Parentibus, la retraite active de la juge qui aimait les enfants

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires

Parentibus roule pour les familles en Basse-Normandie

Parentibus est né du constat de sa fondatrice et présidente, Catherine de la Houge, juge pour enfants à Coutances (Manche) pendant plus de 10 ans. En tant que magistrate, elle remarque que de nombreuses situations qu’elle a à traiter, auraient pu ne pas se dégrader si les familles avaient bénéficié d’un lieu d’écoute accessible avant que leurs difficultés ne s’aggravent. Or ces familles, isolées en zone rurale, n’ont pas connaissance des actions qui s’offrent à elles et n’osent pas toujours contacter les services sociaux, de peur d’être stigmatisées ou par crainte de se voir retirer leurs enfants.

Afin de lutter contre l’isolement de familles installées en milieu rural, d’accompagner les parents dans l’exercice de leur parentalité et de prévenir des dysfonctionnements familiaux, l’association Parentibus anime un lieu d’échange itinérant, qui sillonne le centre de la Manche. Les bénévoles de l’association accueillent au sein d’un véhicule aménagé en espace convivial, les familles qui viennent échanger anonymement et s’informer. Ils les aident à comprendre leurs difficultés de parents, à mobiliser leurs ressources pour les surmonter et si nécessaire les orientent vers les professionnels compétents. Par son action préventive, Parentibus entend favoriser le maintien du lien parents/enfants, la réflexion sur les principes éducatifs et ainsi réduire les difficultés rencontrées par ses familles et par conséquences les mesures de placement qui pourraient en résulter

"Parce- qu'ici on est loin des centres sociaux, c'est le milieu rural."

Tout le monde peut-y venir Gratuitement : Parents isolés où pas, enfants, grand-parents, le but est de recréer un lien entre eux. Sont les bienvenus tous ceux qui ont des problèmes pour communiquer entre eux, qui ont besoin de parler, qui se posent des questions, ensemble on cherche des solutions. C'est anonyme, on ne donne que nos prénoms, on ne demande pas de quelle commune vous venez. On y revient ensuite, sans obligation, on fait le point et on évolue au fil des rencontres, ensemble, au rythme de chacun.

«Les gens ont la capacité de résoudre leurs problèmes par eux-mêmes, en les écoutant, on les amène vers cette approche-là.», un bénévole écoutant de l’association Parentibus. 


«Ici, on ne se sent pas jugé, je n’ai pas peur qu’on me retire ma fille. Je me sens plus sereine et le bus n’est pas loin de chez moi» une maman, usagère du bus.
 

Description détaillée :

Aller à la rencontre des familles

Parentibus intervient dans une quinzaine de communes du centre de la Manche. Le camping-car, qui circule du lundi au vendredi et un samedi sur deux, se déplace dans chacune d’elles environ une fois tous les 15 jours selon un planning préétabli librement accessible sur le site de l’association et largement diffusé dans la presse et par les acteurs des communes concernées. Il s’installe pour la journée dans un lieu à la fois visible et fréquenté mais qui permet aux personnes qui le souhaitent de s’y rendre discrètement, à l’instar de la place du marché ou du parking de commerce de proximité. En revanche, les abords des écoles, envisagés à l’origine de l’action, se révèlent contre-productifs car toutes les familles se connaissant, certaines ne fréquentent pas l’espace mobile par crainte du regard des autres. 
Le camping-car est aménagé en un espace convivial, décoré de dessins d’enfants. On y vient de façon anonyme pour échanger autour d’un café, d’un thé, d’un goûter proposé par l’équipe de bénévoles, qui va au-devant des habitants. Dans un souci de s’adresser à tous les habitants, et pas seulement à ceux relevant d’une prise en charge sociale, ainsi qu’à tous les membres d’une famille, des animations sont également proposées par le bus, comme des ateliers lectures ou jeux, des conférences/débats.... Autant d’activités qui favorisent la rencontre et l’échange.



L’écoute, priorité des bénévoles

Au début de l’année 2016, les bénévoles de Parentibus sont plus d’une trentaine. Pour la plupart, ce sont des retraités d’origines diverses. Instituteur, professeur, éducateur, infirmière, pharmacien ou notaire… ils ont tous reçu une formation d’écoutant, dispensée sur trois jours par un psychiatre et un psychologue où ils apprennent à mettre en retrait leur propre expérience professionnelle et à favoriser l’expression de ceux qu’ils accueillent. Ils participent également chaque trimestre à des réunions de supervision au cours desquelles ils peuvent échanger sur leur pratique, partager des informations sur les structures et dispositifs institutionnels existants et évoquer leurs éventuelles difficultés. Chacun d’entre eux consacre ainsi deux jours et demi par mois à Parentibus, et assure les permanences du bus en binôme.

