Le taï-chi serait efficace pour prévenir les chutes -

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires, dans une société pour tous les âges

Maladie de Parkinson : le taï-chi serait efficace pour prévenir les chutes

D'après une nouvelle étude norvégienne, le taï-chi serait efficace pour prévenir les chutes chez les patients souffrant de la maladie de Parkinson : cette discipline asiatique permettrait de renforcer les muscles des membres inférieurs et de travailler sur l'équilibre des patients.

La maladie de Parkinson touche environ 6,3 millions de personnes dans le monde ; en France, elle serait responsable de 3500 décès chaque année. Rarissime avant l'âge de 45 ans, cette pathologie neurodégénérative se caractérise par la destruction progressive d'une catégorie particulière de neurones dans le cerveau : les neurones à dopamine de la substance noire.

Dans l'Hexagone, 1 % des personnes âgées de plus de 65 ans seraient concernées : c'est la deuxième maladie neurodégénérative en France après la maladie d'Alzheimer. La maladie de Parkinson évolue lentement : les patients restent asymptomatiques jusqu'à ce que 50 % à 70 % des neurones ciblés soient détruits. Alors, des tremblements (des mains et des bras, surtout), de l'akinésie (une lenteur et une difficulté à coordonner les mouvements) et/ou de l'hypertonie (une rigidité anormale des muscles) peuvent apparaître*.

RENFORCER LES MUSCLES, TRAVAILLER L'ÉQUILIBRE

D'après une nouvelle étude menée par la University of Stavanger (en Norvège), 25 % des patients récemment diagnostiqués subiraient une chute lors de la première année suivant la découverte de leur maladie. Par ailleurs, 70 % des patients touchés par la maladie de Parkinson depuis au moins 16 ans auraient déjà vécu une ou plusieurs chutes graves.

« Nous avons découvert que, chez les patients diagnostiqués depuis longtemps, les chutes étaient fréquentes, expliquent les chercheurs norvégiens. C'est un problème qu'il faut anticiper au plus tôt, idéalement au cours de la première année suivant le diagnostic. »

Pour prévenir les chutes, les scientifiques norvégiens conseillent aux patients souffrant de la maladie de Parkinson de pratiquer... le taï-chi. « Cette discipline asiatique est douce pour l'organisme : le risque de blessure est faible. Par ailleurs, il renforce la tonicité des muscles des membres inférieurs et permet un travail sur l'équilibre de la personne. » Sur la base de ces critères, on imagine que ça fonctionne aussi avec le yoga et le Qi Gong. À essayer...

*Source : Inserm

publié sur le facebook de Melissa Petit

https://www.topsante.com/medecine/troubles-neurologiques/parkinson/maladie-de-parkinson-le-tai-chi-serait-efficace-pour-prevenir-les-chutes-616260?utm_content=bufferb7b0a&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

 

 Le taï-chi serait efficace pour prévenir les chutes -
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article