conjoints.

• Marine Le Pen :

Retour à la retraite à 60 ans à taux plein avec 40 annuités de cotisation.

Remplacement du compte pénibilité par une évaluation médicale personnalisée, "à pénibilité constatée donnera droit à une majoration des annuités de retraite".

Incitation des entreprises à conserver leurs salariés seniors.

Le troisième concours de la fonction publique (ouvert aux salariés, élus locaux et responsables d’associations) sera réservé aux plus de 45 ans ayant au moins huit ans d’expérience dans le privé.

Développement de la retraite progressive.

• Emmanuel Macron :

Pas de remise en cause de l’âge légal de départ à la retraite (62 ans à partir de la génération 1955) ni de la durée de cotisation (41,5 ans) au cours du quinquennat. Les carrières longues pourront toujours partir à 60 ans.

Mise en place sur 10 ans d’un système universel avec des règles communes de calcul des retraites, appliquées dans le public et dans le privé.

Maintien des spécificités de certains régimes (notamment les conditions d’âge de départ) en fonction des caractéristiques des métiers.

Remplacement du compte prévention pénibilité par des accords de branche.

• Jean-Luc Mélenchon:

Retour à la retraite à 60 ans à taux plein avec 40 annuités de cotisation.

Consolidation de la retraite par répartition en mettant à contribution les revenus financiers des entreprises; en accroissant le nombre de cotisants (grâce au retour de l’emploi) et le taux de cotisation; en supprimant les exonérations fiscales accordées aux régimes par capitalisation.

par Jean-Christophe Martineau le 30 mars 2017

Publié dans NOTRE TEMPS

http://www.notretemps.com/droit/presidentielle-retraite-travail-seniors-demandez-les-programmes,i137702

 

Retraite et travail des seniors: Que proposent les candidats à la présidentielle?

Commenter cet article