Les bénévoles de Parentibus ne sont pas là pour se substituer aux professionnels du secteur social, éducatif ou judiciaire. Leur rôle est avant tout d’essayer de créer un climat de confiance, favorisant l’expression de la parole de personnes qui ne s’adresseraient pas spontanément aux institutions. Ils ne se positionnent pas dans le jugement mais accompagnent la réflexion de ceux qui viennent les voir, les « passagers », pour désamorcer des situations, échanger sur des difficultés ou des questionnements. Progressivement, la parole se délie autour de problèmes familiaux : parentalité, pratiques éducatives, séparation et maintien du lien parental, rupture du dialogue au sein de la famille, violences dans le couple ou avec les enfants, exclusion, déscolarisation, difficultés liées à l’emploi… Et de plus en plus fréquemment des grands parents font part de leurs difficultés à assumer une solidarité intra-familiale traditionnellement forte en milieu rural et à se positionner dans leur rôle grand-parental. La présence simultanée de plusieurs personnes peut permettre le partage d’expériences et donne l’occasion aux bénévoles de Parentibus de communiquer des informations sur les activités existantes sur le territoire et rompre ainsi l’isolement. Si le binôme en identifie le besoin, il encourage les familles à se rapprocher d’elles-mêmes des professionnels ou des organismes compétents mais peuvent également être amenés à signaler, comme tout citoyen, une situation de maltraitance ou de danger immédiat. La décision ne repose alors pas seulement sur le binôme ayant eu connaissance de la situation, mais est prise collectivement par un groupe ressource constitué au sein de Parentibus. 



Essaimer sur d’autres territoires


De septembre 2014 à mai 2016, quelques 800 personnes ont ainsi été accueillies au sein du bus et certains « passagers » sont même revenus plusieurs fois. Des partenariats se mettent également en place, notamment avec les commissions parentalités, avec la Maison des adolescents et certaines structures scolaires (collèges, Maisons Familiales et Rurales …). L’association envisage de mettre en service un ou deux autres bus sur d’autres territoires ruraux du Département où des besoins ont été identifiés, notamment autour de Carentan. Les 200 adhérents de l’association continuent donc d’organiser des événements pour récolter des fonds et mobiliser les habitants autour de Parentibus. Car la priorité de l’association reste de trouver des financements pour pérenniser son action.

Impact(s) :

  • Parentibus permet d’apporter, dans un milieu rural où des personnes peuvent être isolées du fait de situations géographiques et/ou parfois sociales, un service de proximité pour ceux qui ne se déplacent pas facilement.
  • Le mode de fonctionnement de Parentibus (espace itinérant convivial, écoutants bénévoles, caractère non institutionnel de la structure…) favorise la création d’une relation de confiance avec les familles qui expriment plus facilement leurs difficultés ou leurs questionnements
  • En proposant la rencontre avec les écoutants, mais également avec d’autres familles, Parentibus est l’occasion de rompre l’isolement et d’initier de nouvelles formes de solidarité autour du partage d’expérience ou d’activités.
  • Parentibus permet de prévenir la dégradation de situations pouvant aboutir à des placements. Cet impact reste cependant difficile à quantifier en raison du principe d’anonymat qui prévaut pour les « passagers ».
  • Parentibus participe au travail des différents acteurs du secteur (institutionnels et associatifs) et entretien avec eux des liens de partenariats
  • Fiche Apriles, -06-2016
  • http://www.apriles.net/index.php?option=com_sobi2&sobi2Task=search&Itemid=95

    Contact : Laurence Chloé, coordinatrice

    Rue du 8 mai, Coutances 50200

    association.parentibus@gmail.com

 

Parentibus, la retraite active de la juge qui aimait les enfants
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

leroux 06/07/2017 09:38

RETOUR AFFECTIF DE MON MARI ET PLUS
JE TÉMOIGNE EN FAVEUR DE CET MARABOUT VOYANT QUI MA REDONNER LE SOURIRE
JE M APPEL LEROUX
il y a de cela deux ans, j'avais une vie très misérable et très soucieux , après mes recherches sur le net je suis tombé sur cet GRAND MARABOUT VOYANT qui a totalement changé ma vie. aujourd'hui j'ai un bon travail, mon Mari qui m'avait quitté est revenu mon foyer est stable ,il a fait une porte monnaie magique à mon mari, je vous assure que depuis ce temps, on ne s'est plus plaigne de l'argent, nous avons une vie très heureuse.
Il est capable de beaucoup de choses.
Retour Affectif - Retour de l'être aimé en 2 jours / Porte feuille magique / Gagner aux LOTO PMU / Facilité de Gagner des Procès-divorce -droit -assurances : chance au boulot évolution de poste au boulot / ,chance en amour / - chance partout _ Désenvoutement / Facilité de Gagner des Procès-divorce -droit -assurances etc....
Résultat efficaces. Travail rapide et double efficacité.
contactez le et vous allez revenir témoigner, je vous le promet.
voici ces contacts :
E-mail : olaitanvodounongan@hotmail.fr
TEL : 00229 98 56 93 10
TEL WHATSAPP : 00229 98 56 93 10