Lutter contre l'âgisme avec l'OMS

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires

Le 1°octobre 2016 était la journée internationale des Personnes âgées 

Cete journée est l’occasion de mettre en exergue la contribution importante des personnes âgées à la société et de sensibiliser aux problèmes et aux difficultés que pose le vieillissement dans le monde actuel.

Le thème 2016 " Prendre position contre l'âgisme" met au défi chacun de réfléchir à l’âgisme – les attitudes négatives et la discrimination fondée sur l’âge – et à ses effets négatifs sur les personnes âgées.

       Mais qu'est ce que l'âgisme ?

L’âgisme est le fait d’avoir des préjugés ou un comportement discriminatoire envers une personne en raison de son âge. L’âgisme est une pratique courante et sournoise aux effets nocifs sur la santé des personnes âgées.

L’âgisme représente un défi quotidien pour les personnes âgées. Ils sont en effet souvent ignorés en matière d’emploi, bénéficient de services sociaux limités et font l’objet de clichés dans les médias. En outre, l’âgisme marginalise et exclut les personnes âgées au sein de leur communauté.

L’âgisme est partout, et pourtant de tous les préjudices, il est le moins socialement «normalisé» et aucune mesure n’est prise pour le combattre, comme c’est le cas pour le racisme ou le sexisme. On le retrouve lorsque les médias présentent les personnes âgées comme «fragiles» et «dépendantes».

Il influence également les décideurs (inconsciemment ou activement) par leur choix de mesures de maîtrise des coûts de préférence à des mesures d’adaptations appropriées et à des investissements dans les infrastructures et les services pour des sociétés vieillissantes. De telles attitudes, répandues mais invisibles, entraînent une marginalisation des personnes âgées au sein de nos communautés et ont des conséquences négatives sur leur santé et leur bien être.

Les personnes âgées qui pensent être un fardeau pour les autres perçoivent également leur vie comme ayant moins d’importance, ce qui les expose au risque de dépression et d’isolement social.

La recherche montre que les personnes âgées ayant des attitudes négatives vis-à-vis du vieillissement pourraient vivre 7,5 années de moins que celles ayant des attitudes positives.

Dont acte…

Lutter contre l'âgisme avec l'OMS

Dans le cadre de cette Journée internationale des Personnes âgées, qui a lieu chaque année le 1er octobre à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le thème 2016 est « Prendre position contre l'âgisme met au défi chacun de réfléchir à l’âgisme – les attitudes négatives et la discrimination fondée sur l’âge – et à ses effets négatifs sur les personnes âgées ».

Avec cette campagne, l’OMS souhaite d’une part lutter contre l’âgisme d’une manière générale, mais également renforcer les initiatives locales qui visent à mieux intégrés les ainés au sein de notre société, et ce, dans le monde entier.

 

La résolution de l’Assemblée mondiale de la Santé relative à la Stratégie et au Plan d’action mondiaux sur le vieillissement et la santé adoptée en mai 2016, prie le Directeur général de mettre au point, en coopération avec les autres partenaires, une campagne mondiale de lutte contre l’âgisme afin de renforcer les initiatives locales et d’atteindre l’objectif final du renforcement de l’expérience quotidienne des personnes âgées et d’optimiser les réponses politiques à cet égard.

Pour en savoir plus sur la résolution WHA69.3 

Stratégie et plan d’action mondiaux sur le vieillissement et la santé 2016-2020

          

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article