Jésus était un migrant, Joyeux Noël à tous…

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires

Jésus était un migrant, né d’une gestation pour autrui, qui a du fuir avec toute sa famille les massacres ordonnés par Hérode …

L’information a été publiée par un centre de recherche après de longs travaux menés par des Historiens universitaires. Si l’histoire se déchire autour de la biographie de Jésus, nombreux sont ceux qui s’accordent sur sa naissance à Bethléem, Marie et Joseph souhaitant faire naître l’enfant sur les terres du roi David, dont Joseph est le descendant. Jésus est ensuite élevé à Nazareth, en Galilée.

Mais suite au génocide infantile d’Hérode, les parents de Jésus ont fuit la Galilée pour se réfugier en Égypte. Jésus est élevé alors par Joseph qui l’initie au métier de charpentier, avant de s’installer en Judée. Jésus tiendra ensuite le rôle de chef de famille à la mort de Joseph.

C’est lors de ses trente ans que son grand ministère commencera. Et Jésus sera amené à se rendre en Phénicie ( Liban ), ainsi qu’à la Trachonitide ( Syrie ). Jésus ne sera guère toléré en Judée, considéré comme un étranger, l’accent Galiléen lui vaudra une franche hostilité. Jésus rejoint alors Jean-Baptiste, avec qui il ère dans le désert Judéen, avant de s’entourer de ses apôtres. Il pratiquera alors ses guérisons, exorcismes, prodiges et sauvetages. Jésus annoncera alors son message du Royaume de Dieu, avant de se faire arrêter à Jérusalem puis crucifier.

Jésus était donc un Galiléen devenu Migrant en Judée.

Sans oublier que Jésus est né d’une gestation GPA * pour autrui puisque Marie a porté l’enfant de Dieu aux côtés de son mari Joseph.

Toute ressemblance avec des faits récents est totalement fortuite…

*Ou peut être d'une PMA (procréation miraculeusement assistée)

info venant de nordpresse

info venant de nordpresse

La traditionnelle crèche de la Nativité, place Saint-Pierre à Rome a été inaugurée le vendredi 9 décembre 2016…

Cette année, l'évocation de la naissance du Sauveur a été réalisée par un artiste maltais, Manwel Grech, de Gozo, qui a désiré y a inclu une référence aux migrants qui débarquent à Malte et sur les côtes italiennes.

Large de 17 mètres, profonde de 12 et haute de 8 mètres, la crèche s’insère dans« un paysage maltais, complété par la croix de Malte et le« lazzu » la typique embarcation maltaise qui nous rappelle, a dit le pape François, la triste et tragique réalité des migrants sur les bateaux dirigés vers l’Italie. Dans l’expérience douloureuse de ces frères et sœurs, nous revoyons celle de l’Enfant-Jésus, qui au moment de la naissance ne trouva pas de logement et vint à la lumière dans la grotte de Bethléem ; et ensuite il fut emmené en Égypte pour fuir la menace d’Hérode. Ceux qui verront cette crèche seront invités à redécouvrir la valeur symbolique, qui est un message de fraternité, de partage, d’accueil et de solidarité. Les crèches (…) sont une invitation à faire de la place dans nos vies et dans la société à Dieu, caché dans le visage de tant de personnes qui sont dans des conditions de difficultés, de pauvreté et de tribulations.»…

…La crèche est symbole de fraternité dans la mesure où elle nous rappelle que nous sommes tous frères …

 Jésus était un migrant, Joyeux Noël à tous…

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article