Pourquoi les femmes âgées sont beaucoup plus exposés au risque de pauvreté que les hommes âgés

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires

L'Europe vieillit. Plus de 130 millions de personnes dans l'Union européenne, soit environ un quart de la population totale, reçoit une retraite. En gros, les systèmes nationaux de retraite garantissent à leurs citoyens âgés de recevoir un revenu stable à la sortie de leur vie active et de ne pas être menacés par la pauvreté. En fait, le risque d'être pauvre dans l'UE est plus faible chez les personnes âgées de plus de 65 ans par rapport à la population des moins de 65 ans.

Cependant, alors que les personnes âgées sont très bien protégés contre la pauvreté, il existe des différences nettes entre les hommes et les femmes dans une grande partie de l'UE. Le schéma  ci-dessous illustre ces différences entre les sexes pour les différents groupes d'âge. Une valeur supérieure à zéro indique une part plus élevée de femmes menacées par la pauvreté ou l'exclusion sociale par rapport aux hommes du même groupe d'âge.

 Pourquoi les femmes âgées sont beaucoup plus exposés au risque de pauvreté que les hommes âgés

Tout d'abord, la clé d'une retraite correcte repose sur la continuité de la vie active. Grace à la hausse des taux d'emploi, beaucoup plus de femmes en âge de travailler actuellement auront cotisé  pour des droits propres pour leur retraite.

Néanmoins, les femmes continuent à avoir des emplois faiblement rémunérés, à travailler à temps partiel et à interrompre leur carrière pour des raisons de soins (enfants ou parents…). Ainsi, les différences de pauvreté entre les sexes des personnes âgées ne pouront pas disparaître rapidement ; cela exigera des efforts beaucoup plus déterminés pour atteindre l'égalité des chances entre les femmes et les hommes, en matière d'emploi et de carrières professionnelles.

Une prévention des risques de pauvreté, significativement plus élevés chez les femmes âgées que chez les hommes plus âgés, nécessite donc également des mesures spécifiques au sein des systèmes de retraite, tels que des points pour les périodes de "care", des pensions minimales, et des pensions de reversion.

La Commission européenne a fixé un agenda européen pour travailler sur des retraites adéquates et viables sur le long terme dans le Livre blanc 2012 sur les retraites. Pour en savoir plus sur l'adéquation- actuelle et future- des revenus des personnes âgées dans l'UE, voir le rapport sur l'adéquation des retraites publié par l'UE en 2015.

 

Auteur: M. Vothknecht travaille dans l'unité chargée des systèmes de protection sociale à la DG EMPL.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement l'opinion officielle de l'Union européenne. Note de la rédaction: cet article fait partie d'une série régulière appelée «preuve au point», qui mettra l'accent sur les principales conclusions du passé et les recherches en cours à la DG EMPL.

http://ec.europa.eu/social/main.jsp?langId=en&catId=1196&newsId=2349&furtherNews=yes

Cet article est paru en anglais, la traduction a été assuré par Or Gris à partir d'une première traduction par Google.Cette traduction est donc particulièrement insatisfaisante. Vous pouvez avoir l'article en anglais par le lien ci dessus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article