Perte d'autonomie des locataires seniors : une convention pour l'adaptation des HLM

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires, dans une société pour tous les âges

Le gouvernement vient de signer une convention avec l’Union sociale pour l’habitat (USH) qui vise à prendre en compte l’adaptation des logements et du cadre de vie du parc social -les HLM- à la perte d’autonomie des résidents liée au vieillissement ou au handicap.

Face au vieillissement de la population, les enjeux liés à l’adaptation de notre société sont multiples. Parmi eux, figurent bien évidemment la nécessité de prévoir les conditions d’habitat permettant au plus grand nombre de personnes âgées de se maintenir le plus longtemps possible à leur domicile. Ce qui est en plus, l’un de leurs souhaits les plus légitimes.

L'avancée en âge des locataires est une réalité à laquelle le monde du logement social est confronté quotidiennement, notamment depuis quelques années, puisque sur 4,7 millions de logements sociaux, pratiquement un tiers (30,4%) des locataires HLM est actuellement âgé de plus de 60 ans. Une proportion sans précédent.

C’est dans ce contexte qu’a été signée cette convention -d’une durée de trois ans- entre le gouvernement et l’Union sociale pour l’habitat. Ce partenariat, rappelle le communiqué, « vise à mobiliser les bailleurs sociaux autour des besoins liés à la prise en compte de la perte d’autonomie liés à l’âge ou au handicap dans tous les registres de la gestion patrimoniale, locative, sociale et de proximité ».

« Que la question d’autonomie soit liée à l’âge ou au handicap, le parc social doit permettre l’accueil et le maintien à domicile de chacun, dans des conditions de confort et de sécurité appropriées. Si plus de 65.000 logements sociaux ont déjà bénéficié de travaux d’adaptation depuis 2012, ces questions constituent un enjeu majeur des prochaines décennies et cette convention doit permettre d’amplifier cette dynamique sur les années à venir » a déclaré Emmanuelle Cosse, ministre du Logement.

Plus concrètement, les HLM se sont engagés sur trois axes vis-à-vis de l’État : développer une offre de logements adaptés ; améliorer l’articulation avec les politiques locales ; et encourager l’innovation et capitaliser les bonnes pratiques. Un comité de pilotage suivra la mise en œuvre des engagements prévus dans cette convention et une 3ème édition du concours « HLM, partenaires des âgés » sera organisée.

  • "La convention que nous signons aujourd’hui avec l’USH participe de l’esprit de la loi d’adaptation de la société au vieillissement. Favoriser l’adaptation des logements et du cadre de vie à la perte d’autonomie et au handicap, c’est permettre aux personnes intéressées par ces adaptations de rester des citoyennes et citoyens à part entière. C’est leur garantir, et c’est le moins que nous puissions faire, une liberté de choix le plus longtemps possible », a déclaré de son côté Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées".

Rappelons que l’USH représente en France métropolitaine et dans les territoires d’Outremer, quelque 740 organismes HLM à travers ses cinq fédérations : la Fédération nationale des Offices Publics de l’Habitat, les Entreprises sociales pour l’habitat, la Fédération nationale des Sociétés coopératives d’Hlm, l’Union d’économie sociale pour l’accession à la propriété et la Fédération nationale des Associations régionales d’organismes d’habitat social.

http://www.senioractu.com/Perte-d-autonomie-des-locataires-seniors-une-convention-pour-l-adaptation-des-HLM_a19745.html

Commenter cet article

Angeline 05/04/2017 20:50

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog. merci