A Billom"L'épicerie solidaire et ses ateliers"étend son périmètre d'action - Auvergne - 63 -

Publié le par Or gris : seniors acteurs des territoires

Dans le Puy-de-Dôme, une épicerie solidaire associative, créée dans un bourg, couvre aujourd’hui un territoire de 26 communes réparties sur deux communautés de communes (24.287 habitants). Fortement soutenue par les collectivités, durant le premier semestre 2015, l’épicerie a accueilli 417 personnes.

A 25 km de Clermont-Ferrand, l’association "l’épicerie solidaire et ses ateliers" a vu le jour fin 2010 dans la commune de Billom (4.728 habitants). Ses fondateurs, représentants associatifs et élus municipaux, souhaitaient agir face aux situations de précarité révélées par les diagnostics sociaux du département. "Il s’agit d’apporter de l’aide d’une façon digne, les bénéficiaires contribuent d’ailleurs à l’achat des produits, à hauteur de 20 à 30% du prix en commerce", indique Jean-Michel Charlat, adjoint à la solidarité et aux affaires sociales de la commune de Billom et ancien secrétaire de l’association. Depuis sa création, 880 personnes en ont bénéficié.

     Des bénéficiaires orientés par les assistantes sociales

L’épicerie solidaire vient compléter les bons alimentaires délivrés par le CCAS de Billom et l’aide des Restos du Cœur pendant l’hiver. Depuis sa création, les règles d’accès à l’épicerie ont évolué. "Au départ, l’association instruisait elle-même les dossiers de candidature et calculait le reste à vivre des bénéficiaires. Il faut en effet un minimum pour accéder à l’épicerie solidaire, en deçà, les personnes relèvent de l’aide alimentaire. Désormais les assistantes sociales du secteur instruisent la plupart des dossiers, sans que cela constitue une obligation pour les bénéficiaires. L’association leur attribue un panier d’achat par mois en fonction de leur "reste à vivre" et du nombre de personnes au foyer", précise le vice-président de l’association, Jacques Fournier.

     L’initiative communale s’étend à un territoire de 26 communes

Le périmètre d’action est d’abord étendu de la commune de Billom à la communauté de communes de Billom-Saint-Dier, puis à celle de la Vallée du Jauron (21 communes, 17.494 habitants), et en 2014 à la communauté de communes de Mur-es-Allier (5 communes, 6.698 habitants). "L’extension s’est faite progressivement. Au fil du temps, le dispositif a acquis une notoriété dans les conseils municipaux, le Sivos d’aide à domicile et aussi au sein du réseau des assistantes sociales du secteur qu’elles relèvent de la MSA ou du conseil départemental", estime le vice-président de l’association. Celle-ci a dû étendre ses plages d’ouverture au public, passant de deux à trois demi-journées par semaine.

     Un financement pérenne permet la création d’un poste d’animation

Dans un premier temps, chaque commune contribuait au dispositif de manière différente. Puis pour consolider la gestion, la communauté de communes de Billom-Saint Dier / Vallée de Jauron a pris la compétence sociale de l’épicerie solidaire début 2014. Dans le même temps, les élus ont décidé d’y consacrer un euro par habitant. "Nous avons élargi le périmètre à la communauté de communes de Mur-es-Allier, à la condition que les communes membres financent à la même hauteur que celles de Billom", explique le vice-président. Ce qui assure un financement pérenne indispensable, depuis le recrutement en juin 2013 d’une animatrice en emploi d’avenir.

     Mutualisation entre associations locales

L’épicerie solidaire participe au réseau associatif local. Ainsi, l’épicerie prête ses locaux à l’association pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) qui vend ses paniers devant l’épicerie, en échange de dons de produits frais. De même, la maison des loisirs et de la culture de Billom utilise les locaux pour ses ateliers cuisine et informatique, en contrepartie de places gratuites aux activités pour les bénéficiaires de l’épicerie. L’épicerie est également membre de la nouvelle régie de territoire des Deux Rives, dont le chantier d’insertion en maraîchage lui fournit des fruits et légumes en circuit court. De quoi alimenter les solidarités locales !

     Des bénévoles nombreux et impliqués

La quarantaine de bénévoles demeure très mobilisée depuis l’origine du projet.

Note de Or Gris : Sur les 40 bénévoles, 2 seulement sont encore en activité !! Sans les retraités, l'association n'existerait pas… Ces bénévoles se posent aussi la question des seniors parmi leur clientèle : comment joindre les seniors isolés, les repérer, les faire venir… tout un travail à faire sur le territoire.

 Signataires de la charte de l’Association nationale de développement des épiceries solidaires (Andes), ils se relaient dans un système de permanences multitâches : accueil des bénéficiaires, gestion des achats et des stocks, comptabilité, "ramasses" auprès des moyennes surfaces locales.

      Financement

La commune de Billom a mis à disposition et aménagé un local. Les rayonnages et le matériel de caisse ont été donnés par un supermarché. Des mécénats d’entreprises et l’appel à des fondations ont complété les subventions de la commune de Billom, du département, de la région et de l’Etat (via l’Andes). L’épicerie pratique des prix modiques grâce à l’aide de la Banque alimentaire et aux dons des supermarchés locaux.

     Des ateliers en quête d’un renouveau

Dès l’origine, les bénévoles ont proposé un atelier cuisine et un atelier couture-relooking. L’association va faire évoluer ces ateliers car ils rencontrent peu de succès, les gens venant à l’épicerie pour faire leurs courses. Néanmoins, un autre atelier de revente de vêtements appelé "habits de famille" sera maintenu. Le produit de la vente sert à financer des colis d’urgence.

Cécile Perrin le 12 octobre pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net

www.localtis.info

http://www.mairieconseils.net/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250269465681&nl=1

CONTACTS :

Commune de Billom, 10 bis rue Carnot , 63160 Billom,

Tél. : 04 73 73 37 67, Mairie-billom@wanadoo.fr

Nombre d'habitants : 4 728

Jean-Michel Charlat ; Adjoint à la solidarité et aux affaires sociales

Jacques Fournier, Vice-président, épicerie solidaire : Tél. : 04 73 79 92 21

A Billom"L'épicerie solidaire et ses ateliers"étend son périmètre d'action - Auvergne - 63 -

Commenter cet article